FAO :: Salle de presse :: Dernières nouvelles :: 2005 :: Forêts et espèces e…
Forêts et espèces envahissantes en Afrique
Partage des informations grâce à l'Internet
24 mars 2005, Rome - Un nouveau site Internet sur les espèces envahissantes des forêts africaines permettra aux pays concernés de partager leurs informations en la matière et de se concerter sur les moyens de neutraliser les nuisibles, annonce aujourd'hui la FAO à l'occasion de l'inauguration de ce site.

Jusqu'ici, les pays africains n'avaient pas la possibilité de partager leurs informations sur les ravageurs et espèces envahissantes bien que la propagation des ennemis des forêts ait pris de l'ampleur.

Le nouveau site Internet facilitera la circulation de l'information, a indiqué en substance Gillian Allard, experte de la FAO en santé des forêts.

Les espèces envahissantes sont des espèces qui ne sont pas originaires d'un écosystème forestier spécifique. Leur intrusion provoque ou peut provoquer des dégâts aux écosystèmes forestiers.

Ces espèces ont toujours été un motif de préoccupation, mais la menace se précise de nos jours parallèlement au développement du commerce et du transport.

Accès rapide à l'information

Le site Internet sur les espèces envahissantes a été conçu par des experts africains à l'initiative du Réseau des espèces envahissantes des forêts africaines, plus connu sous son acronyme anglais FISNA (Forest Invasive Species Network for Africa).

Accessible à travers le site de la FAO, il fournit des informations notamment sur l'apparition d'espèces envahissantes, les ouvrages de référence, les publications et les divers liens relatifs à ces espèces en Afrique.

"Le partage des informations et de l'expérience aidera les experts en santé des forêts à identifier rapidement les problèmes, à les comprendre et à les résoudre aussi bien chez eux qu'en dehors de leur région", selon Mme Allard.

Flambées récentes

Grâce au Réseau FISNA, les pays africains partagent déjà les informations sur de récentes invasions d'espèces envahissantes, notamment la guêpe à galles (Ophelimus eucalypti), récemment identifiée au Kenya et en Ouganda, où elle ravage les jeunes eucalyptus et les plants de cet arbre dans les pépinières.

Le site Internet indique que ce nuisible avait déjà été signalé au Maroc, en Iran, en Israël et en Italie.

De même, depuis 2001, le puceron géant des conifères (Cinara spp.), un nuisible originaire d'Amérique du Nord, a été signalé dans les pinèdes du Malawi.

Le site Internet permet de partager des informations non seulement sur la manière de contrer les nuisibles mais aussi sur des réussites enregistrées en ce domaine, notamment la victoire sur le puceron qui ravageait les cyprès et les cèdres en Afrique depuis 1986.

"Une fois que ce site Internet régional aura été relié à d'autres réseaux régionaux sur les espèces envahissantes, il sera plus aisé de protéger les forêts africaines face à des espèces qui se moquent des frontières nationales ou régionales", selon l'experte de la FAO.

Contact:
Maria Kruse
Relations médias, FAO
maria.kruse@fao.org
(+39) 06 570 56524

Contact:

Maria Kruse
Relations médias, FAO
maria.kruse@fao.org
(+39) 06 570 56524

FAO/14579/S. Pintus

Le partage des informations est vital pour les forêts africaines

envoyer cette page
Forêts et espèces envahissantes en Afrique
Partage des informations grâce à l'Internet
24 mars 2005 - Un nouveau site Internet sur les espèces envahissantes des forêts africaines permettra aux pays concernés de partager leurs informations en la matière et de se concerter sur les moyens de neutraliser les nuisibles.
Veuillez insérer une adresse email
Veuillez insérer une adresse email valide
RSS