La Conférence de la FAO adopte un budget de 650 millions de dollars pour 2000-2001


La Conférence de la FAO a adopté un Programme de travail et budget pour 2000-2001 de 650 millions de dollars, soit sans changement depuis 1996-97. Le maintien du budget à son niveau précédent contraindra la FAO à absorber des augmentations de coûts estimées à quelque 4 millions de dollars.

Le vote du budget biennal a eu lieu en séance plénière par 105 voix pour, aucune voix contre.

La Conférence - qui réunit jusqu'au 23 novembre au Siège de la FAO les délégués des 180 Etats membres de l'Organisation - a, d'autre part, autorisé une avance pouvant aller jusqu'à 9 millions de dollars, à valoir sur le paiement des arriérés de contributions d'un Etat membre. Cette somme couvrira les coûts de redéploiement et de séparation nécessaires pour compléter la restructuration de la FAO.

A la FAO, le total des arriérés de contributions atteint, aujourd'hui, 150 millions de dollars, dont quelque 95 millions dus par un seul Etat membre.

Le Directeur général de la FAO, Monsieur Jacques Diouf, avait soumis à l'examen de la Conférence trois scénarios pour le budget 2000-2001: un budget à croissance nominale zéro de 650 millions de dollars qui a été retenu et qui représente, en fait, une réduction de 14,9 millions de dollars si l'on tient compte de l'inflation et des augmentations de coûts; un deuxième scénario proposant un budget à croissance réelle zéro de 664,9 millions de dollars qui tient compte des augmentations de coûts; et un troisième scénario proposant un budget de 687 millions de dollars entraînant une augmentation d'activité de 22,6 millions de dollars pour répondre aux demandes des organes directeurs et consultatifs, qui ne peuvent être prises en compte dans le scénario croissance réelle zéro.

Quoi qu'il en soit, le renforcement du dollar américain consécutif à la publication du projet de budget a ramené à quelque 4 millions de dollars les projections relatives à l'inflation et aux augmentations de coûts. Le compromis a, en outre, été facilité par le recours à l'avance des 9 millions de dollars sus-mentionnée.

Le Programme de travail et budget voté par la Conférence de la FAO déterminera l'action de l'Organisation au cours des deux prochaines années en matière de production agricole, d'alimentation et de développement durable de l'agriculture, des pêches et des forêts. Il permettra également à la FAO de poursuivre ses activités en vue d'atteindre l'objectif du Sommet mondial de l'alimentation (novembre 1996): réduire de moitié le nombre des malnourris d'ici à 2015.

19 novembre 1999

Autres liens:


Page d'accueil de la FAO

Cherchez  

Suggestions?: Webmaster@fao.org

©FAO, 1999