FAO :: Salle de presse :: Dernières nouvelles :: 2005 :: Rétablissement des …
Rétablissement des services vétérinaires en Irak
Projet de 10 millions de dollars pour protéger le bétail et la santé humaine
31 mai 2005, Rome - En Irak, la FAO aide les autorités locales à remettre en marche les services vétérinaires désarticulés par la guerre afin de protéger le bétail et les humains contre d'éventuelles épidémies.

Le cheptel comprend 2,5 millions de bovins et 17 millions de caprins. La production est extensive, les troupeaux migrant à travers l'Irak et les pays voisins.

La viande, le lait et les oeufs sont les principales sources de protéines animales. Aussi, les maladies affectant le bétail produisent-elles des répercussions négatives au plan de la sécurité alimentaire.

La surveillance et le contrôle adéquats des maladies animales permettraient à l'Irak de couvrir une grande partie de ses besoins en protéines animales, réduisant ainsi la facture des importations de viande, de graisses animales, d'oeufs et de produits laitiers.

Détérioration

Les services vétérinaires, y compris les cliniques, les laboratoires, les entrepôts frigorifiques et les systèmes de distribution se sont détériorés au cours des dernières années. De graves défaillances sont signalées en matière de surveillance et de confrontation aux situations d'urgence, deux éléments cruciaux pour combattre les maladies animales endémiques et exotiques, indique la FAO.

Les maladies animales transfrontières, notamment la fièvre aphteuse, la myiase de l'ancien monde et la peste des petits ruminants constituent autant de périls menaçant le bétail en Irak et dans la région.

D'autres maladies sont également préoccupantes, notamment la septicémie hémorragique des bovidés, la pasteurellose bovine, la variole ovine, la variole caprine et la mammite qui affecte la production. Certaines maladies pouvant menacer aussi les humains nécessitent des services vétérinaires modernes, notamment la brucellose, la méliticoccie et la fièvre de Malte.

"Pour les vétérinaires irakiens, la brucellose est la plus dangereuse des maladies animales transmissibles à l'homme", affirme M. David Ward, expert en santé animale à la FAO. "La brucellose est une maladie bactérienne qui est transmise à l'homme dans le lait. Elle provoque des accès de fièvre, des douleurs articulaires et de fortes céphalées. On estime à 1,5 million le nombre de moutons souffrant de cette maladie en Irak", précise-t-il.

Le projet FAO

Dans le cadre d'un projet d'un coût de 10 millions de dollars, la FAO aide les services vétérinaires à rétablir les infrastructures de santé animales, à mettre les animaux à l'abri des maladies endémiques et des épizooties et à réduire les risques menaçant la santé publique.

Les principaux éléments du projet incluent la formation de vétérinaires, l'amélioration des services vétérinaires de terrain (fourniture de matériel et d'équipements pour les cliniques), la remise en état des laboratoires (diagnostic et contrôle de qualité), la construction et la dotation de neuf centres vétérinaires et de sept entrepôts frigorifiques et le soutien aux personnels vétérinaires en ce qui a trait aux stratégies et à la planification.

Plus de 4,5 millions de personnes bénéficieront de ce projet qui formera jusqu'à 500 personnes dans 15 hôpitaux vétérinaires de province, 220 cliniques de district et 45 centres vétérinaires. Le projet offrira aussi des opportunités au secteur vétérinaire privé. Les services gouvernementaux essentiels se poursuivront, mais le rôle du secteur privé est appelé à s'accroître.

Le projet de la FAO est financé par le Fonds fiduciaire pour l'Irak du Groupe de développement des Nations Unies (UN Development Group Iraq Trust Fund).

Contact:
Erwin Northoff
Coordinateur, Service de l'information
erwin.northoff@fao.org
(+39) 06 570 53105

Contact:

Erwin Northoff
Coordinateur, Service de l'information
erwin.northoff@fao.org
(+39) 06 570 53105

FAO

Surveillance et contrôle vétérinaires adéquats permettraient à l'Irak de couvrir grande partie de ses besoins en protéines animales

envoyer cette page
Rétablissement des services vétérinaires en Irak
Projet de 10 millions de dollars pour protéger le bétail et la santé humaine
31 mai 2005 -- La FAO aide les autorités locales irakiennes à remettre en marche les services vétérinaires désarticulés par la guerre.
Veuillez insérer une adresse email
Veuillez insérer une adresse email valide
RSS