FAO :: Salle de presse :: Dernières nouvelles :: 2006 :: Education pour les …
Education pour les populations rurales dans les Caraïbes
De l’élitisme à l’égalité
12 mai 2006, Rome – L’attention internationale se porte vers la région des Caraïbes à quelques jours de la Conférence régionale sur l’éducation pour les populations rurales (*) qui se tiendra les 18 et 19 mai 2006 à Sainte-Lucie.

Des représentants des ministères de l’agriculture, de l’éducation, de la santé et d’agences internationales mais aussi des ONG et du secteur privé participeront à cette réunion organisée dans le cadre du partenariat mondial lancé par la FAO et l’Unesco lors du Sommet mondial du développement durable de 2002 pour éradiquer la faim et la pauvreté. Une conférence similaire pour l’Afrique s’est tenue l’an dernier à Addis-Abeba.

«Les participants discuteront d’un grand nombre de questions dont l’alimentation, la nutrition, l’éducation, les jardins potagers scolaires, le VIH/sida et la parité hommes-femmes», selon Mme Marcela Villarreal, Directrice de la Division parité hommes-femmes et de la population de la FAO.

«L’éducation est essentielle pour les ruraux pauvres, dont la plupart sont des femmes. Elle est aussi essentielle pour les enfants ruraux qui ont perdu leurs parents, emportés par le sida. Les écoles rurales doivent être développées pour enseigner les compétences et les connaissances essentielles aux enfants orphelins. L’éducation des populations rurales pauvres contribue à prévenir l’expansion rapide de la pandémie», explique Mme Villarreal.

Dans le monde, 100 millions d’enfants n’ont pas la chance d’aller à l’école. Sans une action immédiate, ces enfants resteront dans la pauvreté et auront un risque beaucoup plus élevé d’être exposé à l’infection du VIH/sida, selon les experts de l’éducation.

Les défis de l’éducation dans les Caraïbes

«Dans la région des Caraïbes, l’impact de la pauvreté, du VIH/sida et du manque d’éducation est particulièrement ressenti dans les zones rurales», selon un rapport de la FAO qui sera présenté lors de la conférence de Sainte-Lucie.

L’article déplore qu’«un pourcentage significatif de la population des Etats caribéens soit frappé par la pauvreté», et souligne le besoin de déployer des efforts considérables pour atteindre les Objectifs du Millénaire pour le développement dans la région.

Dans les Caraïbes, comme en Amérique latine, les taux de pauvreté sont plus élevés dans les zones rurales que dans les zones urbaines. En Jamaïque, par exemple, le taux de pauvreté rural est trois plus élevé que le taux de pauvreté urbain, alors qu’en Guyane, presque toute la population rurale est pauvre.

«Le système éducatif dans les Caraïbes a évolué depuis l’héritage colonial qui l'avait fondé sur les privilèges. L’éducation servait de mécanisme initial de sélection et de stratification sociales. Avec l’achèvement de l’indépendance et la naissance d’un sentiment national, l’éducation publique est devenue une priorité socio-politique», selon le rapport.

La Conférence de Sainte-Lucie sur l’éducation pour les populations pauvres se tiendra dans la foulée du Forum caribéen sur l’apprentissage tout au long de la vie, organisé du 16 au 17 mai par la Banque mondiale, la Banque de développement des Caraïbes et l’Organisation des Etats caribéens orientaux. Les ministres et les représentants de l’éducation de 15 pays attendus pour ce Forum participeront également à la Conférence.

En aidant à combattre la pauvreté, la faim et l’illettrisme, la FAO et l’Unesco travaillent ensemble pour réaliser les trois premiers Objectifs du Millénaire pour le développement, à savoir: éradiquer l’extrême pauvreté et la faim, dispenser une éducation primaire pour tous, et promouvoir l’égalité des sexes et le renforcement des droits de la femme. La FAO a été explicitement chargée de conduire l’initiative Education pour les populations rurales.

----------------
(*) La Conférence de Sainte-Lucie est organisée par la FAO, la Coopération Italienne pour le Développement, le gouvernement de Sainte-Lucie, l’Institut international de planification de l’éducation de l’Unesco, la Banque mondiale, l’Institut Inter-Américain de coopération pour l’agriculture, la Banque de développement des Caraïbes, l’Organisation des Etats Caribéens orientaux et d’autres partenaires. Le thème de la conférence est: Sécurité alimentaire, compétitivité agricole et moyens d’existence durables.

Contact:
Pierre Antonios
Relations médias, FAO
pierre.antonios@fao.org
(+39) 06 57053473
(+39) 3482523807

Contact:

Pierre Antonios
Relations médias, FAO
pierre.antonios@fao.org
(+39) 06 570 53473
(+39) 348 25 23 807

envoyer cette page
Education pour les populations rurales dans les Caraïbes
De l’élitisme à l’égalité
12 mai 2006, Rome – L’attention internationale se porte vers la région des Caraïbes à quelques jours de la Conférence régionale sur l’éducation pour les populations rurales.
Veuillez insérer une adresse email
Veuillez insérer une adresse email valide
RSS