FAO
CHANGEMENT CLIMATIQUE  

La variabilité climatique et le changement climatique constituent les deux pôles extrêmes du spectre des fluctuations climatiques. La variabilité climatique, composante aléatoire du climat, couvre des périodes allant de quelques jours à plusieurs années (fluctuations à court terme). Le changement climatique se superpose à la variabilité et s’inscrit dans une perspective à plus long terme. Il peut être causé par les forces de la nature comme par les activités humaines. Dans la mesure où le spectre des activités humaines englobe la variabilité climatique et le changement climatique, l’Unité encourage l’élaboration de stratégies d’adaptation pour renforcer la résistance des communautés locales et des secteurs de l’agriculture, de la forêt et de la pêche au changement climatique; la fourniture de conseils aux divers acteurs concernés, afin de les mettre en mesure d’intégrer les questions du changement climatique – s’agissant de l’agriculture, la forêt et la pêche – dans les programmes nationaux de développement; une approche interdisciplinaire de préparation aux catastrophes et de réduction de ses effets; le développement d’outils et de mécanismes de suivi et d’analyse des conséquences du changement climatique sur l’agriculture; et l’intégration des questions relatives à la variabilité climatique dans les programmes de renforcement des capacités.

Adaptation au changement climatique

Les contributions les plus efficaces en matière d’adaptation au changement climatique se traduisent par la fourniture d’outils d’information, permettant aux pays d’adapter leurs politiques et leurs pratiques – s’agissant de l’agriculture, de la pêche et de la forêt – aux variations des régimes climatiques. Ces outils permettent également aux agriculteurs de réduire les risques de la variabilité climatique ou d’exploiter cette variabilité au mieux de leurs intérêts. Il s’agit essentiellement: de données et d’outils agro météorologiques destinés à évaluer l’impact des climats extrêmes et à guider les mécanismes d’adaptation; de conseils de gestion délivrés aux agriculteurs en matière de suivi météorologique (planification contingente et réponses paysannes); d’outils d’évaluation de la vulnérabilité; de conseils en matière de développement des moyens d’existence ruraux et d’aide à la décision des agriculteurs, pasteurs et pêcheurs; de conseils pour élaborer des approches intégrées et développer des synergies entre l’adaptation aux changements climatiques, les pratiques de réduction des risques de catastrophes et les mécanismes du secteur agricole; de conseils politiques destinés à renforcer les approches institutionnelle, afin de réduire les risques de catastrophes et de conduire l’adaptation au changement climatique, en partant d’un point de vue sectoriel; d’appui à la promotion d’une gestion durable des ressources naturelles, comme base d’adaptation à la variabilité et aux changements climatiques; de conseils pour l’amélioration de la sécurité alimentaire des ménages, dans le but d’aider les populations rurales à mieux résister aux variations climatiques à court et moyen terme.

Conférence de haut niveau sur la sécurité alimentaire: les défis du changement climatique et de la bioénergie



La conférence de haut niveau sur la sécurité alimentaire mondiale: les défis du changement climatique et des bioénergies, qui s’est tenue au siège de la FAO du 3 au 5 juin 2008, a accueilli des représentants de cent quatre vingt et un pays membres. Quarante quatre chefs d’Etats et de gouvernements ont assisté à l’évènement, ainsi que cent ministres de haut niveau et soixante organisations non gouvernementales et organisations de la société civile.

La conférence s’est conclue par l’adoption par acclamations d’une déclaration appelant la communauté internationale à augmenter son assistance aux pays en développement, s’agissant notamment des pays les moins avancés et ceux qui sont affectés le plus durement par les prix élevés des produits alimentaires.   More.


comments? please write to the webmaster

© FAO, 2007