FAO :: Salle de presse :: Dernières nouvelles :: 2004 :: Soudan: 150 000 agr…
Soudan: 150 000 agriculteurs secourus en Nubie
Distribution de semences et d'outils agricoles
7 juin 2004, Rome- Les agriculteurs soudanais des régions montagneuses de la Nubie ont reçu des semences, des outils et des matériaux de construction de la part de la FAO qui œuvre, à leurs côtés, afin de réhabiliter l'agriculture, réparer les barrages, reconstruire les silos et créer des pépinières.

Dans cette zone où s'opposent le gouvernement soudanais et le Mouvement populaire de libération du Soudan (MPLS), quelque 150 000 agriculteurs profitent du programme de réhabilitation de la FAO.

A partir de la ville gouvernementale de Kadugli, la FAO a fourni, par voie terrestre, aux agriculteurs vivant dans les zones occupées par le MPLS, du bois d'œuvre, du ciment, des barres de métal, des brouettes et des bidons pour le transport de l'eau.

Pour cela, il a fallu passer par les points de contrôle de la Commission militaire mixte dans la ville frontalière de Kauda.

"L'aide aux agriculteurs de cette zone contestée est une contribution importante au processus de réconciliation sociale et politique", selon Mme Anne Bauer, Directrice de la Division des opérations d'urgence et de la réhabilitation de la FAO.

"La FAO, en fonction des besoins, mène ses actions d'urgence aussi bien dans les régions gouvernementales que dans les zones aux mains du MPLS.

La distribution d'équipements de base et la formation à de nouvelles compétences offrent aux agriculteurs et à leurs familles, après plusieurs années de conflit, une chance de rebâtir leur futur", a affirmé Mme Bauer.

Les agriculteurs ont reçu des outils agricoles fabriqués par les forgerons locaux ainsi que des semences d'arachides, de sésame, de niébé, de maïs et de sorgho, notamment des variétés à maturation précoce et résistantes à la sécheresse. Celles-ci ont été introduites par la FAO afin de réduire les risques de mauvaise récolte.

Environ 85 pour cent de la population des montagnes de la Nubie, une zone agitée par les conflits et les troubles internes depuis 1985, dépendent, pour leur survie, de l'agriculture et de l'élevage.

Coûts de transport réduits

Le conflit qui dure depuis près de vingt ans, les déplacements internes massifs d'agriculteurs et les mines antipersonnel parsemant les champs ont signé la mort de l'agriculture traditionnelle.

Les niveaux d'insécurité alimentaire sont très élevés parmi les groupes tribaux - on en compte plus de cinquante - vivant dans la région.

En raison du manque de sécurité et de la faiblesse des infrastructures dans les zones occupées par le MPLS, le transport par voie aérienne, très coûteux, était autrefois le seul moyen d'acheminer l'aide humanitaire d'urgence.

L'accord de cessez-le-feu, conclu en 2002 entre le gouvernement et le MPLS, a permis de faire passer l'aide humanitaire par voie terrestre à travers les cols de la Nubie.

La réduction des coûts du transport a permis de doubler le nombre de bénéficiaires de l'aide de la FAO.

Paix et agriculture

La FAO supervise actuellement plus de 20 projets de réhabilitation et d'aide d'urgence au Soudan.

A Kassala, 18 kilomètres à l'ouest de la frontière avec l'Erythrée, la FAO travaille avec l'organisation non gouvernementale locale Intermediate Technology Development Group (ITDG) pour dégager et réparer environ 600 puits sérieusement endommagés lors de la crue du fleuve Elgash en juillet 2003.

A Malakal, dans l'Etat du Haut-Nil, les formations dispensées par la FAO enseignent aux personnes déplacées et aux rapatriés à conserver et à transformer le poisson. Ainsi, les communautés locales pourront-elles accroître l'approvisionnement et la disponibilité de poisson bon marché, source de protéines, en particulier lors des périodes de soudure, quand la nourriture se fait rare.

Dans l'Etat du Bahr El Jabel, la FAO finance des cours de formation et fournit aux forgerons du Juba des barres de métal pour fabriquer des outils agricoles traditionnels. Les outils ainsi que des variétés locales de semences sont distribués, par l'intermédiaire des ONG locales, aux personnes déplacées et aux groupes d'entraide de femmes.

Les opérations de la FAO au Soudan sont financées par la Belgique, le Canada, la Commission Européenne, les Etats-Unis, l'Italie, le Japon, la Norvège, les Pays-Bas, le Programme des Nations Unies pour le développement et la Suède.

Des séquences filmées récentes des projets de la FAO au Soudan sont disponibles en betacam sp pour les diffuseurs et les journalistes.

Contact:
Boudicca Downes
Chargée d'information TV
boudicca.downes@fao.org
(+39)06 570 55980

Contact:

Boudicca Downes
Chargée d'information TV
boudicca.downes@fao.org
+39 06 570 55980

FAO/A. Proto

Chargement des camions: la route sera longue et difficile

Audio

En écoute: l'expert de terrain Mahmoud Dafalla Suleiman (ram)

En Mp3 (mp3)

FAO/A. Proto

Outils agricoles fabriqués par un forgeron du cru

FAO/A. Proto

Signe d'un avenir meilleur: une femme et son bébé touchent de la main l'aide de la FAO

envoyer cette page
Soudan: 150 000 agriculteurs secourus en Nubie
Distribution de semences et d'outils agricoles
7 juin 2004 -- Les agriculteurs soudanais des régions montagneuses de la Nubie ont reçu des semences, des outils et des matériaux de construction de la part de la FAO qui œuvre, à leurs côtés, afin de réhabiliter l'agriculture.
Veuillez insérer une adresse email
Veuillez insérer une adresse email valide
RSS