FAO :: Salle de presse :: Dernières nouvelles :: 2004 :: Réunion au Canada d…
Réunion au Canada d'experts mondiaux en viande et produits laitiers
Les normes internationales de sécurité au centre des discussions
17 juin 2004, Rome/Winnipeg, Canada -- La 20e session du Groupe intergouvernemental sur la viande et les produits laitiers s'est ouverte, aujourd'hui, à Winnipeg (Canada) dans un contexte d'augmentation des prix de la viande et des produits laitiers, d'apparition de foyers de maladies animales et de préoccupation pour la santé du consommateur.

La réunion rassemble des responsables des politiques agricoles, des marchands de viande, des experts en produits laitiers, des vétérinaires et des producteurs du secteur privé du monde entier.

A cette conférence organisée par la FAO participent plus de 140 experts venus de 56 pays, dont plus de la moitié des pays en développement. Ils examineront les principaux enjeux se posant aux marchés de la viande et des produits laitiers.

Dans son discours d'ouverture de cette session de quatre jours, M. Alexander Sarris, Directeur de la Division des produits et du commerce international de la FAO, a rappelé le contexte international actuel.

"L'économie mondiale de la viande est secouée par une succession de flambées épidémiques partout dans le monde alors que s'expriment des exigences accrues de la part des consommateurs à propos de la sécurité des aliments", a-t-il souligné.

Des marchés complexes et fragmentés

"Les marchés internationaux de l'élevage deviennent de plus en plus complexes et fragmentés du fait des apparitions de foyers de maladies animales, de normes plus strictes en matière de sécurité sanitaire des aliments et des modifications des goûts des consommateurs. Tout cela engendre des changements politiques et institutionnels sur les marchés du bétail", a déclaré M. Sarris.

"Ces questions sont porteuses d'enjeux pour les agents économiques du marché de l'élevage et ont des implications pour le fonctionnement futur des marchés", a-t-il ajouté.

Selon la FAO, les maladies animales, la hausse des prix des aliments pour bétail et l'incertitude entourant la demande des consommateurs pour des produits carnés ralentissent la croissance de la production mondiale de viande.

Les marchés de la viande ont été perturbés par l'impact de la grippe aviaire en Asie et dans certaines parties de l'Amérique du Nord ainsi que par l'apparition de l'encéphalopathie spongiforme bovine, ou maladie de la vache folle, en Amérique du Nord.

Commerce mondial de la viande en déclin

Les interdictions d'importation de viande en provenance des zones infectées au début de l'année 2004 ont touché approximativement un tiers des exportations mondiales de viande, soit 6 millions de tonnes, selon la FAO.

Alors que ces interdictions étaient temporaires et que les prévisions donnaient un commerce mondial de viande en croissance en 2004, on estime maintenant qu'il devrait chuter de 4 pour cent, atteignant 18,4 millions de tonnes.

Les experts en viande et produits laitiers réunis à Winnipeg examineront également l'impact sur les pays en développement des augmentations soudaines des importations de viande et de produits laitiers.

En outre, le Groupe abordera la question décisive de la fourniture de services au secteur de l'élevage, un secteur de plus en plus sous pression pour maintenir les animaux en bonne santé et garantir des produits sains et de qualité.

Un défi pour les délégations présentes

La FAO tiendra, à la fin de la première journée, un colloque intitulé Respect des normes internationales dans le secteur de l'élevage - un défi pour les pays en développement. Il sera suivi, le lendemain, d'un colloque sur les produits laitiers.

Selon la FAO, le Groupe intergouvernemental sur la viande et les produits laitiers devrait partir des recommandations issues au cours de colloques de ce genre pour proposer un plan d'action impliquant à la fois la FAO, d'autres institutions et les délégués eux-mêmes.

Le Congrès international de la viande

Cette année, pour la première fois, la conférence se tient juste après le Congrès international de la viande dont le thème était L'industrie mondiale de la viande à la croisée des chemins.

Selon M. Sarris, tenir la session du Groupe intergouvernemental "en tandem avec un congrès rassemblant des marchands de viande, des producteurs, des responsables politiques et des experts des quatre coins du monde génère des synergies considérables en relançant le dialogue et les échanges entre les représentants des gouvernements et le secteur privé".

Contacts:
John Riddle
Relations médias, FAO
john.riddle@fao.org
(+39) 06 570 53259

Michael Hage
Chargé d'information régional, FAO
Michael.Hage@fao.org
(+1) 202 653-0011 (Bureau, Washington, DC)
(+1) 202 468-8800 (Portable, Washington, DC)

Contact:

John Riddle
Relations médias, FAO
john.riddle@fao.org
(+39) 06 570 53259

Michael Hage
Chargé d'information régional, FAO
michael.hage@fao.org
(+1) 202 653-0011
(Bureau, Washington, DC)
(+1) 202 468-8800
(Portable, Washington, DC)

FAO/15226/A. Conti

Un contexte international marqué par la hausse des prix de la viande et des produits laitiers

envoyer cette page
Réunion au Canada d'experts mondiaux en viande et produits laitiers
Les normes internationales de sécurité au centre des discussions
17 juin 2004 - Les responsables des politiques concernant la viande et les produits laitiers ainsi que des experts de plus de 55 pays se réunissent à Winnipeg, au Canada, dans un contexte marqué par la hausse des prix de la viande et des produits laitiers, la résurgence des foyers de maladies animales et la préoccupation pour la santé du consommateur.
Veuillez insérer une adresse email
Veuillez insérer une adresse email valide
RSS