FAO :: Salle de presse :: Dernières nouvelles :: 2004 :: Les insectes comest…
Les insectes comestibles, importante source de protéines en Afrique centrale
Ils sont nourrissants et procurent des revenus.
8 novembre 2004, Rome -- Les insectes comestibles, tels les chenilles et les vers, sont des sources de protéines importantes et devraient être considérés comme une alternative dans les efforts pour accroître la sécurité alimentaire dans les pays d'Afrique centrale.

Les chenilles font déjà partie de l'alimentation de nombreuses personnes en Afrique centrale, selon une étude de la FAO publiée aujourd'hui; environ 85 pour cent des personnes interrogées en République Centrafricaine consomment des chenilles; elles sont 70 pour cent en République démocratique du Congo et 91 pour cent au Botswana.

"Les insectes comestibles issus de la forêt sont une importante source de protéines et, contrairement à ceux des champs agricoles, ils ne contiennent pas de pesticides", a indiqué Paul Vantomme, expert de la FAO en forêt.

Une forte valeur nutritionnelle

Dans 100 grammes de chenilles séchées, il y a environ 53 grammes de protéines, 15 pour cent de lipides et 17 pour cent d'hydrates de carbone. Leur valeur énergétique s'élève à environ 430 kilos calories pour 100 grammes. Les insectes présenteraient également une proportion plus importante de protéines et de lipides que le bœuf et le poisson avec une forte valeur énergétique.

Selon les espèces, les chenilles sont riches en minéraux tels que le potassium, le calcium, le magnésium, le zinc, le phosphore et le fer ainsi que diverses vitamines. La recherche montre que 100 grammes d'insectes couvrent plus de 100 pour cent des apports journaliers recommandés en minéraux et en vitamines.

"En raison de sa valeur nutritionnelle élevée, la farine de chenilles est, dans certaines régions, incorporée dans la bouillie donnée aux enfants afin de contrer la malnutrition", selon M. Vantomme. "Contrairement à ce que beaucoup peuvent penser, les chenilles ne sont pas considérées comme une denrée alimentaire d'urgence mais sont une partie intégrale de l'alimentation dans plusieurs régions, selon les disponibilités saisonnières. Elles sont consommées comme des mets délicats", a-t-il ajouté.

Source de revenus

La collecte d'insectes comestibles est également une bonne source de revenus, tout particulièrement pour les femmes car elle ne demande que peu de capital si elle s'effectue à la main. Les insectes sont très largement présents sur les étals des marchés locaux dans les villages, alors que certaines espèces parmi les plus recherchées, comme les chenilles Sapelli, partent sur les marchés urbains et dans les restaurants.

Le commerce transfrontière d'insectes comestibles est significatif, non seulement dans les pays d'Afrique centrale mais également au Soudan et au Nigeria. Sur une plus petite échelle, ils sont même exportés en France et en Belgique, deux pays qui, selon l'étude, importent, respectivement, environ 5 tonnes et 3 tonnes d'espèces de chenilles séchées chaque année de la République démocratique du Congo. Les exportations annuelles vers la Belgique sont évaluées à 41 500 dollars.

La récolte des insectes et les ressources forestières

Plusieurs espèces de chenilles se nourrissent de feuilles fraîches. Bien que les arbres y répondent habituellement en produisant d'autres feuilles, ils peuvent, après plusieurs attaques, perdre de la vitalité. La récolte de chenilles contribue ainsi à maintenir la reproduction naturelle des arbres.

"La valeur nutritionnelle et économique des insectes comestibles est souvent négligée et nous devrions encourager davantage leur collecte et leur commercialisation, étant donné les bénéfices pour l'environnement et la santé humaine", selon M. Vantomme.

Contacts:
Maria Kruse
Relations médias, FAO
maria.kruse@fao.org
(+39) 06 570 56524

Cheemin Kwon
Chargé d'information au Département des forêts, FAO
cheemin.kwon@fao.org
(+39) 06 570 54465


Contact:

Maria Kruse
Relations médias, FAO
maria.kruse@fao.org
(+39) 06 570 56524

Cheemin Kwon
Chargé d'information au Département des forêts, FAO,
cheemin.kwon@fao.org
(+39) 06 570 54465

FAO/Georges N'Gassé

Étals de chenilles Sapelli au marché de Bangui en République centrafricaine

FAO/Georges N'Gassé

Les chenilles Sapelli sont une source de protéines, hydrates de carbone, minéraux et vitamines

envoyer cette page
Les insectes comestibles, importante source de protéines en Afrique centrale
Ils sont nourrissants et procurent des revenus.
8 novembre 2004 -- Les insectes comestibles, tels les chenilles et les vers, sont des sources de protéines importantes et devraient être considérés comme une alternative dans les efforts pour accroître la sécurité alimentaire dans les pays d'Afrique centrale.
Veuillez insérer une adresse email
Veuillez insérer une adresse email valide
RSS