FAO :: Salle de presse :: Dernières nouvelles :: 2006 :: Vers une meileure s…
Vers une meilleure surveillance des pêches mondiales
L’accord sur les stocks halieutiques de 1995 a besoin d’être revitalisé
23 mai 2006, New York/Rome – La FAO, au cours d'une réunion à l'ONU, a annoncé une nouvelle initiative ambitieuse de collaboration en matière de rapports sur l’état des stocks halieutiques mondiaux.

Le Système de surveillance des ressources halieutiques (FIRMS) rassemble des informations recueillies par divers organismes régionaux d’aménagement des pêches, la FAO et d’autres organisations, pour constituer une source d’information exhaustive et unique sur les pêches et les ressources halieutiques mondiales. Il comprend des données sur les prises et les niveaux de stocks, les activités des flottes de pêche, la mortalité due à la pêche et les tendances de la biomasse, les pratiques d’aménagement, etc.

Actuellement, dix organisations(*) ont signé l’accord de partenariat et fournissent des données au FIRMS, y compris la FAO qui fait fonction de coordonnateur. Les informations sont standardisées et contrôlées avant d’être affichées sur le site du Partenariat où elles sont accessibles à quiconque.

Quelque 500 ressources halieutiques de différentes régions du monde ont déjà été présentées, et ce n’est qu’un début.

"A mesure que l’on reçoit de nouvelles données et que de nouveaux partenaires adhèrent à cette initiative, on obtient une vue d’ensemble plus complète des pêches mondiales, qui viendra approfondir le niveau de détail des rapports ordinaires sur les évaluations des ressources halieutiques de la FAO et d’autres organismes", a déclaré M. Richard Grainger, Chef des informations et des statistiques sur les pêches à la FAO.

"En harmonisant les données et en les soumettant à un processus rigoureux de contrôle de qualité, les partenaires créent une source d’information faisant autorité, très fiable et tout à fait unique", a-t-il ajouté.

"Les rapports sur les pêches regorgent d’imprécisions, et pour prendre de bonnes décisions sur un aménagement responsable, il faut des données complètes, fiables, officielles et facilement accessibles".

Selon M. Grainger, l’initiative aidera les autorités gouvernementales à mieux gérer leurs stocks ichtyques et renforcera la collaboration internationale en matière de pêche responsable.

Des règles plus rigoureuses pour la pêche en haute mer

Le lancement de FIRMS s’est déroulé durant la Conférence pour l’examen de l’Accord des stocks halieutiques de 1995, au siège de l’ONU à New York (22-26 mai 2006).

L’Accord de 1995 vise à garantir une pêche responsable des poissons grands migrateurs et autres stocks chevauchant les frontières entre les juridictions nationales et la haute mer.

Ces dernières années, on a vu un accroissement marqué des prises en haute mer, et on s’inquiète du fait qu’il reste beaucoup à accomplir pour garantir une pêche hauturière responsable.

Selon un rapport de la FAO préparé pour la réunion de cette semaine, environ 30 pour cent des thons grands migrateurs et espèces apparentées, plus de 50 pour cent des requins océaniques grands migrateurs et près de 66 pour cent des stocks chevauchants sont surexploités ou appauvris.

Toutefois, à ce jour, la participation de la communauté internationale à l’Accord de 1995 est inférieure aux prévisions. Il a fallu six ans pour rassembler le nombre de signatures permettant son entrée en vigueur, et parmi les 57 pays signataires, on ne compte que 4 des 10 plus grands pays producteurs de poisson du monde.

"Le niveau de participation doit croître afin d’offrir un appui plus vaste et plus solide à l’Accord; mais la qualité de la participation également", a indiqué M. David Doulman du Département des pêches de la FAO, présent à la réunion de New York.

Plus d'assistance aux pays en développement

Selon la FAO, il convient d'accroître l’assistance aux pays en développement afin qu’ils soient en mesure de satisfaire au mieux leurs obligations au titre de l’accord.

La FAO est également d’avis que beaucoup reste à faire pour rendre plus efficaces les organes régionaux des pêches (organisations intergouvernementales de supervision des pêches, créées par des blocs de pays). Ces organes régionaux ont un rôle clé à jouer dans la mise en application de l’Accord de 1995 et dans la lutte contre la pêche illicite.

(*) Les partenaires FIRMS sont: la Commission pour la conservation des ressources vivantes marines de l’Antarctique; la Commission pour la préservation du thon rouge du sud; la FAO; la Commission interaméricaine des thons tropicaux; la Commission internationale pour la conservation des thonidés de l’Atlantique; le Conseil international pour l’exploration de la mer; la Commission des thons de l’Océan indien; l’Organisation des pêches de l’Atlantique du Nord-Ouest; le Centre de développement des pêches d’Asie du Sud-Est; et le Bureau des Statistiques des Communautés européennes.

Des négociations en vue d’une éventuelle adhésion au FIRMS ont été engagées avec: le «Bureau of Rural Science» d’Australie, le Département des pêches et des océans du Canada, le Centre d’informatique sur les pêches du Viet Nam, l’Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer, le Ministère des pêches et des ressources marines de Namibie et le Service National des pêches marines des Etats-Unis.


Contacts:
Michael Hage
Chargé d'information pour l'Amérique du Nord (Washington D.C.)
michael.hage@fao.org
(+1) 202 653 0011
(+1) 202 468 8800

George Kourous
Relations médias, FAO (Rome)
george.kourous@fao.org
(+39) 06 570 53168
(+39) 348 141 6802

Contact:

Michael Hage
Chargé d'information pour l'Amérique du Nord (Washington D.C.)
michael.hage@fao.org
(+1) 202 653 0011
(+1) 202 468 8800

George Kourous
Relations médias, FAO
george.kourous@fao.org
(+39) 06 570 53168
(+39) 348 141 6802

U.S. Department of Environmental Protection

Des informations fiables sont indispensables pour la surveillance des pêches

Documents

Nouveau rapport de la FAO sur les stocks de poissons grands migrateurs et chevauchants (pdf, en anglais)

envoyer cette page
Vers une meilleure surveillance des pêches mondiales
L’accord sur les stocks halieutiques de 1995 a besoin d’être revitalisé
23 mai 2006 – La FAO vient d'annoncer une nouvelle initiative de collaboration en matière de rapports sur l’état des stocks halieutiques mondiaux.
Veuillez insérer une adresse email
Veuillez insérer une adresse email valide
RSS