FAO :: Salle de presse :: Dernières nouvelles :: 2005 :: Surveiller les effe…
Surveiller les effets des OGM sur l'environnement
Une consultation d'experts recommande des lignes directrices
27 janvier 2005, Rome - Toute dissémination d'organismes génétiquement modifiés se voulant responsable doit englober l'ensemble du mécanisme de développement technologique, de l'évaluation des risques a priori aux considérations de biosécurité, à la surveillance postérieure à leur mise sur le marché, recommande une consultation d'experts qui vient de se tenir à la FAO.

Les objectifs environnementaux doivent également comprendre la conservation et la protection des ressources naturelles fondamentales, comme le sol, l'eau et la biodiversité. De cette façon, la surveillance pourrait devenir l'élément pivot de la création de connaissances nécessaires à protéger à la fois les systèmes agricoles, les moyens d'existence ruraux et l'intégrité écologique dans son ensemble.

Les risques potentiels constitués par les OGM doivent - selon les scientifiques - s'inscrire dans le contexte plus vaste des impacts positifs et négatifs de toutes les pratiques agricoles.

Participation des associations d'agriculteurs

Les associations de défense de l'environnement, les groupes d'agriculteurs et les organisations communautaires devraient intervenir de façon active et continue dans ce processus car elles font partie intégrante du système.

La FAO est prête à faciliter ce processus, de même que d'autres organismes et centres de recherche nationaux et internationaux, et à encourager l'adoption de programmes de vigilance très rigoureux.

Outre la FAO et le PNUE, les centres GCRAI sont censés jouer un rôle important dans l'alliance avec les centres de recherche nationaux d'excellence.

La consultation a été organisée dans un climat de polémiques et d'inquiétude du public sur les modifications génétiques. La FAO a demandé à un groupe d'agronomes et de chercheurs de diverses parties du monde de fournir des lignes d'orientation claires sur les méthodologies les plus rigoureuses et reposant sur des fondements scientifiques pour surveiller les effets des cultures transgéniques sur l'environnement.

Protéger les agrosystèmes et les moyens d'existence

"Le but de la FAO est de fournir un instrument visant à aider les pays à faire en connaissance de cause leurs propres choix en la matière et à protéger la productivité et l'intégrité écologique des systèmes de production", a déclaré Mme Louise O. Fresco, Sous-Directrice générale de la FAO, responsable du Département de l'agriculture.

Et d'ajouter: "La nécessité de contrôler les avantages et les risques potentiels pour l'environnement des plantes transgéniques mises sur le marché acquiert une importance croissante devant l'ampleur que prennent les cultures commerciales."

Les experts ont reconnu qu'une grande quantité de données est déjà disponible. Il convient de rassembler et coordonner ce volume d'informations souvent dispersées.

Ils ont également souligné que même avec des ressources limitées, la surveillance des cultures génétiquement modifiées non seulement s'impose, mais est tout à fait réalisable.

Les experts ont convenu qu'il est important d'identifier les données existantes les plus rigoureuses. A cet égard, ils ont noté que l'expertise de terrain et les connaissances traditionnelles devraient devenir une ressource complémentaire précieuse des compétences scientifiques.

Ces données pourraient être utilisées dans les indicateurs servant à mesurer les effets des OGM sur l'environnement. Tout changement sensible susceptible de susciter des préoccupations devrait être immédiatement signalé.

Une des difficultés rencontrées dans le suivi des cultures a souvent été l'hétérogénéité des systèmes de production. A cet égard, le groupe de scientifiques a recommandé d'adapter toute méthodologie à différents systèmes de production dans différentes régions en respectant un processus rigoureux recommandé par les experts.

La surveillance des cultures transgéniques fournira des informations utiles pour l'élaboration des politiques et des réglementations, mais fournira surtout aux producteurs des options leur permettant d'adopter, en connaissance de cause, les technologies dans une optique durable.

Contact:
Luisa Guarneri
Relations médias, FAO
luisa.guarneri@fao.org
(+39) 06 570 56350

Contact:

Luisa Guarneri
Relations médias, FAO
luisa.guarneri@fao.org
(+39) 06 570 56350

FAO/19366

Un paysan bolivien inspecte son champ de maïs

envoyer cette page
Surveiller les effets des OGM sur l'environnement
Une consultation d'experts recommande des lignes directrices
27 janvier 2005 - Toute dissémination d'organismes génétiquement modifiés se voulant responsable doit englober l'ensemble du mécanisme de développement technologique, de l'évaluation des risques a priori aux considérations de biosécurité, à la surveillance postérieure à leur mise sur le marché.
Veuillez insérer une adresse email
Veuillez insérer une adresse email valide
RSS