FAO :: Salle de presse :: Dernières nouvelles :: 2006 :: Forêts: un site pou…
Forêts: un site pour lutter contre les espèces invasives
Une source d’information intégrée sur un problème en expansion
20 février 2006, Rome – Pour venir en aide aux forestiers, la FAO a créé une nouvelle banque de données en ligne et un site web sur les espèces invasives introduites à partir d’écosystèmes étrangers qui peuvent avoir une incidence négative sur les forêts.

Les espèces envahissantes sont des plantes, des animaux ou autres organismes qui se déplacent dans une zone où ils ne vivaient pas habituellement et se mettent à rivaliser avec les variétés indigènes, ce qui comporte souvent des conséquences fâcheuses pour les écosystèmes locaux.

Normalement, la recherche sur les espèces invasives se concentre essentiellement sur les insectes, les maladies et les micro-organismes. Mais le nouveau site web et la base de données de la FAO ont élargi le cadre pour y ajouter les plantes, les essences ligneuses et les vertébrés.

“Il n’existait pas d’informations complètes sur les espèces invasives liées à la foresterie. C’est la première fois qu’un portail est créé sur ces espèces”, a déclaré Gillian Allard, expert de la FAO en protection et santé des forêts. “Nous espérons que ce site et cette base de données aideront à faire prendre conscience aux forestiers de la nécessité d’affronter le problème d’un bout à l’autre, à partir des mesures préventives jusqu’à la maîtrise finale.”

Les espèces invasives ont toujours constitué une préoccupation mais leur menace s’est étendue exponentiellement avec la récente intensification du commerce, des voyages et des transports, explique la FAO. Le changement climatique, les troubles civils, le tourisme ou le manque de règlements forestiers efficaces dans un pays sont autant de facteurs d’aggravation du problème.

Certaines essences d’arbres introduites dans des plantations peuvent parfois, si elles ne sont pas bien gérées, devenir invasives et causer de sérieux dommages économiques, sociaux et environnementaux. Ces risques doivent donc être soupesés en fonction des bénéfices substantiels que procurent ces plantations forestières.

La base de données des espèces invasives sera intégrée dans une base de données sur les plantations forestières afin d’aider investisseurs et gestionnaires à prendre en connaissance de cause des décisions sur les sélections d’espèces et la gestion des choix de développement des plantations forestières.

Source de préoccupation

Il n’existe pas d’évaluation mondiale des pertes financières causées par les espèces invasives, mais selon l’enquête menée dans six pays publiée dans la revue scientifique Agriculture, Ecosystems and Environment, le coût total des pertes dans l’agriculture et la foresterie a été estimé à 314 milliards de dollars par an.

Les espèces envahissantes engendrent des coûts importants pour le secteur forestier, non seulement en pertes de revenus dues à la mauvaise santé des forêts, mais aussi en dépenses liées à leur maîtrise et en une dégradation des valeurs de conservation et des services d’écosystèmes.

“Etant donné la menace croissante que constituent les espèces invasives pour les forêts, il est temps que nous partagions les informations sur les essences avec les praticiens sur le terrain, afin de les aider à détecter rapidement les problèmes et à protéger leurs forêts et les écosystèmes environnants”, a déclaré Mme Allard.
Contact:
Bureau de presse, FAO
FAO-Newsroom@fao.org
(+39) 06 570 53625

Contact:

Bureau de presse, FAO
FAO-Newsroom@fao.org
(+39) 06 570 53625

FAO/M. Malagnoux

Lac Baringo, Vallée du Rift, Kenya - Une invasion de Prosopis juliflora change le cours du fleuve et empêche la régénération des espèces indigènes

envoyer cette page
Forêts: un site pour lutter contre les espèces invasives
Une source d’information intégrée sur un problème en expansion
20 février 2006 – Pour venir en aide aux forestiers, la FAO crée une banque de données en ligne et un site web sur les espèces invasives introduites à partir d’écosystèmes étrangers qui peuvent avoir une incidence négative sur les forêts.
Veuillez insérer une adresse email
Veuillez insérer une adresse email valide
RSS