FAO :: Salle de presse :: Dernières nouvelles :: 2006 :: Grippe aviaire: par…
Grippe aviaire: partage mondial des données sur le virus
Une autre initiative conjointe FAO-OIE
1er août 2006, Rome- Le réseau conjoint d'expertise FAO-OIE sur l'influenza aviaire (OFFLU) rendra systématiquement accessibles à la communauté scientifique les séquences relatives au virus de l'influenza aviaire.

Ce faisant, l'OFFLU réitère son appel au monde scientifique, aux organisations internationales et aux pays en faveur d'un partage mondial des souches et des séquences du virus.

Depuis son lancement en avril 2005, le réseau OFFLU oeuvre principalement en vue de promouvoir, en son sein, les échanges de donnés scientifiques et de matériel biologique et ce, dans le cadre d’un échange plus vaste englobant la communauté scientifique dans son ensemble.

Aussi, des souches seront-elles envoyées à l’Institut national de la santé américain et les séquences seront placées de manière tout à fait transparente sur GenBank, la base de données d'accès gratuit.

Poursuite des efforts

Le 14 mars 2006, le Comité scientifique de l’OFFLU, composé d’éminents vétérinaires experts en influenza aviaire, a mis l’accent sur la poursuite de la collecte, de la caractérisation et des échanges des virus de l’influenza aviaire ainsi que sur l’expansion de la base de données du génome de ces virus.

Le partage des souches, des échantillons et des séquences est un aspect critique de l’entreprise mondiale de surveillance et de lutte contre le virus hautement pathogène H5N1. Cela prépare le terrain à la découverte de vaccins pour l’homme.

L’influenza aviaire a des implications à long terme sur la santé humaine. Aussi l’OFFLU oeuvre-t-il en étroite collaboration avec le Groupe de travail de l’OMS sur la recherche sur l’influenza au plan de l’interface homme-animal.

Si l’on devait considérer les souches du virus comme propriété intellectuelle, leur partage pourrait poser problème, entravant aussi bien les progrès en matière de recherche que leur publication dans les revues scientifiques.

Un tournant

Toutefois, l’OFFLU est allé plus loin le 16 février 2006 lorsque Ilaria Capua, de l’Institut zooprophylactique expérimental italien de la région de Venise et présidente du Comité scientifique du réseau, a diffusé sur Genbank des données sur les séquences du virus H5N1 découvertes au Nigeria et en Italie, tout en exhortant 50 de ses collègues répartis dans le monde à partager les souches H5N1 qu’ils avaient isolées.

Des scientifiques du réseau FAO-OIE ont réitéré cette conviction dans une lettre publiée par la revue Science quelques semaines plus tard. A ce propos, Ilaria Capua, Ian Brown, Michael Johnson, Dennis Senne et David Swayne ont affirmé qu’ils mettraient à la disposition de la communauté scientifique des souches du virus H5N1 provenant de plusieurs pays pour les recherches et les travaux relatifs au génome et aux séquences.

L’attitude adoptée par le G-8 lors de sa récente réunion à Saint-Pétersbourg en ce qui concerne le partage d’échantillons du virus renforce l’initiative de ces scientifiques.

Encouragements du G-8

Dans sa déclaration sur la lutte contre les maladies infectieuses, le groupe des pays les plus industrialisés de la planète a souligné notamment sa détermination à réaliser des progrès tangibles en ce qui a trait à l’amélioration de la coopération internationale en matière de surveillance et de monitorage des maladies infectieuses.

La déclaration du G-8 insiste notamment sur une meilleure coordination entre les communautés s’occupant de santé humaine et animale, sur le renforcement de l’efficacité des laboratoires et sur une transparence totale entre tous les pays en ce qui a trait au partage, de manière opportune, des échantillons du virus conformément aux lois et conventions nationales et internationales en vigueur. Toujours selon le G-8, la même transparence s’impose pour toute information utile relative à l’apparition de maladies infectieuses.

Contact:
John Riddle
Relations médias, FAO
john.riddle@fao.org
(+39) 06 570 53259
(+39) 348 257 2921

Contact:

John Riddle
Relations médias, FAO
john.riddle@fao.org
(+39) 06 570 53259
(+39) 348 257 2921

envoyer cette page
Grippe aviaire: partage mondial des données sur le virus
Une autre initiative conjointe FAO-OIE
1er août 2006 - Le réseau conjoint d'expertise FAO-OIE sur l'influenza aviaire (OFFLU) rendra accessibles à la communauté scientifique les séquences relatives au virus de l'influenza aviaire.
Veuillez insérer une adresse email
Veuillez insérer une adresse email valide
RSS