FAO :: Salle de presse :: Dernières nouvelles :: 2005 :: Ministres africains…
Ministres africains d'accord pour renforcer d'un commun effort l'éducation en zones rurales
L'éducation pour les populations rurales, clé pour atteindre les OMD
9 septembre 2005, Addis-Abeba/Rome - "Un des principaux objectifs du séminaire ministériel sur l'éducation des populations rurales a été atteint: les ministres de l'éducation, de l'agriculture, de la pêche et du développement rural ainsi que de hauts responsables de 11 pays africains sont tombés d'accord pour renforcer, d'un commun effort, l'éducation dans les zones rurales", a déclaré Marcela Villarreal aujourd'hui au terme d'une conférence de trois jours qui s'est tenue dans la capitale éthiopienne.

Mme Villarreal, qui dirige la Division de la parité homme-femme et de la population à la FAO, a ajouté qu'en renforcant, dans le cadre d'un effort commun, l'éducation pour les populations rurales les leaders africains seront, en fait, en train de combattre, dans le même temps, l'insécurité alimentaire et la pauvreté dans les zones rurales.

Plus de 70 % de la population totale de l'Afrique subsaharienne vit en zones rurales et, selon les projections, ce pourcentage devrait rester élevé au cours des prochaines années (58 % en 2030).

Priorité stratégique

"L'éducation pour les populations rurales est une priorité stratégique pour la lutte de l'Afrique subsaharienne contre la pauvreté extrême, la faim, la malnutrition et l'analphabétisme", souligne le communiqué final des leaders africains.

Des ministres et de hauts fonctionnaires d'Afrique du Sud, du Burkina Faso, de l'Ethiopie, de Guinée, du Kenya, de Madagascar, du Mozambique, du Niger, de l'Ouganda, du Sénégal et de Tanzanie ont participé au séminaire.

Les chiffres sur l'Afrique subsaharienne qui montrent des inégalités flagrantes sont éloquents. Pour 100 enfants urbains qui ont accès à l'éducation primaire, seulement 68 ont le même accès en zone rurale et pour 100 enfants en zone urbaine ayant complété l'école primaire, seulement 46 ont fait de même en zone rurale.

"Ces inégalités en éducation menacent directement le développement durable en région subsaharienne. Les stratégies de sécurité alimentaire et de réduction de la pauvreté dépendent directement de notre capacité à faciliter l'accès des enfants ruraux à une éducation primaire de qualité", souligne le communiqué final.

Pour atteindre les objectifs de l'éducation pour tous (agrées à Dakar en 2000) et ceux des deux Sommets mondiaux de l'alimentation (Rome, 1996 et 2002), les ministres ont lancé un appel pour "des partenariats effectifs entre tous les decideurs politiques en matière d'éducation, d'agriculture, de pêche et de développement rural".

"Une collaboration étroite est requise entre les ministères de l'éducation et de l'agriculture, la société civile et les médias ainsi que le secteur privé", affirment les ministres africains ajoutant "qu'il reste encore beaucoup à faire" dans les zones rurales, notamment quant à l'accès des jeunes filles et des femmes à l'éducation.

Les facteurs de cette discrimination à l'égard des jeunes filles et des femmes incluent notamment les valeurs culturelles négatives, le mariage précoce, le harcèlement sexuel, les lourdes tâches domestiques et le peu d'importance accordée à l'éducation des jeunes filles.

Recommandations pour l'action

Les ministres africains ont adopté une série de recommandations pour l'action. Ils ont exhorté les gouvernements à promouvoir l'éducation pour les populations rurales et à en faire une des principales priorités nationales tout en s'assurant que cette priorité se traduise par des investissements et des allocations budgétaires accrus.

Enfin, ils ont pressé les organisations de coopération externes de consolider les travaux entrepris par la FAO et l'Unesco en Afrique subsahariennne dans le cadre du partenariat Éducation pour les populations rurales. La FAO est le chef de file de ce partenariat qui inclut l'Institut international pour la Planification de l'Éducation (IIEP), le Bureau régional pour l'éducation en Afrique (BREDA) et l'Association pour le développement de l'éducation en Afrique (ADEA).

Impact sur tous les OMD

"Du fait de son impact direct sur tous les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), l'éducation pour les populations rurales sera l'un des principaux défis des prochaines décennies", a déclaré l'expert de la FAO Lavinia Gasperini qui s'adressait à des journalistes.

"Quelques pays en développement ont réalisé des progrès impressionnants en matière de réduction de la pauvreté rurale en investissant dans le développement humain et en appliquant des programmes d'éducation pertinents et spécifique dans les écoles et les universités des zones rurales", a-t-elle ajouté.

"L'éducation à tous les niveaux devrait être adaptée aux options des populations rurales en matière de moyens d'existence. Sinon, l'éducation ne serait qu'un passeport pour les migrations rurales qui creént de nouvelles poches de pauvreté et de délinquance dans les zones suburbaines", a encore dit Mme Gasperini.

Commentant l'événement, le secrétaire executif de l'ADEA, M. Mamadou Ndoye, l'a qualifé de pas dans la bonne direction, car "il n' y aura pas de développement en Afrique sans l'éducation pour tous".

"Nous sommes au début d'un processus qui devrait amener des changements rapides si les pays et la communauté internationale se mobilisaient en faveur de l'éducation pour les populations rurales", a ajouté M. Ndoye.

Le séminaire d'Addis-Abeba était organisé par la FAO, l'ADEA et l'IIEP-Unesco avec l'appui de la Coopération pour le développement italienne (DGCS) et le Fonds pour l'éducation norvégien auprès de la Banque mondiale.

Le prochain rendez-vous international sur l'important thème de l'éducation pour les populations rurales est prévu en novembre 2005 à Beijing (Chine) lors de la réunion du Groupe de haut niveau pour l'éducation pour tous.

Contact:
Pierre Antonios
Relations médias, FAO
pierre.antonios@fao.org
(+39) 06 570 53473
(+39) 348 25 23 807

Contact:

Pierre Antonios
Relations médias, FAO
pierre.antonios@fao.org
(+39) 06 570 53473
(+39) 348 252 3807 (portable)

Documents

Rapport de la FAO: Les Objectifs du Millénaire pour le développement et le développement rural durable en Afrique sub-saharienne: défis et conséquences pour l'éducation pour les populations rurales (pdf, en anglais)

envoyer cette page
Ministres africains d'accord pour renforcer d'un commun effort l'éducation en zones rurales
L'éducation pour les populations rurales, clé pour atteindre les OMD
9 septembre 2005 - Les ministres de l'éducation, de l'agriculture, de la pêche et du développement rural ainsi que de hauts responsables de 11 pays africains sont tombés d'accord pour renforcer, d'un commun effort, l'éducation dans les zones rurales
Veuillez insérer une adresse email
Veuillez insérer une adresse email valide
RSS