FAO :: Salle de presse :: Dernières nouvelles :: 2007 :: Moldova : grave con…
Moldova : grave contraction de la production agricole due à la sécheresse
La plupart des ménages vendent leur bétail faute de fourrage alors que flambent les prix des denrées alimentaires
25 septembre 2007, Rome – Une grave sécheresse a fait chuter les rendements en République de Moldova, entraînant une escalade des prix des denrées alimentaires et restreignant l’accès à la nourriture pour les ménages pauvres, selon un rapport conjoint publié aujourd’hui par la FAO et le Programme alimentaire mondial (PAM).

La production céréalière est en recul de 63 pour cent par rapport à l’an dernier, et inférieure d’environ 70 pour cent à la moyenne des 5 dernières années, selon le rapport qui s’inspire d’une mission conjointe des deux organisations menée en août en Moldova.

Le rapport estime la production de blé pour 2007 à 464 000 tonnes, le maïs à 276 000 tonnes, et l’orge à 86 000 tonnes.

Tendance aride

“La sécheresse qui a frappé la Moldova en 2007 est la plus grave de mémoire d’homme. Elle représente la manifestation extrême d’une évolution vers des conditions climatiques plus arides dans le pays”, a déclaré Henri Josserand, Chef du Système mondial d’information et d’alerte rapide de la FAO (SMIAR).

La Moldova a connu neuf périodes d’aridité ou de sécheresse significatives depuis 1990. Celle de cette année est comparable à la grave sécheresse de 1946, durant laquelle de nombreuses personnes sont mortes de faim.

La mission FAO/PAM a observé que de nombreux lacs et fleuves, généralement au maximum de leur capacité à cette époque de l’année, étaient asséchés, et que la nappe phréatique avait reculé de près de 2 mètres dans certaines zones.

Joindre les deux bouts

“La baisse des rendements a non seulement mis à mal la production totale, mais réduit considérablement la rentabilité des terres à bail et du travail, portant un rude coup aux petits agriculteurs, qui reçoivent normalement des paiements en nature: blé, maïs et pétrole", a dit M. Josserand.

La production des potagers familiaux, pilier de la subsistance de la plupart des ménages ruraux (soit 70 pour cent de la population), a également subi une très forte baisse, selon le rapport.

Le manque de pâturages et de fourrage, et le renchérissement des denrées alimentaires ont forcé la majorité des ménages à vendre une grande partie de leurs animaux d’élevage, composante fondamentale de leur sécurité financière et alimentaire.

Si les prêts au secteur agricole de la Moldova sont relativement faibles, l’encours de la dette est de l’ordre de 30,5 millions de dollars pour les associations de petits exploitants et d’agriculteurs, et de plus de 100 millions de dollars pour les entreprises agricoles privées.

Si ces prêts ne sont pas rééchelonnés, le rapport estime que l’échec de la récolte en cours pourrait être suivi d’un retard ou d’une forte réduction de la prochaine campagne, vu que les producteurs n’ont pas les moyens d’acheter les intrants.

Afin de couvrir le déficit alimentaire national, les importations commerciales de blé - y compris pour la reconstitution d’urgence des stocks- devraient s’élever à quelque 237 000 tonnes cette année. Les importations de maïs atteindront probablement 500 000 tonnes, dont l’essentiel destiné à l’alimentation du bétail épargné.

Prix élevés en perspective

Même en présence d’approvisionnements totaux suffisants, les prix des denrées alimentaires resteront élevés ou poursuivront leur hausse, selon le rapport. Sur certains marchés, les prix des légumes ont plus que doublé par rapport à la même période de l’an dernier, tandis que ceux du pain ont grimpé de près de 40 pour cent dans certaines zones. Avec les budgets des ménages déjà amputés, les plus démunis verront très probablement leur accès à la nourriture diminuer.

“Les programmes gouvernementaux d’assistance sociale, tels que les subventions aux groupes vulnérables, les programmes élargis de cantines scolaires et les programmes “espèces contre travaux publics”, doivent être renforcés de toute urgence”, a déclaré Asif Niazi, Chargé régional de l’évaluation pour le PAM, ajoutant que "le PAM est prêt à fournir son appui technique" au gouvernement à partir de son Bureau régional du Caire, car le Pam n'a pas de Bureau en Moldova.

Parmi les autres mesures pressantes recommandées par le rapport figurent la fourniture d’intrants agricoles pour les semis d’octobre, des subventions pour l’alimentation animale afin d’empêcher les éleveurs de vendre leurs animaux, et un allègement sur les impôts fonciers et les droits de douane sur les importations alimentaires essentielles. Vu la prévalence de l’anémie dans le pays, le blé importé devrait être fortifié, indique le rapport.

Les mesures à moyen terme devraient porter sur la reconstitution du cheptel national, sur la production et la multiplication de semences améliorées, sur des associations de cultures appropriées et des ressources en eau pour les potagers, et un perfectionnement du suivi de la sécurité alimentaire et des outils d’alerte rapide, ajoute le rapport.

A plus long terme, il faudra une stratégie plus durable pour le secteur agricole, et un accès plus étendu et moins coûteux au crédit et à l’assurance agricole, y compris des instruments de gestion des risques indexés sur les phénomènes météorologiques.

Contacts:
Teresa Buerkle
Relations médias, FAO-Genève
teresamarie.buerkle@fao.org
+41 22 917 27 70
+39 348 141 6671 (mobile)

Khaled Mansour
Chargé de communication PAM pour le
Moyen-Orient, l'Asie centrale et le Caucase
khaled.mansour@wfp.org
+202 2528 1730 Ext 2600
+2012 234 8671 (mobile)

Contact:

Teresa Buerkle
Relations médias, FAO-Genève
teresamarie.buerkle@fao.org
(+41) 22 917 27 70
(+39) 348 141 6671

Khaled Mansour
Chargé de communication PAM pour le Moyen-Orient, l'Asie centrale et le Caucase
khaled.mansour@wfp.org
+202 2528 1730 Ext 2600
+2012 234 8671

FAO/H. Josserand

En Moldova, cette année, la sécheresse - la pire en 60 ans - a été dévastatrice.

envoyer cette page
Moldova : grave contraction de la production agricole due à la sécheresse
La plupart des ménages vendent leur bétail faute de fourrage alors que flambent les prix des denrées alimentaires
25 septembre 2007 – Une grave sécheresse a fait chuter les rendements agricoles en République de Moldova entraînant une escalade des prix des denrées alimentaires.
Veuillez insérer une adresse email
Veuillez insérer une adresse email valide
RSS