FAO :: Salle de presse :: Dernières nouvelles :: 2005 :: Diouf: "La FAO doit…
Diouf: "La FAO doit s'adapter à l'évolution du monde"
Plusieurs chefs d'Etat au 60e anniversaire de l'Organisation
17 octobre 2005, Rome - "Notre Organisation doit s'adapter à l'évolution du monde au cours des 60 dernières années pour pouvoir relever les nouveaux défis et tirer parti des opportunités émergentes", a déclaré M. Jacques Diouf, Directeur général de la FAO, au cours de la cérémonie officielle marquant, aujourd'hui, le 60e anniversaire de l'agence des Nations Unies.

Le Président Luis Iñacio Lula da Silva du Brésil, le Président Hugo Chavez du Vénézuéla, le Président Carlo Azeglio Ciampi d'Italie, plusieurs autres chefs d'Etat et le Secrétaire d'Etat du Saint-Siège, le Cardinal Angelo Sodano, ainsi qu'un grand nombre de personnalités ont participé à la cérémonie.

Créée en 1945 à Québec pour, selon ses fondateurs, libérer l'humanité de la faim, la FAO a largement contribué à l'expansion de la production alimentaire en vue de satisfaire les besoins en aliments d'une population mondiale qui a triplé depuis lors.

M. Diouf a révélé qu'il venait de proposer aux Membres de la FAO "un programme de réforme qui devrait permettre à l'Organisation de jouer un rôle accru dans l'éradication de la faim, le développement agricole durable, la sécurité sanitaire des aliments, la lutte contre les déprédateurs et les maladies transfrontières des animaux et des plantes ainsi que la négociation d'un commerce international des produits agricoles plus équitable".

"Le Sommet du Millénaire, le mois dernier, a réaffirmé l'intérêt commun des nations du monde à mettre fin à la pauvreté et à la faim et la nécessité de préserver les ressources naturelles pour les générations futures", a souligné M. Diouf.

Commentant les réalisations récentes de la FAO, M. Diouf a indiqué que "depuis 1960, la part de la population mondiale souffrant de sous-alimentation est tombée de 35 à 13 pour cent".

Le Directeur général de la FAO a mentionné d'autres réalisations, notamment un traité international sur la protection des ressources génétiques des plantes. Il a, d'autre part, souligné l'importance de la FAO en tant que "tribune internationale neutre au sein de laquelle les nations peuvent se réunir pour aborder les problèmes de l'alimentation et de l'agriculture".

Les attentes

Toutefois, M. Diouf a ajouté que la FAO, malgré de bons résultats, n'avait pas réussi à répondre à toutes les attentes de ses fondateurs: tout d'abord, 852 millions de personnes continuent de souffrir de la faim dans un monde d'abondance ; et, deuxièmement, certains systèmes de production agricole intensive ne sont pas durables et ont des retombées négatives sur les plans environnemental, économique, social et culturel.

Quant aux perspectives d'avenir, M. Diouf a déclaré notamment : "La FAO doit s'attaquer à deux questions centrales au cours du XXIe siècle. D'abord, elle doit renforcer l'efficacité des travaux réalisés en collaboration avec ses Membres afin d'éliminer la faim, conformément au premier Objectif du Millénaire pour le développement.

"Ensuite, a-t-il ajouté, elle doit encourager la satisfaction des besoins futurs de la planète en aliments et en produits forestiers sans mettre en péril la pérennité des ressources naturelles fragiles du globe ou son climat."

Au cours de la cérémonie du 60e anniversaire, M. Diouf a remis la Médaille Agricola au Président Lula da Silva et un message du Pape Benoît XVI a été lu par le Secrétaire d'Etat du Saint-Siège.

Des discours ont été également prononcés par les Présidents du Brésil, de Bosnie-Herzégovine, du Botswana, d'Italie, du Paraguay, de la Slovénie, du Vénézuéla et du Zimbabwe.

Contact:
Pierre Antonios
Media Relations, FAO
pierre.antonios@fao.org
(+39) 06 570 53473
(+39) 348 25 23807

Contact:

Pierre Antonios
Relations médias, FAO
pierre.antonios@fao.org
(+39) 06 570 53473
(+39) 348 25 23 807

FAO/S. Casetta

M. Jacques Diouf, Directeur général de la FAO

envoyer cette page
Diouf: "La FAO doit s'adapter à l'évolution du monde"
Plusieurs chefs d'Etat au 60e anniversaire de l'Organisation
17 octobre 2005 - Notre Organisation doit s'adapter à l'évolution du monde au cours des 60 dernières années, a déclaré aujourd'hui M. Jacques Diouf.
Veuillez insérer une adresse email
Veuillez insérer une adresse email valide
RSS