FAO :: Salle de presse :: Dernières nouvelles :: 2005 :: Afrique subsaharien…
Afrique subsaharienne: urgence alimentaire dans 24 pays
Plus de 30 millions de personnes ont besoin d'une aide
28 septembre 2005, Rome - La plupart des régions d'Afrique subsaharienne ont toujours besoin d'une aide alimentaire, mais la situation s'est aggravée en Afrique australe où près de 12 millions de personnes ont besoin d'une aide d'urgence suite à de mauvaises récoltes céréalières, selon le Rapport Afrique publié aujourd'hui par la FAO.

Le rapport dresse une liste de 24 pays d'Afrique subsaharienne confrontés à une urgence alimentaire* suite à des problèmes allant de troubles armés aux conditions climatiques défavorables en passant par des crises économiques.

Afrique australe

Le Lesotho, le Malawi, le Mozambique, le Swaziland, la Zambie et le Zimbabwe auront tous besoin d'une aide alimentaire d'urgence dès novembre suite à de mauvaises récoltes céréalières cette année, souligne le rapport.

Au Malawi, le rapport estime que le nombre de personnes faisant face à des pénuries alimentaires est de 4,6 millions, soit environ 40 % de la population, à cause principalement de l'augmentation des prix du maïs.

Au Zimbabwe, le rapport indique que le nombre de personnes confrontées à la crise alimentaire pourrait atteindre 3 millions. Il met en garde contre une aggravation de la situation en 2006 du fait de problèmes d'approvisionnement et de la hausse des prix des intrants, notamment le carburant, les semences et les engrais.

En revanche, l'Afrique du Sud bénéficie d'une bonne récolte de maïs. En conséquence, les stocks constitués en fin de saison - qui s'élèvent, au 30 juin 2005, à 5,1 millions de tonnes - sont plus que suffisants pour couvrir les besoins en importations de maïs de la sous-région.

Afrique orientale

La récolte céréalière de la principale campagne 2005 prend fin dans les parties sud de l'Afrique orientale alors que dans le nord les cultures en sont encore à des stades différents de développement. Malgré une bonne pluviométrie et des prévisions de récoltes favorables dans plusieurs zones, le rapport souligne que «la situation alimentaire reste précaire pour un grand nombre de personnes avec des taux de malnutrition élevés dans plusieurs pays».

La situation alimentaire au Soudan est particulièrement alarmante à cause du conflit prolongé, notamment au Darfour et au Sud-Soudan. Selon le rapport, l'accès à la nourriture est encore plus difficile pour les réfugiés qui rentrent et les ménages pauvres dans le sud du Soudan; et la crise qui persiste dans le Grand Darfour reste le problème humanitaire le plus pressant.

De façon similaire, en Somalie, les évaluations récentes indiquent que la mauvaise récolte de la principale campagne 2005 dans le sud de la Somalie (à 44 % en dessous de la moyenne), conjuguée avec la résurgence de la guerre civile, a fragilisé la situation alimentaire. En tout, près d'un million de personnes ont besoin d'une assistance humanitaire.

En Erythrée et en Ethiopie, on prévoit pour 2005 des campagnes favorables pour les principales récoltes. Cependant, un grand nombre de personnes dépendent toujours de l'aide alimentaire en raison des séquelles de la sécheresse et/ou de la guerre, selon le rapport.

Afrique de l'Ouest

Les prévisions de récoltes en Afrique de l'Ouest sont «généralement bonnes» dans le Sahel. Mais le rapport ajoute: «Le Sahel et les parties nord de plusieurs pays côtiers sont toujours confrontés à une période difficile de soudure, à cause principalement des prix inhabituellement élevés des denrées alimentaires.»

Les cultures au Niger poussent de manière satisfaisante grâce à des pluies suffisantes et une humidité adéquate des terres. «L'ensemble des prévisions de récoltes sont favorables», selon le rapport.

En Sierra Leone, malgré de fortes pluies et des inondations dans le sud, l'agriculture continue de s'améliorer depuis la fin de la guerre civile en 2002.

Afrique centrale

La guerre civile et l'insécurité en Afrique centrale menacent toujours la sécurité alimentaire dans plusieurs pays, particulièrement en République démocratique du Congo où l'insécurité alimentaire touche plus de 70 % d'une population de 57 millions de personnes.

Aide alimentaire

Les besoins d'importations de céréales en Afrique subsaharienne en 2005/06 devraient rester élevés. L'aide alimentaire nécessaire pour 2004/05 est estimée à environ 3,2 millions de tonnes. Les engagements concernant l'aide alimentaire de céréales pour 2004/05, en incluant ceux qui sont transférés de 2003/04, s'élèvent à 2,8 millions de tonnes, sur lesquelles 2 millions de tonnes ont été distribuées.

* Les 24 pays confrontés à l'urgence alimentaire :
Burkina Faso, Burundi, Côte d'Ivoire, Erythrée, Ethiopie, Guinée, Kenya, Lesotho, Liberia, Malawi, Mali, Mauritanie, Niger, Ouganda, République centrafricaine, République du Congo, République démocratique du Congo, Sierra Leone, Somalie, Soudan, Swaziland, Tanzanie, Tchad et Zimbabwe.


Contact:
John Riddle
Relations médias, FAO
john.riddle@fao.org
(+39) 06 570 53259



Contact:

John Riddle
Relations médias, FAO
john.riddle@fao.org
(+39) 06 570 53259

FAO/R. Faidutti

Amélioration des récoltes en Afrique de l'Ouest et du Sud

envoyer cette page
Afrique subsaharienne: urgence alimentaire dans 24 pays
Plus de 30 millions de personnes ont besoin d'une aide
28 septembre 2005 - La plupart des régions d'Afrique subsaharienne ont toujours besoin d'une aide alimentaire, mais la situation s'est aggravée en Afrique australe pour près de 12 millions de personnes.
Veuillez insérer une adresse email
Veuillez insérer une adresse email valide
RSS