FAO :: Salle de presse :: Dernières nouvelles :: 2005 :: Graves préoccupatio…
Graves préoccupations sur la situation alimentaire en Afrique australe
Près de 12 millions de personnes ont besoin d’une aide
13 décembre 2005, Rome - D’après le nouveau Rapport sur l’Afrique publié par la FAO aujourd’hui, l’insécurité alimentaire en Afrique australe est préoccupante, malgré une récolte exceptionnelle de maïs en Afrique du Sud.

Près de 12 millions de personnes, essentiellement au Zimbabwe et au Malawi, ont besoin d’une aide alimentaire d’urgence.

Malgré tout, l’Afrique du Sud a rentré une récolte exceptionnelle de maïs de 12,4 millions de tonnes qui pourrait se solder par un excédent d’exportation de quelque 4,66 millions de tonnes, qui suffiraient largement à couvrir les besoins d’importation de la sous-région.

Au Zimbabwe, on signale des pénuries d’intrants agricoles tels que semences, engrais et traction animale. En temps normal, le Zimbabwe a besoin de quelque 50 000 tonnes de semences de maïs. Or, la moitié seulement serait disponible localement. Les sociétés d’engrais estiment que cette année, environ 75 pour cent du volume très réduit d’engrais de la dernière campagne pourraient être disponibles à des prix nettement supérieurs.

Dans de nombreuses régions, l’accès à la nourriture est gravement entravé par les pénuries de céréales sur les marchés et par l’inflation galopante, sans compter les problèmes de carburant et de transport. Entre juin et octobre 2005, le prix moyen du maïs est passé d’environ 2000 $Z à environ 8000 $Z le kilo. Le Programme alimentaire mondial (PAM) devrait livrer des rations mensuelles de céréales et de légumineuses à 3 millions de personnes.

Au Malawi, l’insécurité alimentaire s’aggrave dans tout le pays à mesure que les prix du maïs continuent d’augmenter. Jusqu’à présent, les importations commerciales et les livraisons d’aide alimentaire ont été limitées en dépit des promesses de quantités importantes de la part des donateurs internationaux.

En Afrique de l’Est, la récolte de 2005 est généralement meilleure que celle de la campagne précédente et les disponibilités vivrières devraient s’améliorer dans la plupart des pays de la sous-région. Toutefois, la situation alimentaire générale demeure précaire, avec des taux élevés de malnutrition dans plusieurs pays dus aux conséquences de la guerre, des déplacements et des sécheresses passées.

En Somalie, la situation générale de la sécurité alimentaire reste précaire et plus de 900 000 personnes ont besoin d’une aide d’urgence. La situation est aggravée ultérieurement par la recrudescence des hostilités dans certaines parties du sud de la Somalie et la détérioration des conditions de sécurité qui entrave la distribution des secours.

La situation alimentaire au Soudan n’en est pas moins alarmante compte tenu de la poursuite des conflits et des déplacements de population qui ont entraîné une grave insécurité alimentaire, en particulier au Darfour et au Sud-Soudan.

En Érythrée, malgré une meilleure récolte, environ 1,4 million de personnes ont besoin d’une aide alimentaire.

En Éthiopie, les perspectives de récolte sont favorables dans les principales régions productrices. Mais les disponibilités vivrières des ménages sont maigres et les taux de malnutrition élevés dans certaines zones, en particulier pour les enfants. Le nombre de personnes ayant besoin d’une aide alimentaire d’urgence est estimé à 3,8 millions.

On prévoit de bonnes récoltes dans le Sahel, compte tenu de conditions météo généralement favorables durant la campagne de croissance.

Toutefois, la grave crise alimentaire qui a frappé la sous-région en 2004/05 a eu de sérieuses retombées sur les revenus, les moyens d’existence et la nutrition, et s’est traduite par l’appauvrissement des biens des ménages, y compris la perte d’animaux, ainsi que par des niveaux élevés d’endettement, notamment au Niger et dans certaines parties du Burkina Faso, du Mali et de la Mauritanie. En Côte d’Ivoire, l’insécurité et la partition de facto du pays continuent à bouleverser la production agricole et les activités de commercialisation.

En Afrique centrale, les perspectives de récolte et de la situation de la sécurité alimentaire sont défavorables dans plusieurs pays en raison principalement des troubles civils et de l’insécurité. Le Burundi a annoncé qu’une grave crise alimentaire menace les provinces du nord et de l’est du pays, compte tenu des perspectives négatives de la première récolte de 2006.

En Afrique subsaharienne, les besoins d’importations céréalières devraient demeurer élevés en 2005/06, selon le rapport. Les besoins totaux d’aide alimentaire en 2004/05 sont estimés à environ 3,3 millions de tonnes, plus ou moins au même niveau qu’en 2003/04.

Contact:
Erwin Northoff
Relations médias, FAO
erwin.northoff@fao.org
(+39) 06 570 53105
(+39) 348 25 23 616 (portable)

Contact:

Erwin Northoff
Relations médias, FAO
erwin.northoff@fao.org
(+39) 06 570 53105
(+39) 348 25 23 616

FAO/G. Bizzarri

A la recherche de nourriture

FAO/G. Bizzarri

Près de 12 millions de personnes auront besoin d'aide alimentaire

envoyer cette page
Graves préoccupations sur la situation alimentaire en Afrique australe
Près de 12 millions de personnes ont besoin d’une aide
13 décembre 2005 - D’après le nouveau Rapport sur l’Afrique publié par la FAO aujourd’hui, l’insécurité alimentaire en Afrique australe est préoccupante, malgré une récolte exceptionnelle de maïs en Afrique du Sud.
Veuillez insérer une adresse email
Veuillez insérer une adresse email valide
RSS