FAO :: Salle de presse :: Dernières nouvelles :: 2006 :: L'agriculture reste…
L'agriculture reste la principale activité des populations rurales
Diversifier les revenus ruraux aide à combattre la pauvreté
16 janvier 2006, Rome – Bien que des progrès considérables aient été accomplis dans la diversification des revenus des ménages ruraux, l’agriculture reste la principale activité dans les pays en développement, selon une étude publiée aujourd’hui par la FAO.

L’étude porte sur trois régions du monde en développement et montre que 84 pour cent des ménages ruraux participent aux activités agricoles. Dans certains pays, ce chiffre atteint 99 pour cent.

Toutefois, l’étude montre également que les ménages ruraux tirent une grande part de leurs revenus d’activités rurales non agricoles, souvent plus lucratives, part qui varie selon les régions et pays.

Pour les pays plus avancés comme le Panama, la part de revenus des ménages ruraux issus d’activités non agricoles s’élève à 75 pour cent, tandis qu’au Nicaragua, pays à plus faible revenu, cette part n’est que de 28,5 pour cent.

Ces conclusions sont les résultats préliminaires d’un projet de la FAO, de la Banque mondiale et de l’Université américaine de Washington D.C.

Ce projet, intitulé "Projet sur les activités génératrices de revenus ruraux", est en train de créer une base de données détaillées pour révéler l’origine des revenus ruraux sur la base d’enquêtes auprès de ménages représentatifs.

L’objectif premier consiste à utiliser des analyses par pays et des témoignages interpays sur les activités créatrices de revenus ruraux dans le but d’aider à réduire la faim et la pauvreté en milieu rural.

Revenus agricoles et non agricoles

M. Kostas Stamoulis, expert FAO de la Division de l’économie agricole et du développement, et un des coordonnateurs du projet, a déclaré: "Avant de sauter à des conclusions hâtives sur le rôle de l’agriculture dans les revenus ruraux, n’oublions pas que nombre des activités rurales non agricoles - comme les services de transport et la transformation des aliments - dépendent de la solidité du secteur agricole pour leur survie et leur croissance.

"C’est la première fois que sont analysées en détail les sources de revenus agricoles et non agricoles, essentiellement grâce au vaste volume de données sur les ménages qui a été ventilé avec soin."

Un atelier de la FAO d’une durée de 2 jours et demi s’est ouvert aujourd'hui pour rechercher des moyens créatifs susceptibles d’aider les familles rurales à échapper à la faim et à la pauvreté.

L'atelier évoquera la structure des revenus ruraux et d’autres questions d’économie rurale. Intitulé "Au-delà de l’agriculture: la promesse de l’économie rurale pour la croissance et la réduction de la pauvreté", il réunit certains des plus grands experts mondiaux d’économie agricole.

Ces derniers doivent plancher sur diverses questions: migration, dépenses publiques en faveur des zones rurales, chaînes de commercialisation et leur relation avec les économies rurales.

Des représentants de banques de développement multilatérales présenteront et examineront les stratégies rurales de leurs organisations.

"Avec cet atelier, la FAO entend renforcer la sensibilisation sur la manière dont les économies rurales subissent l’influence des tendances récentes, y compris la mondialisation, et sur les incidences pour les politiques d’atténuation de la pauvreté rurale", a indiqué M. Stamoulis.
Contact:
John Riddle
Relations médias, FAO
john.riddle@fao.org
(+39) 06 570 53259

Contact:

John Riddle
Relations médias, FAO
john.riddle@fao.org
(+39) 06 570 53259

FAO/22757/G. Diana

Marché aux fruits et légumes au Népal

envoyer cette page
L'agriculture reste la principale activité des populations rurales
Diversifier les revenus ruraux aide à combattre la pauvreté
16 janvier 2006 – En dépit de progrès considérables dans la diversification des revenus des ruraux,l’agriculture demeure la principale activité dans les pays en développement.
Veuillez insérer une adresse email
Veuillez insérer une adresse email valide
RSS