FAO :: Salle de presse :: Dossiers de fond :: 2004 :: Le riz, c'est la vie
Le riz, c'est la vie
La sécurité alimentaire mondiale passe par une production rizicole accrue et durable
Symbole d'identité culturelle et d'unité mondiale, le riz est l'aliment le plus répandu dans le monde. Il figure dans les festivals, les observances religieuses, les coutumes, les célébrations et la cuisine.

Pourtant, tout n'est pas rose dans le monde du riz. L'accroissement des rendements s'essouffle et s'est déjà laissé distancer par la croissance démographique. La plupart des riziculteurs sont pauvres, et pourtant, les politiques nationales favorisent souvent les consommateurs et les marchés d'exportation. L'ONU a proclamé l'année 2004 l'Année internationale du riz en 2004 afin de produire un revirement de la situation.

Le thème de l'Année - Le riz, c'est la vie - reflète toute l'importance que revêt le riz en tant que source essentielle de nourriture et s'appuie sur la constatation que les systèmes de riziculture sont indispensables à la sécurité alimentaire, à la réduction de la pauvreté et à l'amélioration des moyens d'existence.

Le riz en chiffres

  • Le riz est cultivé dans 113 pays; c'est l'aliment de base de plus de la moitié de la population mondiale.
  • Le riz assure 27 pour cent des disponibilités alimentaires énergétiques (DEA) et 20 pour cent des apports protéiques dans le monde en développement.
  • La riziculture est la principale activité et source de revenus d'environ 100 millions de ménages en Asie et en Afrique.
  • Sur les 840 millions de personnes victimes de faim chronique, plus de 50 pour cent vivent dans des zones qui dépendent de la production rizicole pour la nourriture, les moyens d'existence et l'emploi.
  • Quatre cinquièmes environ du riz mondial sont produits par les petits exploitants et consommés localement.

C'est la première fois dans l'histoire des Nations Unies qu'une année internationale est dédiée à une culture unique. Ceci souligne l'énorme impact du riz sur la nutrition humaine et la sécurité alimentaire mondiale. La FAO et ses partenaires s'emploient ensemble à promouvoir des systèmes de riziculture durables, propres à réduire la faim et la pauvreté et à contribuer à préserver l'environnement et à améliorer les conditions de vie des générations présentes et futures qui dépendent du riz pour vivre.

Dans le cadre des activités organisées pour marquer l'Année internationale du riz, la FAO accueille une conférence de deux jours (12-13 février) à son siège, à Rome. Celle-ci aura pour but de mobiliser la communauté internationale afin qu'elle affronte les problèmes les plus pressants du secteur rizicole mondial -des pratiques agricoles locales au commerce international. Parmi les participants figurent des experts renommés du monde entier, qui présenteront leurs points de vue sur les dernières tendances et innovations du secteur.

Pour en savoir plus sur la conférence, l'Année internationale du riz et les questions clés du secteur rizicole, consulter les articles et les fiches d'information figurant dans les liens à droite.

12 février 2004


FAO/12737/C. Errath

Suite du dossier…

Le riz, c'est la vie

Conférence internationale sur le riz à Rome

Le riz: Les enjeux en question

Contact:

Bureau des relations avec les médias
media-office@fao.org
(+39) 06 570 53625

FAO/16971/G. Bizzarri

Environ quatre cinquièmes du riz mondial sont produits par les petits exploitants et consommés localement

FAO/13725/J. Isaac

Népalaises en train de repiquer du riz

envoyer cette page
Le riz, c'est la vie
La sécurité alimentaire mondiale passe par une production rizicole accrue et durable
Lorsqu'en 2030 la population de la planète atteindra 8,3 milliards de personnes, que mangeront-elles pour la plupart? Du riz. Tout au moins à condition que les pays producteurs de riz affrontent quelques questions pressantes.

Veuillez insérer une adresse email
Veuillez insérer une adresse email valide
RSS