FAO :: Salle de presse :: Dernières nouvelles :: 2004 :: Diouf: Les inégalit…
Diouf: Les inégalités entravent le développement en Amérique latine et les Caraïbes
Le Directeur général de la FAO ouvre la 28e Conférence régionale au Guatemala
28 avril 2004, Guatemala -- Les inégalités sociales entravent le développement en Amérique latine et dans les Caraïbes, a mis en garde aujourd'hui M. Jacques Diouf, Directeur général de la FAO, dans un discours prononcé devant les responsables gouvernementaux participant à la 28e Conférence régionale de l'Organisation pour l'Amérique latine et les Caraïbes.

M. Diouf a souligné que la FAO continuerait à soutenir les gouvernements et ses autres partenaires pour l'application « cohérente et effective » des programmes et pour la mobilisation des financements internes et externes.

« Dans le contexte actuel de mondialisation, la compétitivité est cruciale pour la croissance et le développement. Toutefois, la productivité ne doit masquer ni les inégalités d'accès aux facteurs économiques ni les inégalités de revenus qui affectent des millions d'habitants en Amérique latine et dans les Caraïbes, notamment ceux qui vivent en milieu rural », a déclaré le Directeur général de la FAO.

Fortes inégalités

M. Diouf a souligné que les inégalités dans la région étaient parmi les plus élevées au monde, les 5 pour cent de riches recevant 25 pour cent du revenu, contre 13 pour cent dans les pays développés.

« Actuellement, 221 millions de personnes vivent dans la pauvreté dans la région et le nombre de ruraux pauvres a augmenté de 21 millions depuis 1990 », a fait remarquer M. Diouf.

Les dernières estimations montrent que la pauvreté touche 44 pour cent des habitants de la région. Ce pourcentage atteint 64 pour cent en milieu rural. Il y a plus de 74 millions de ruraux pauvres en Amérique latine et dans les Caraïbes.

Sous-alimentation en baisse

« Toutefois, il est encourageant de noter que la proportion de personnes sous-alimentées est tombée de 13 pour cent en 1990-1992 à 10 pour cent en 1999-2001. Si les pays poursuivent leurs efforts de lutte contre l'insécurité, cette proportion pourrait atteindre 6 pour cent d'ici à 2015. Les initiatives entreprises par les pays individuellement, notamment le programme "Faim Zéro" au Brésil et la "Campagne contre la Faim" récemment lancée au Guatemala, sont très encourageants », a affirmé M. Diouf.

Ressources économiques et volonté politique

Les conférences régionales de la FAO se tiennent tous les deux ans pour passer en revue les priorités de chaque région en matière de développement agricole et rural.

La Conférence au Guatemala examinera notamment les conditions institutionnelles et sociales requises pour intégrer les projets de développement rural dans des politiques nationales susceptibles d'assurer le développement économique et social.

« Je suis persuadé qu'avec des leaderships à la hauteur et de la volonté politique, les pays d'Amérique latine et des Caraïbes pourront relever les défis de la faim, de la malnutrition, des inégalités et de la stagnation économique », a souligné M. Diouf.

Pour améliorer leur sécurité alimentaire, les pays en développement devraient affronter le défi de la productivité agricole et de la compétitivité sur les marchés, a ajouté le Directeur général de la FAO.


Contacts:
Germán Rojas
Chargé d'information, FAO
german.rojas@fao.org
(+502) 339.7785
(+502) 2010907

Nuria Felipe Soria
Chargée d'information, FAO
nuria.felipesoria@fao.org
(+502) 339.7785

Contact:

Germán Rojas
Chargé d'information, FAO
german.rojas@fao.org
(+502) 339 7785
(+502) 2010907 (cell)

FAO/H. de la Rosa

Jacques Diouf et Alvaro Aguilar, ministre de l'agriculture du Guatemala, lors de la Conférence régionale de la FAO

envoyer cette page
Diouf: Les inégalités entravent le développement en Amérique latine et les Caraïbes
Le Directeur général de la FAO ouvre la 28e Conférence régionale au Guatemala
28 avril 2004 -- Les inégalités sociales entravent le développement en Amérique latine et dans les Caraïbes, a mis en garde M. Jacques Diouf, Directeur général de la FAO, dans un discours à la 28e Conférence régionale de l'Organisation pour l'Amérique latine et les Caraïbes.
Veuillez insérer une adresse email
Veuillez insérer une adresse email valide
RSS