FAO :: Salle de presse :: Dernières nouvelles :: 2006 :: Rôle crucial des re…
Rôle crucial des ressources phytogénétiques
Progrès importants à Madrid
21 juin 2006, Rome – La première réunion de l’Organe directeur du Traité International sur les ressources phytogénétiques pour l’alimentation et l’agriculture a abouti à un vaste consensus et à la reconnaissance unanime du rôle crucial de ces ressources pour le futur de l’humanité, selon la FAO.

Un des principaux objectifs du Traité est de préserver la diversité génétique des plantes cultivées, patrimoine vital pour les générations futures. Or, on estime que les trois quarts des cultures principales ont disparu durant le dernier siècle.

“La FAO est pleinement satisfaite des résultats de la réunion. Après des années de négociations, les États contractants sont parvenus à des accords qui permettent de rendre le Traité opérationnel et qui favoriseront aussi bien les donateurs de ressources phytogénétiques que leurs usagers, a affirmé José Esquinas Alcázar, Secrétaire du Traité.

Cinq jours de négociations intenses

La manifestation de Madrid (12-16 juin) présidée par M. Francisco Mombiela, Directeur général de l’agriculture du Ministère espagnol de l’agriculture, de la pêche et de l’alimentation, a vu la participation de près de 350 représentants de 120 pays, plus l’Union européenne, tant en qualité de parties contractantes que d’observateurs.

M. Esquinas a souligné que “l’accord de transfert de matériel génétique qui régit l’accès et la répartition des avantages au sein du Système multilatéral fera date dans la coopération internationale”.

L’accord permettra aux utilisateurs intéressés, et en particulier à l’industrie, d’accéder au matériel génétique de 64 cultures qui constituent 80 pour cent des aliments consommés par l’humanité. En contrepartie, ceux-ci s’engagent à verser, selon des conditions fixées, 1,1 pour cent des ventes de semences des variétés commerciales qui sont obtenues grâce à ce matériel génétique. Ces fonds sont destinés à des projets, programmes et activités au bénéfice des pays les plus démunis dans le cadre de la stratégie de financement en vue de l’application du Traité.

Le Secrétaire du Traité a insisté en outre sur la contribution du Traité aux Objectifs du Millénaire pour le développement de l’ONU (OMD) et à la lutte contre la faim dans le monde.

Les participants à la réunion de Madrid ont également appuyé le Fonds Mondial pour la conservation de la diversité végétale, reconnaissant qu’il s’agit d’un élément essentiel de la Stratégie de financement pour l’application du Traité. Ils ont décidé, en outre, que le Fonds opèrera sous la supervision générale de l’Organe directeur. L’Allemagne a engagé une contribution de 1,5 million d’euros durant les 5 prochaines années, qui viennent s’ajouter aux plus de 50 millions de dollars déjà reçus.

Les délégués ont approuvé le projet de réglementation de l’Organe directeur qui fixe les normes qui régiront les réunions à venir. Ils ont également lancé un appel afin que de nouveaux États viennent s’ajouter aux 104 pays de toutes les régions du monde qui ont déjà ratifié le Traité.

L’Organe directeur a ratifié un projet afin que les collections des Centres du Groupe Consultatif pour la recherche agricole internationale, qui détiennent plus de 600 000 échantillons de variétés agricoles, soient conservées et disponibles conformément aux dispositions du Traité.

Segment ministériel et événements collatéraux

Dans le cadre de la réunion s’est déroulée une rencontre à l’échelon ministériel à laquelle ont participé les Ministères de l’agriculture ou leurs représentants de plus de 80 pays. Ils ont approuvé à l’unanimité une Déclaration, où ils s’engagent à appliquer pleinement le Traité au niveau national, et à développer la stratégie de financement au niveau international.

Du 12 au 15 juin, une vingtaine d’événements collatéraux ont traité de divers thèmes, comme la réalisation du droit de l’homme à l’alimentation, les droits des agriculteurs dans le cadre du Traité et le renforcement des capacités. Ces événements ont été organisés par les gouvernements, groupes non gouvernementaux, organismes d’enseignement et organisations internationales.

M. Esquinas a tenu à souligner le soutien de l’Espagne, l’excellente organisation de la réunion et le climat de collaboration dans lequel elle s’est déroulée. La prochaine réunion de l’Organe directeur se tiendra à Rome durant le premier semestre 2007. Elle abordera des questions relatives à la mise en oeuvre pratique du Traité, comme les Droits des agriculteurs.
Contacts:

Germán Rojas
Relations médias, FAO
german.rojas@fao.org
(+39) 06 570 53963

Iñigo Alvarez
Relations médias, FAO
inigo.alvarez@fao.org
(+39) 06 570 52518

Contact:

Germán Rojas
Relations médias, FAO
german.rojas@fao.org
(+39) 06 570 53963

Iñigo Alvarez
Relations médias, FAO
inigo.alvarez@fao.org
(+39) 06 570 52518

FAO/22065/G. Bizzarri

Le traité sur les ressources phytogénétiques a été plébiscité à Madrid

Documents

Fiches d'information sur les ressources génétiques en agriculture (en pdf)

envoyer cette page
Rôle crucial des ressources phytogénétiques
Progrès importants à Madrid
21 juin 2006 - La première réunion de l’Organe directeur du Traité International sur les ressources phytogénétiques pour l’alimentation et l’agriculture a abouti à un vaste consensus et à la reconnaissance unanime du rôle crucial de ces ressources pour le futur de l’humanité.
Veuillez insérer une adresse email
Veuillez insérer une adresse email valide
RSS