FAO :: Salle de presse :: Dernières nouvelles :: 2006 :: Un prix décerné à u…
Un prix décerné à un Partenariat de la FAO
Initiative pour une crevetticulture plus écologique
9 novembre, Rome/Washington – La Banque mondiale a décerné son Green Award 2006 à une initiative réalisée en collaboration entre la FAO et un groupe d’organisations partenaires pour rendre la crevetticulture plus écologique. Le prix est décerné chaque année à des projets aidant les pays en développement à revigorer leurs programmes de développement économique et orienter les efforts de la Banque vers le financement d’un développement durable.

Le groupe, baptisé Consortium pour l’élevage de crevettes et l’environnement, est composé de la FAO, du Réseau des Centre d’aquaculture pour l’Asie-Pacifique, du WWF, du PNUE et de la Banque mondiale. Il a été constitué en 1999 pour affronter des questions clés intéressant la crevetticulture, encourager les débats de politiques afin de dégager un consensus parmi les parties prenantes et émettre des recommandations sur les pratiques de meilleure gestion à l’intention des exploitations aquicoles. En outre, le Consortium attache une attention particulière aux questions de pauvreté, de main-d’oeuvre et d’équité, ainsi qu’aux considérations environnementales.

L’élevage de crevettes a souvent fait l’objet de critiques pour ses impacts sur l’environnement dans les régions côtières pauvres d’Asie et d’Amérique latine. Pourtant, à l’échelle internationale, les crevettes sont le produit halieutique échangé à plus forte valeur; elles représentent plus de 11 milliards de dollars d’exportations annuelles, soit une source essentielle d’emplois, de recettes fiscales et de devises pour les pays en développement qui produisent 99 pour cent des crevettes d’élevage mondiales.

Dans les zones côtières pauvres, la crevetticulture joue un rôle particulièrement important dans la réduction de la pauvreté et de la faim en milieu rural.

Études approfondies et principes directeurs

Au cours des cinq dernières années, le Consortium a entrepris une série de consultations à grande échelle avec les pisciculteurs, les communautés locales, les pouvoirs publics, les chefs d’entreprises, les biologistes afin d’analyser leurs expériences en matière de crevetticulture et mieux comprendre où – et pourquoi – les problèmes surviennent et comment les affronter.

Ce travail a fait l'objet de 35 études de cas approfondies, faisant intervenir plus de 100 experts mondiaux sur les méthodes d’élevage pratiquées dans 20 pays.

S’inspirant de ces études et consultations, en août 2006 le Consortium a publié une série de principes directeurs pour une gestion responsable des élevages de crevettes, ce qui représente la toute première tentative de fournir un cadre général visant à améliorer la pérennité du secteur.

Les principes portent sur diverses questions, y compris la conception et la localisation des exploitations, l’utilisation des aliments pour animaux et les impacts sociaux de l’aquaculture sur les communautés locales.

En septembre 2006, les principes ont été présentés au Sous-comité de l’aquaculture de la FAO, où ils ont été accueillis favorablement par la cinquantaine de pays membres.
Contact:
George Kourous
Relations médias, FAO
george.kourous@fao.org
(+39) 06 570 53168
(+39) 348 141 6802

Contact:

George Kourous
Relations médias, FAO
george.kourous@fao.org
(+39) 06 570 53168
(+39) 348 141 6802

South Carolina Department of Natural Resources

Les pays en développement produisent 99 pour cent des crevettes d’élevage mondiales

envoyer cette page
Un prix décerné à un Partenariat de la FAO
Initiative pour une crevetticulture plus écologique
9 novembre 2006 - Le Green Award de la Banque mondiale a été décerné à une initiative conjointe de la FAO et d’un groupe d’organisations partenaires visant à rendre l’élevage de crevettes plus écologique
Veuillez insérer une adresse email
Veuillez insérer une adresse email valide
RSS