p

p

Identifier ceux qui souffrent de la faim

Pour satisfaire le droit à une nourriture suffisante pour tous, il faut identifier les catégories souffrant de sous-alimentation et de malnutrition et cerner les raisons de leur situation. A cette fin, au Sommet mondial de l'alimentation de 1996, les gouvernements se sont engagés à mettre au point des systèmes d'information et de cartographie sur l'insécurité alimentaire et la vulnérabilité (SICIAV).

Opérant aussi bien au niveau national que mondial, le SICIAV s'inspire de divers systèmes d'information existants, tels que les systèmes de prévision des récoltes et d'alerte rapide, les systèmes d'information sur la sécurité alimentaire et la nutrition des ménages, et les systèmes de vulnérabilité et de cartographie. "Le SICIAV est une initiative interorganismes, fondée sur la collaboration et la coordination", explique Françoise Trine, Fonctionnaire d'appui SICIAV dans les pays à la FAO. "Il ne s'agit pas de créer de nouveaux systèmes d'information, mais de renforcer les systèmes existants, en tenant toujours compte des besoins spécifiques d'un pays donné et des ressources disponibles pour garantir la viabilité des systèmes. Il n'existe pas de solution unique qui puisse être appliqués à tous les pays."

Le concept sur lequel repose l'initiative est qu'une meilleure information donnera de meilleurs résultats dans la réduction du nombre de personnes sous-alimentées. Outre l'identification des personnes victimes de la faim et des personnes à risque, les systèmes fournissent également des informations sur les causes de leur insécurité alimentaire et vulnérabilité - des facteurs aussi différents que la pauvreté, le manque d'infrastructures de commercialisation adaptées, la sécheresse et les troubles intérieurs.

Le SICIAV encourage le partage de l'information au niveau national et international. Les travaux de mise au point d'un programme SICIAV mondial sont coordonnés par un groupe de travail inter-organismes, la FAO faisant fonction de secrétariat. Les membres du groupe, qui se réunissent un fois par an, viennent de plus de 20 organismes et organisations internationales, y compris les organismes donateurs bilatéraux et les ONG. La prochaine réunion se tiendra en juin 2001. Le but est de connecter les bases de données des organismes internationaux et autres institutions au sein d'une base de données mondiale SICIAV. A mesure que des données nationales plus précises sont disponibles, elles seront acheminées dans les différentes bases de données internationales formant le SICIAV mondial.

-

Des informations précises et de dernière heure sur l'incidence, la nature et les causes de l'insécurité alimentaire chronique et la vulnérabilité sont déterminantes pour les responsables politiques nationaux qui s'efforcent de formuler et de mettre en œuvre des politiques et des programmes visant à réduire le nombre de personnes sous-alimentées et atteindre la sécurité alimentaire pour tous. En outre, mettre ces informations à la disposition de tous à l'échelle mondiale améliorera la capacité de la communauté internationale d'intervenir sans délai en faveur des pays qui se retrouvent confrontés à la détérioration de leur sécurité alimentaire.

Des évaluations sont actuellement en cours dans divers pays pour veiller à identifier avec soin les besoins des décideurs en matière de sécurité alimentaire afin de pouvoir adapter les différents systèmes d'information. Des évaluations des données disponibles sont également effectuées pour estimer leur qualité et leur utilité.

"La priorité doit être accordée aux besoins des utilisateurs, affirme Mme Trine. La coordination peut s'avérer difficile car les stratégies d'élimination de l'insécurité alimentaire font intervenir de nombreuses personnes, travaillant au sein de différents ministères, et de multiples donateurs. En outre, les gouvernements ont de nombreuses priorités, ce qui veut dire qu'il y a souvent un manque d'attention envers les informations relatives à la sécurité alimentaire. Un des buts du SICIAV est d'octroyer une meilleure visibilité à ces problèmes, faisant en sorte qu'il soit difficile de les ignorer".

 

Systèmes d'information et de cartographie sur l'insécurité alimentaire et la vulnérabilité (SICIAV)
Dossier: Etat de l'insécurité alimentaire dans le monde 2000
Archives des dossiers de fond de la FAO