imprimer | retour au site

Contacts

  • Eran Raizman
    EMPRES Head
    FAO HQ, Room C-522
    Viale delle Terme di Caracalla
    Rome 00153, Italy
    Tel: +39 06 570 52360
  • eran.raizman@fao.org
foto

Système de prévention et de reponse rapide contre les ravageurs et les maladies transfrontières des animaux et des plantes (EMPRES)

 

La protection des animaux contre les maladies et la prévention de leur propagation est un des principaux moyens de lutte contre la faim, la malnutrition et la pauvreté. Le Système de prévention et de réponse rapide contre les ravageurs et les maladies transfrontières des animaux et des plantes (EMPRES) a été mis en place par le Directeur général de la FAO en 1994. La Division AGA est chargée de la composante maladies animales d’EMPRES, qui fournit informations, des formations et une aide d’urgence aux pays afin de prévenir, confiner et maîtriser les maladies animales les plus graves dans le monde tout en surveillant l’apparition de nouveaux agents pathogènes.

 

La plupart des nouveaux agents pathogènes qui touchent l’homme sont d’origine animale (animaux domestiques ou sauvages). C’est pourquoi il faut disposer de systèmes de surveillance nationaux et régionaux des maladies animales afin non seulement de prévenir les pertes de production animale mais aussi de réduire les menaces qui pèsent sur la santé humaine.

 

La stratégie EMPRES consiste à prévenir et enrayer les maladies à leur source. La prévention est au centre de l’action d’EMPRES et il est indispensable d’investir dans la prévention si l’on veut assurer la durabilité et la qualité sanitaire de la production animale. EMPRES repose sur plusieurs préceptes fondamentaux: alerte rapide, détection précoce, réaction rapide, recherche porteuse, coordination et communication.

 

Le Cadre mondial pour la maîtrise progressive des maladies animales transfrontières est une initiative d’EMPRES et de l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE), qui a pour objectif d’établir un système mondial d’alerte rapide pour les maladies animales transfrontières et les importantes zoonoses, complété, en collaboration avec l’ Organisation mondiale de la santé (OMS), par des unités régionales d’appui réparties dans l’ensemble du monde et par un mécanisme destiné à apporter une assistance technique d’urgence et à concourir à l’élaboration et à la gestion de projets.