Appel international de la FAO en faveur des agriculteurs du Mozambique: le Directeur général plaide pour une action d'urgence


La FAO a lancé un appel international pressant de 2,5 millions de dollars E.-U. visant à aider les agriculteurs victimes des inondations au Mozambique. On estime que plus de 300 000 agriculteurs et leurs familles ont été gravement frappés par les pires inondations que le pays ait connues depuis 40 ans.


Le Directeur général de la FAO, M. Jacques Diouf


Écoutez la déclaration de M. Diouf

En RealPlayer (1'48", 287Kb, écoute immédiate)

En mp3 (1'48", à télédécharger, 1,274Kb)

"Le monde assiste à une tragédie humaine colossale au Mozambique", a déclaré le Directeur général de la FAO, M. Jacques Diouf. "Une catastrophe de cette ampleur serait déjà un lourd tribut pour les ressources des pays les plus avancés. Mais un pays en développement comme le Mozambique ne dispose pas des moyens pour y faire face." (Voir la déclaration ci-dessous)

Les pluies torrentielles ont démarré au Mozambique début février, en particulier dans les provinces du sud et du centre. Les inondations ont détruit des habitations et des routes, tué un nombre incalculable de têtes de bétail et emporté des cultures vitales. D'après les premières estimations, plus de 100 000 hectares de champs ensemencés en maïs, haricots, riz, patates douces, arachides et légumes ont été détruits ou gravement endommagés.

Dès que les eaux se retireront, le Bureau des opérations spéciales de secours de la FAO et le Ministère de l'agriculture du Mozambique organiseront la distribution de lots de semences d'urgence et d'outils agricoles et coordonneront le soutien vétérinaire. Les semences seront achetées à l'échelon local et chaque colis contiendra 10 kg de maïs, 3 kg de haricots et 10 g chacun de tomates, oignons et choux. Ils seront distribués en collaboration avec d'autres organismes des Nations Unies, ONG, autorités locales et associations d'agriculteurs.

"Je souhaite inviter instamment la communauté internationale et les individus du monde entier à appuyer les efforts de secours d'urgence de tous les organismes des Nations Unies et organisations non gouvernementales travaillant au Mozambique", a déclaré M. Diouf.

L'appel de la FAO fait partie d'un Appel interorganismes de l'ONU lancé avec le gouvernement du Mozambique. Une mission d'évaluation sur le terrain sera détachée dans le pays dès que les conditions le permettront.

Déclaration sur la tragédie mozambicaine
Par M. Jacques Diouf, Directeur général de la FAO

"Le monde est témoin d'une tragédie humaine d'une ampleur considérable au Mozambique.

Une catastrophe de cette envergure hypothéquerait même les ressources des pays les plus avancés. Mais, dans le cas d'un pays en développement comme le Mozambique, les moyens pour y faire face manquent cruellement. Les progrès récents enregistrés dans le développement du pays pourraient être compromis pour des années par cette tragédie.

En tant que Directeur général de la FAO, je lance un appel pour une aide d'urgence de 2,5 millions de dollars pour aider les paysans mozambicains à reprendre leurs activités agricoles le plus tôt possible afin que le pays continue de produire la nourriture nécessaire à sa population. Le Service des Opérations de Secours de la FAO va dépêcher des équipes au Mozambique, la semaine prochaine. Si les fonds nécessaires sont disponibles, l'équipe de la FAO, en coordination avec le Ministère mozambicain de l'Agriculture, organisera la distribution d'urgence de lots de semences et d'outils agricoles ainsi qu'une assistance vétérinaire auprès des agriculteurs et de leurs familles. Chaque lot devrait contenir 10 kilos de semences de maïs, 3 kilos de semences de haricots et des semences de tomates, d'oignons, de choux de 10 g chacun ainsi que des outils agricoles de base.

Je lance un appel urgent à la communauté internationale et à chacun où qu'il soit pour soutenir les efforts d'opérations d'urgence menées par toutes les agences des Nations-unies, les pays donateurs, les bailleurs de fonds et les ONGs qui sont sur le terrain, au Mozambique."

3 mars 2000

 

Autres liens


Page d'accueil de la FAO

Cherchez  

Suggestions?: Webmaster@fao.org

©FAO, 2000