FAO :: Salle de presse :: Dernières nouvelles :: 2005 :: Criquet pèlerin: la…
Criquet pèlerin: la FAO recommande la poursuite de la lutte et la vigilance
12 millions d'hectares ont été traités depuis le début de la recrudescence
7 janvier 2005, Rome - Malgré de récentes améliorations, la situation acridienne reste grave en Afrique de l'Ouest où vigilance et poursuite de la lutte sont toujours d'actualité, selon la FAO.

En Afrique du Nord-Ouest, le Maroc, l'Algérie et la Mauritanie ont poursuivi, en décembre, les opérations de lutte intensives contre des essaims immatures. Des essaims tardivement formés, issus de la reproduction estivale dans le Sahel, ont de nouveau envahi des zones du sud-est de la Mauritanie et de l'est du Sénégal.

Certains de ces essaims ont continué vers le sud et sont entrés en Gambie et dans le sud du Sénégal, atteignant le centre de la Guinée-Bissau et probablement le nord de la Guinée. Les essaims ont suscité de vives préoccupations en Guinée-Bissau.

Quelque 880 000 hectares ont été traités en décembre par voie aérienne et terrestre en Afrique de l'Ouest et du Nord-Ouest, contre 2,2 millions d'hectares le mois précédent. La superficie totale traitée depuis le début de la recrudescence (octobre 2003) a atteint 12 millions d'hectares, selon le dernier bulletin de la FAO sur le criquet pèlerin.

"Les opérations de lutte sont, à présent, moins extensives que durant la période août-décembre 2004. Toutefois, il est recommandé à toutes les parties concernées de rester vigilantes", indique la FAO.

"Les pays d'Afrique de l'Ouest et du Nord-Ouest ont, au prix de grands efforts, mené une lutte efficace contre les essaims venant du Sahel, mais ce n'est qu'en mars-avril 2005 qu'il sera possible d'avoir des indications claires tant sur l'ampleur de la reproduction acridienne que sur celle de la prochaine invasion du Sahel, en été", ajoute la FAO.

La région de la mer Rouge

Des éclosions et la formation de petits groupes d'ailés auront lieu dans certaines zones le long de la mer Rouge.

Des groupes et essaims d'ailés immatures ont été signalés en décembre dans le nord de l'Egypte ainsi que dans le désert occidental et la péninsule du Sinaï.

Certains ailés ont atteint les zones de reproduction hivernale situées le long des plaines côtières de la mer Rouge, dans le sud de l'Egypte, où quelques uns sont devenus matures et se reproduisaient. Dans les régions voisines du nord-est du Soudan, deux essaims ont pondu à la fin du mois de décembre.

Pour faire le point dans les pays touchés par la recrudescence acridienne, le Sénégal organise du 11 au 13 janvier 2005, à Dakar, un Séminaire international scientifique sur le criquet pèlerin. L'objectif principal est d'identifier des stratégies de gestion durable des populations de criquet pèlerin.

Contact:
Pierre Antonios
Relations médias, FAO
pierre.antonios@fao.org
(+39) 06 570 53473

Contact:

Pierre Antonios
Relations médias, FAO
pierre.antonios@fao.org
(+39) 06 570 53473

envoyer cette page
Criquet pèlerin: la FAO recommande la poursuite de la lutte et la vigilance
12 millions d'hectares ont été traités depuis le début de la recrudescence
7 janvier 2005 - Malgré de récentes améliorations, la situation acridienne reste grave en Afrique de l'Ouest où vigilance et poursuite de la lutte sont toujours d'actualité, selon la FAO.
Veuillez insérer une adresse email
Veuillez insérer une adresse email valide
RSS