FAO :: Salle de presse :: Dernières nouvelles :: 2005 :: Plaidoyer de M. Dio…
Plaidoyer de M. Diouf pour la réforme de la FAO
Plus de flexibilité et meilleure réponse aux attentes des membres
21 novembre 2005, Rome - Le Directeur général de la FAO, M. Jacques Diouf, a exhorté les Etats Membres à soutenir ses propositions de réforme qui visent à renforcer la pertinence et l’efficacité de l’Organisation tout en la rendant plus flexible et plus à même de répondre aux attentes des pays.

La réforme tout comme le Programme de travail et budget pour 2006-2007 figurent parmi les principaux points évoqués par M. Diouf dans le discours qu’il vient de prononcer devant les représentants des 189 membres de l’Organisation réunis à Rome dans le cadre de la 33e session de la Conférence générale de la FAO.

Les propositions de réforme, a indiqué M. Diouf, tiennent compte à la fois des appels lancés au plan mondial pour aller plus loin dans le processus de réforme du système des Nations Unies et du recentrage des programmes et des activités autour des Objectifs du Millénaire pour le développement.

S’adressant aux Etats Membres, M. Diouf a dit notamment: «J’en appelle à votre sagesse collective afin que vous dotiez la FAO des ressources dont elle a besoin pour satisfaire vos attentes de la meilleure façon possible et contribuer de manière substantielle à l’objectif de réduction de la faim et de la pauvreté».

A cet égard, M. Diouf a rappelé qu’à sa précédente session, la Conférence de la FAO avait approuvé pour 2004-2005 un budget de 749,1 millions de dollars, ce qui représentait une hausse nominale importante par rapport à l’exercice biennal précédent, mais ne fournissait pas les ressources nécessaires pour maintenir le programme au même niveau. Il a donc fallu, a-t-il précisé, procéder à des réductions de programme à hauteur de 51 millions de dollars.

Les principaux défis

Evoquant les défis posés par les nouvelles situations d’urgence, M. Diouf a indiqué que la FAO a dû répondre, au cours de l’exercice biennal qui se termine, à des demandes d’aide d’urgence et à des menaces pesant à plus long terme sur la sécurité alimentaire. Il a rappelé notamment:

  • l’aide fournie à 18 pays africains touchés par les infestations de criquets pèlerins: la FAO a mis en œuvre des campagnes de lutte qui ont permis de traiter 13 millions d’hectares en Afrique du Nord et de l’Ouest;
  • l’aide aux survivants du Tsunami, notamment la réhabilitation des moyens d’existence des communautés de pêcheurs en Indonésie, aux Maldives, au Myanmar, aux Seychelles, en Somalie, au Sri Lanka et en Thaïlande;
  • la mobilisation de plus de 7 millions de dollars pour venir en aide aux pays des Caraïbes affectés par le passage de plusieurs ouragans en 2004 et 2005;
  • l’assistance aux agriculteurs du Pakistan pour la reprise de leurs activités après le tremblement de terre dans le nord du pays; la FAO a déjà fourni 440 000 dollars sur ses fonds propres et a lancé un appel pour un montant de 25 millions de dollars pour la réhabilitation du secteur agricole;
  • le rôle de premier plan joué par la FAO au plan international pour enrayer la propagation de la grippe aviaire hautement pathogène; la campagne de lutte mondiale et au niveau des pays nécessitera 500 millions de dollars au cours des trois prochaines années.
M. Diouf a souligné que la nouvelle structure proposée pour la FAO faciliterait les efforts déployés par l’Organisation pour aider les pays à atteindre les huit Objectifs du Millénaire pour le développement, à commencer par le premier d’entre eux relatif à la réduction de la faim et de la pauvreté.

La planète compte encore 852 millions de personnes sous-alimentées. «Il est plus que temps, a déclaré M. Diouf, de mettre fin à cette tragédie qui par ailleurs représente, pour les pays en développement, des pertes en productivité et en recettes atteignant des milliards de dollars».

Contact:
Alison Small
Relations médias, FAO
Alison.Small@fao.org
(+39)06 570 56292
(+39) 348 870 5221

Contact:

Alison Small
Relations médias, FAO
Alison.Small@fao.org
(+39) 06 570 56292
(+39) 348 870 5221

Audio

Plaidoyer de M. Diouf pour la réforme de la FAO (real)

Qualité broadcast (mp3)

envoyer cette page
Plaidoyer de M. Diouf pour la réforme de la FAO
Plus de flexibilité et meilleure réponse aux attentes des membres
21 novembre 2005 - Le Directeur général de la FAO, M. Jacques Diouf, a exhorté les Etats Membres à soutenir ses propositions de réforme qui visent à renforcer la pertinence et l’efficacité de l’Organisation tout en la rendant plus flexible et plus à même de répondre aux attentes des pays.
Veuillez insérer une adresse email
Veuillez insérer une adresse email valide
RSS