FAO :: Salle de presse :: Dernières nouvelles :: 2006 :: Réforme agraire: de…
Réforme agraire: de l’espoir pour des millions de paysans pauvres
Conférence internationale sur le développement rural à Porto Alegre
1er mars 2006, Rome - En ce début de millénaire, les trois quarts des 852 millions de personnes qui souffrent de la faim dans le monde vivent en zone rurale et tirent leur subsistance de l’agriculture. La plupart sont des paysans sans terre ou qui cultivent des parcelles tellement petites ou si peu productives qu’elles ne leur permettent pas de nourrir convenablement leur famille.

De nouvelles possibilités de développement rural et des réformes agraires permettraient à un grand nombre de paysans pauvres d’accéder de manière stable et équitable aux ressources productives de base comme la terre et l’eau et de briser ainsi le cercle vicieux de la faim et de la pauvreté, selon la FAO.

Ce thème sera au cœur des débats au cours de la Conférence internationale sur la réforme agraire et le développement rural organisée par la FAO du 7 au 10 mars à Porto Alegre grâce au soutien financier et logistique du gouvernement brésilien. Cette Conférence se tiendra sur le campus de l’Université catholique de Rio Grande do Sul.

Plus que dix ans

“Il ne reste plus que dix ans pour atteindre l’objectif fixé par la communauté internationale de réduire de moitié le nombre de sous-alimentés dans le monde. Vu que les plus pauvres parmi les pauvres sont les paysans sans terre, il ne sera possible d’atteindre les Objectifs du Millénaire pour le développement que si l’on réussit à trouver des solutions durables au défi du développement rural soutenable de la planète. Il ne faudra pas manquer ce rendez-vous”, affirme Parviz Koohafkan, Secrétaire exécutif de la Conférence.

Convaincue que la réforme agraire devra être adaptée à la situation réelle de chaque pays et qu’il n’y a pas de formule magique ou unique pour résoudre le problème foncier dans le monde, la FAO souhaite promouvoir, à Porto Alegre, des alliances entre gouvernements, organisations paysannes, institutions internationales, bailleurs de fonds et société civile. Ces alliances devraient faciliter un meilleur accès à la terre et aux ressources productives de base.

Journée inaugurale

La cérémonie inaugurale de la Conférence se tiendra le lundi 6 mars en présence du Vice-Président du Brésil, M. José Alencar.

M. Jacques Diouf, Directeur général de la FAO, sera également présent à la cérémonie d’inauguration. M. Diouf a invité les Etats membres de la FAO à participer activement à la Conférence afin d’identifier les possibilités et les options susceptibles de contribuer à la réduction de la pauvreté et de la faim dans les zones rurales de la planète.

Un ordre du jour chargé

La Conférence sur la réforme agraire et le développement rural discutera pendant quatre jours de cinq thèmes majeurs consignés dans plusieurs documents, rapports et études de cas. Il s’agit des questions ci-après:

  • quelles politiques et expériences ont amélioré l’accès des plus pauvres aux ressources productives de base;
  • comment améliorer les capacités de planification et de gestion locales des ressources naturelles;
  • identifier de nouvelles possibilités de développement pour renforcer les communautés rurales;
  • comment allier des concepts tels que la réforme agraire, la justice sociale et le développement durable;
  • la souveraineté alimentaire et sa contribution à un accès plus équitable aux ressources.
D’autres thèmes seront débattus également en commissions, groupes de travail ou lors d’événements spéciaux. Parallèlement se tiendra du 6 au 9 mars le forum “Terre, Territoire et Dignité”, organisé par la société civile et auquel participeront des ONG et des mouvements paysans de tous les continents. La Conférence débouchera sur une Déclaration et un Plan d’action.

Pour des informations complémentaires et pour visionner les documents, consulter le site de la Conférence www.icarrd.org/fr/index.html


Contact:
Iñigo Alvarez
Relations médias, FAO
inigo.alvarez@fao.org
(+39) 06 570 52518
(+39) 338 138 1778

Germán Rojas
Relations médias, FAO
german.rojas@fao.org
(+39) 348 8704641

Nuria Felipe Soria
Relations médias, FAO
nuria.felipe@fao.org
(+39) 348 5589105

Contact:

Iñigo Alvarez
Relations médias, FAO
inigo.alvarez@fao.org
(+39) 06 570 52518
(+39) 338 138 1778

Germán Rojas
Relations médias, FAO
german.rojas@fao.org
(+39) 348 8704641

Nuria Felipe Soria
Relations médias, FAO
nuria.felipe@fao.org
(+39) 348 5589105

FAO/M. Longari

Pour les agriculteurs pauvres, la terre et l'eau sont des ressources primordiales

envoyer cette page
Réforme agraire: de l’espoir pour des millions de paysans pauvres
Conférence internationale sur le développement rural à Porto Alegre
1er mars 2006 - En ce début de millénaire, les trois quarts des 852 millions de personnes qui souffrent de la faim dans le monde vivent en zone rurale et tirent leur subsistance de l’agriculture.
Veuillez insérer une adresse email
Veuillez insérer une adresse email valide
RSS