FAO :: Salle de presse :: Dernières nouvelles :: 2005 :: La fièvre aphteuse:…
La fièvre aphteuse: une menace permanente sur l'Europe
4,5 millions d'euros de l'UE pour améliorer l'alerte rapide et la lutte
1er septembre 2005, Rome - La Commission européenne vient d'octroyer 4,5 millions d'euros à la Commission européenne de lutte contre la fièvre aphteuse, conformément à un accord signé aujourd'hui entre la CE et la FAO.

L'objectif est de prévenir l'incursion en Europe du virus de la fièvre aphteuse de zones infectées comme la région du Caucase, l'Iran, l'Irak ou la Turquie.

La fièvre aphteuse n'est pas contractée par les humains. C'est une maladie fortement contagieuse des animaux à sabots fendus (ongulés) notamment les bovins, les buffles, les porcs, les moutons et les chèvres. Elle réduit notablement la production de lait et de viande.

La dernière flambée de fièvre aphteuse a eu lieu au Royaume-Uni en 2001 causant des dégâts pour 13 milliards d'euros. Le virus est actuellement présent dans 60 pays, notamment en Afrique subsaharienne, Asie et Amérique latine.

"Les fonds de la CE nous permettront d'améliorer le contrôle et la lutte dans les pays à partir desquels la fièvre aphteuse pourrait se propager en Europe. Il convient surtout de renforcer leurs services vétérinaires", indique l'expert de la FAO Keith Sumption, Secrétaire de la Commission européenne de lutte contre la fièvre aphteuse.

L'expert de la FAO fait état de deux préoccupations majeures : le fait que les foyers ne soient pas toujours signalés à la FAO ou à l'OIE et l'absence de transparence et d'informations fiables sur les foyers et sur l'échelle des épizooties dans les régions à haut risque.

Réponse rapide

Une réponse rapide étant cruciale pour le succès de la lutte, la FAO, grâce à ce nouvel apport de fonds, sera en mesure de dépêcher dans les 24 heures des missions d'évaluation et d'assistance technique dans les pays affectés, précise M. Sumption.

En outre, la Commission européenne de lutte contre la fièvre aphteuse mettra en place un réseau de formation paneuropéen pour améliorer les dispositifs d'alerte et de surveillance au niveau national.

Selon M. Sumption, la Turquie, où la fièvre aphteuse est largement répandue, a réussi avec l'aide de la FAO et de la CE à circonscrire la maladie à l'ouest du Bosphore au cours des trois dernières années. Ce pays s'apprête à lancer à partir de 2007 un programme décennal national avec l'aide de la FAO.

La Commission européenne de lutte contre la fièvre aphteuse compte 33 pays membres. Son budget était de 2 millions d'euros en 2004. Elle est le principal organisme régional spécialisé en matière de soutien à la lutte contre la fièvre aphteuse en Europe.

La maladie se transmet par contact entre animaux vivants ou en nourrissant les porcins avec de la viande infectée non cuite. Elle se répand aussi lors du transport illégal de produits de boucherie infectés.

Symptômes de la maladie: mouvement des lèvres, grincement de dents, piétinement ou coups de sabot provoqués par les vésicules (aphtes) qui se développent sur la muqueuse buccale et nasale et/ou dans les espaces interdigités et sur le bourrelet podal.

Flambées récentes

Les flambées les plus récentes et les plus graves ont eu lieu en Asie de l'Est où le virus de type Asie-1 s'est répandu à travers la Chine puis a pénétré, pour la première fois, dans les territoires orientaux de la Russie et de la Mongolie.

Ces pays sont les derniers à avoir été touchés par l'infection qui s'est répandue en 2003-2004 de l'ouest de l'Asie vers la Chine en passant par l'Asie centrale et qui a gagné en 2005 les régions sus-mentionnées.

Contact:
Erwin Northoff
Relations médias, FAO
erwin.northoff@fao.org
(+39) 06 570 53105
(+39) 348 25 23 616

Contact:

Erwin Northoff
Relations médias, FAO
erwin.northoff@fao.org
(+39) 06 570 53105
(+39) 348 25 23 616 (cell)

envoyer cette page
La fièvre aphteuse: une menace permanente sur l'Europe
4,5 millions d'euros de l'UE pour améliorer l'alerte rapide et la lutte
1er septembre 2005 - La Commission européenne vient d'octroyer 4,5 millions d'euros à la Commission européenne de lutte contre la fièvre aphteuse, conformément à un accord signé aujourd'hui entre la CE et la FAO.
Veuillez insérer une adresse email
Veuillez insérer une adresse email valide
RSS