Pénurie alimentaire: prévalence et gravité de la faim

Pour identifier les plus gravement touchés par la faim de façon à cibler le plus efficacement les ressources, la FAO répartit en cinq groupes les pays à pénuries alimentaires, en calculant à la fois la prévalence de la faim (la proportion de la population qui souffre de sous-alimentation) et la gravité du phénomène (nombre moyen de kcal qui font défaut aux personnes sous-alimentées). Les pays qui ont à la fois la prévalence et la gravité de la faim les plus élevées constituent le groupe 5, composé de 18 pays d'Afrique, ainsi que de l'Afghanistan, du Bangladesh, de Haïti, de la République populaire démocratique de Corée et de la Mongolie. Ces pays ont les plus grandes difficultés à nourrir leur population, en raison de l'instabilité et des conflits, des insuffisances de la conduite des affaires publiques, des aléas météorologiques, de la pauvreté, des mauvais résultats agricoles, de la pression démographique et de la fragilité des écosystèmes.


pp

Cliquer ici pour la version agrandie

p

Dans ces pays, il est probablement plus réaliste d'essayer d'atténuer la faim que de l'éliminer d'emblée. À l'autre extrême, on a les pays du groupe1, qui ont à la fois une faible prévalence et une faible gravité de la faim. Ces 52 pays - à savoir les pays industrialisés, 11 pays en transition et 15 pays en développement à revenu relativement élevé - se jouissent tous d'une situation de paix et de prospérité économique.

 

Comment les calculs sont-ils effectués: note sur la méthodologie