FAO :: Salle de presse :: Dernières nouvelles :: 2004 :: Namibie: du lait co…
Namibie: du lait contre la pauvreté
Projet FAO en faveur du secteur laitier
4 juin 2004, Rome - Les paysans pauvres du Nord de la Namibie vont bénéficier d'un nouveau projet qui vise à développer l'industrie laitière du pays, suite à un accord conclu entre la FAO et le gouvernement namibien.

Le nord de la Namibie souffre d'un niveau élevé de pauvreté et d'insécurité alimentaire. La productivité agricole y est faible et le taux de chômage élevé. Des techniques agricoles adaptées et des infrastructures commerciales font défaut.

L'objectif du projet de la FAO est d'améliorer les revenus et les moyens d'existence des paysans de cette région.

Ce but peut être atteint en formant les agriculteurs et la population afin d'améliorer la production de lait, sa collecte, son traitement et sa diffusion ainsi que la fabrication de produits laitiers à valeur ajoutée.

La FAO précise que l'expérience a démontré que les petits paysans peuvent augmenter leurs revenus tirés de la production laitière de plus de 50 pour cent quand ils sont directement associés au traitement et à la diffusion de leurs propres excédents de lait.

Accroître la sécurité alimentaire

La Namibie importe régulièrement de grandes quantités de produits alimentaires. Développer le potentiel considérable du secteur laitier permettrait d'accroître la sécurité alimentaire du pays tout en améliorant à la fois les revenus, les moyens d'existence et la situation nutritionnelle, selon la FAO.

Cependant, il y a peu de savoir-faire parmi les paysans qui manipulent le lait selon un procédé traditionnel qui ne tient pas souvent compte des mesures d'hygiène et de salubrité.

La perception du consommateur la plus répandue est que les produits laitiers locaux ne sont ni sains ni très sûrs. Aussi le public choisit-il souvent des produits laitiers d'importation, bien qu'ils soient beaucoup plus chers.

Un fort potentiel pour les bénéficiaires

Le projet va apporter des améliorations, des technologies pratiques et peu coûteuses pour la collecte de lait à petite échelle ainsi que son traitement sur place, la commercialisation du beurre, du babeurre et du fromage frais.

Une campagne publique d'information sera lancée afin de redonner confiance en la sécurité du lait produit et transformé localement. Elle soulignera aussi ses fortes valeurs nutritionnelles.

Les femmes, souvent responsables de la traite dans cette région, seront parmi les principaux bénéficiaires de ce projet. Convenablement formées en matière de traitement et de commercialisation du lait, elles seront en mesure d'augmenter et stabiliser leurs revenus.

Les consommateurs des villes, y compris les écoliers, bénéficieront indirectement d'une meilleure qualité et d'une plus grande sécurité des produits laitiers dès lors qu'une plus grande production laitière rendra les prix plus abordables.

Ce projet de 20 mois bénéficiera d'un budget de 323 000 dollars.

Contact:
Maria Einarsson
Relations médias, FAO
maria.einarsson@fao.org
(+39) 06 570 56524

Contact:

Maria Einarsson
Relations médias, FAO
maria.einarsson@fao.org
(+39) 06 570 56524

FAO/ I. Balderi

Les femmes seront les principales bénéficiaires du projet

envoyer cette page
Namibie: du lait contre la pauvreté
Projet FAO en faveur du secteur laitier
4 juin 2004 - Les paysans pauvres du Nord de la Namibie vont bénéficier d'un nouveau projet qui vise à développer l'industrie laitière du pays, suite à un accord conclu entre la FAO et le gouvernement namibien.
Veuillez insérer une adresse email
Veuillez insérer une adresse email valide
RSS