FAO :: Salle de presse :: Dernières nouvelles :: 2005 :: Une crise alimentai…
Une crise alimentaire se profile en Afrique de l'Ouest
Des millions de personnes menacées; la FAO au secours des agriculteurs et pasteurs nomades mauritaniens
20 juin 2005, Rome - En Afrique de l'Ouest, les conséquences de la sécheresse et l'invasion des criquets pèlerins de l'an dernier menacent les moyens d'existence et l'accès à la nourriture de millions de paysans et d'éleveurs, met en garde la FAO.

Selon les estimations les plus récentes du CILSS*, la région du Sahel a enregistré des excédents céréaliers de quelque 85 000  tonnes, mais le Niger et le Tchad ont accusé des déficits d'environ 224 000 et 217 000 tonnes respectivement.

La hausse des prix des denrées alimentaires entretient la crise alimentaire notamment au Mali, en Mauritanie et au Niger, où des millions de personnes risquent d'être victimes de pénuries alimentaires.

"La situation empire dans les zones affectées et, à moins que l'aide ne parvienne maintenant, des centaines de milliers de personnes souffriront des conséquences de la disette dans les années à venir. Les agriculteurs et les éleveurs qui ont perdu leurs moyens d'existence à cause de la sécheresse et de l'invasion de criquets pèlerins endurent pauvreté et faible accès à la nourriture", selon Fernanda Guerrieri, Chef du service des opérations d'urgence de la FAO.

Calme sur le front acridien

Fort heureusement, la situation acridienne devrait rester calme cet été en Afrique de l'Ouest. Contrairement à l'année dernière, les essaims de criquet pèlerin ne devraient pas envahir le Sahel à partir du nord-ouest de l'Afrique.

Dans les zones les plus sinistrées du Mali, de la Mauritanie et du Niger, l'accès aux denrées de base est de plus en plus difficile et les cas de malnutrition infantile sévère sont en augmentation.

La rareté de l'eau et du fourrage affecte sérieusement la santé des bovins, des dromadaires, des moutons et des chèvres qui sont l'unique source de nourriture et de revenus pour les communautés nomades. La concurrence pour les ressources limitées dégénère parfois en conflits locaux.

Dans l'immédiat, les paysans ont besoin de semences et d'intrants agricoles pour la récolte d'octobre 2005. Les éleveurs dépendent des distributions de fourrage et des soins vétérinaires pour maintenir en vie les animaux affaiblis.

La FAO a lancé un appel d'un montant de 11,4 millions de dollars pour des projets d'urgence dont certains sont déjà opérationnels dans quelques pays mais des fonds supplémentaires sont nécessaires rapidement.

Aide à la Mauritanie

En Mauritanie, les projets d'urgence de la FAO apportent une aide à des centaines de milliers de personnes.

A Nouakchott, la capitale, 18 000 personnes bénéficient directement de la distribution de semences de légumineuses plantées par des coopératives rurales dans des parcelles conquises sur le désert. Des conditions climatiques favorables ont permis d'obtenir quatre récoltes par an. Aussi, ces coopératives fournissent-elles une source constante de légumes aux habitants de la capitale, tout en contribuant à prévenir la désertification.

Dans le sud de la Mauritanie, la distribution de fourrage et la fourniture de services vétérinaires aideront à maintenir les animaux en vie jusqu'à l'arrivée des pluies. Les vétérinaires fournissent une assistance à quelque 20 000 éleveurs en examinant et soignant leurs animaux lorsqu'ils viennent s'abreuver aux points d'eau de la région.

* CILSS = Comité permanent inter-Etats de lutte contre la sécheresse dans le Sahel.

Contact :
Erwin Northoff
Relations médias
erwin.northoff@fao.org
(+39) 06 570 53105
(+39) 348 25 23 616

Contact:

Erwin Northoff
Relations médias
erwin.northoff@fao.org
(+39) 06 570 53105
(+39) 348 25 23 616

FAO/B. Downes

Des vétérinaires examinent un dromadaire affaibli par la disette

FAO/B. Downes

Troupeau autour d'un des rares points d'eau dans le sud de la Mauritanie

envoyer cette page
Une crise alimentaire se profile en Afrique de l'Ouest
Des millions de personnes menacées; la FAO au secours des agriculteurs et pasteurs nomades mauritaniens
20 juin 2005 -- En Afrique de l'Ouest, les conséquences de la sécheresse et l'invasion acridienne de l'an dernier menacent des millions de paysans et d'éleveurs.
Veuillez insérer une adresse email
Veuillez insérer une adresse email valide
RSS