FAO :: Salle de presse :: Dernières nouvelles :: 2007 :: Education pour les …
Education pour les populations rurales: 11 pays africains se liguent pour relever le défi
Des synergies identifiées lors d’une réunion à Rome
5 décembre 2007, Rome – Onze pays africains sont convenus de joindre leurs forces pour relever le défi de l’éducation pour les populations rurales. Lors d’une récente réunion au siège de la FAO, à Rome, ils ont également décidé d’identifier les synergies et d’établir une coopération internationale au plan technique pour renforcer l’éducation et la formation dans les zones rurales.

Des représentants de l’Afrique du Sud, du Burkina Faso, de l’Ethiopie, de la Guinée, du Kenya, de Madagascar, du Mozambique, du Niger, de l’Ouganda, du Sénégal et de la Tanzanie ont adopté des recommandations adressées à quatre acteurs principaux: les gouvernements africains, les ministères concernés, les agences multilatérales et bilatérales et les institutions d’enseignement supérieur et les centres de recherche internationaux.

Les gouvernements ont été invités, entre autre, à renforcer la coordination et les synergies avec les stratégies et programmes d’éducation pour les populations rurales et à augmenter les ressources publiques consacrées à l’éducation et à la formation dans les zones rurales.

Les ministères concernés (éducation, agriculture, développement rural, etc.) ont été encouragés à concevoir des programmes qui reflètent les valeurs locales culturelles et sociales et qui transmettent le savoir-faire en matière de résolution des problèmes tout en développant les capacités entrepreneuriales. Ils ont été également invités à collecter et à analyser des statistiques ad hoc et à établir des systèmes d’information pour mieux gérer l’éducation et suivre de près son évolution dans les zones rurales.

Les agences multilatérales et bilatérales, notamment la FAO, l’ADEA et l’UNESCO, ont été invitées à augmenter leur soutien à la formation et aux institutions qui s’occupent d’éducation pour les populations rurales. A cet égard, un effort particulier devra être déployé pour disséminer et développer encore davantage la "Mallette Educative" électronique de la FAO (voir lien ci-contre).

Les institutions d’enseignement supérieur et les centres de recherche internationaux ont été invitées à offrir leur expertise scientifique, leur assistance technique ainsi que la formation dans certains domaines stratégiques pour l’éducation des populations rurales au double plan local et national, notamment en ce qui a trait à l’impact de la mondialisation, des biocarburants et du changement climatique sur les moyens d’existence ruraux.

La réunion sur l’éducation pour les populations rurales en Afrique (Rome, 28-29 novembre 2007) s’insérait dans le cadre du suivi du séminaire ministériel qui eut lieu à Addis Abeba, en Ethiopie, en septembre 2005.

A l’heure actuelle, les populations rurales représentent environ 70 pour cent de l’ensemble de la population en Afrique et elles resteront majoritaires au cours des trois prochaines décennies. Elles représenteront, en effet, 58 pour cent de la population totale en 2030.

L’éducation et la formation des populations rurales sont une priorité stratégique pour l’Afrique subsaharienne qui tente d’éradiquer la pauvreté, la faim, la sous-alimentation et l’analphabétisme.

Dans cette région du monde, la durée de la scolarisation pour les garçons est de 8,5 années dans les zones urbaines, contre 5,5 dans les zones rurales. Pour les jeunes filles, les chiffres sont respectivement de 7,6 et 4,3. En outre, pour chaque 100 enfants fréquentant l’école élémentaire en zone urbaine, on compte seulement 68 enfants fréquentant l’école élémentaire en zone rurale. Et pour chaque 100 enfants ayant complété l’école primaire en zone urbaine, on compte seulement 46 enfants ayant atteint ce niveau en zone rurale.

Rapports sur les progrès réalisés par pays

Au cours de la réunion à la FAO, les pays ont présenté leurs rapports respectifs sur les progrès enregistrés en matière d’éducation pour les populations rurales.

Au Mozambique où 71,4 pour cent de la population vivent en zone rurale, le taux d’analphabétisme dans les villes est de 41,7 pour cent, contre 65,7 pour cent dans les campagnes. Suite à des mesures prises par le gouvernement, notamment la suppression des frais de scolarité et la distribution gratuite des livres scolaires dans les écoles élémentaires, le taux d’inscription des enfants âgés de 6 ans dans ces écoles est passé de 58,2 pour cent en 2005 à 70 pour cent cette année.

Au Burkina Faso, 1 077 écoles ont été construites au cours des trois dernières années dans les zones rurales. Des campagnes de sensibilisation des familles à la nécessité de scolariser les jeunes filles, accompagnées de bourses scolaires et de programmes d’alimentation et de nutrition, ont contribué à l’augmentation du taux de fréquentation scolaire.

En 2007, en Afrique du Sud, quelque 14 000 écoles sont devenues gratuites dans le cadre d’une initiative ciblant les communautés rurales pauvres. Quelque 5 millions d’écoliers des deux sexes en ont bénéficié. Dans certaines provinces, le transport scolaire est offert gratuitement aux enfants qui habitent loin de l’école. Actuellement, 200 000 écoliers bénéficient de ce service. Une vaste campagne d’alphabétisation sera lancée en 2008.

La FAO est l’agence chef de file en matière d’éducation pour les populations rurales. Elle oeuvre en étroite collaboration avec l’ADEA (voir lien ci-contre), l’UNESCO et d’autres organisations et institutions, notamment la Coopération italienne (DGCS) et les ministères français des affaires étrangères et de l'agriculture. L’ADEA (www.ADEAnet.org) promeut des politiques d’éducation efficaces conçues et développés par les Africains.

Contacts:
Pierre Antonios
Relations médias, FAO
pierre.antonios@fao.org
(+39) 06 570 53473
(+39) 348 2523807

Thanh-Hoa Desruelles
Chargée de la communication et des publications, ADEA
th.desruelles@iiep.unesco.org
(+33)1 45037769
(+33) 684497395

Contact:

Pierre Antonios
Relations médias, FAO
pierre.antonios@fao.org
(+39) 06 570 53473
(+39) 348 252 3807

Thanh-Hoa Desruelles
Chargée de la communication et des publications, ADEA
th.desruelles@iiep.unesco.org
(+33) 1 45037769
(+33) 684497395

© FAO/Giulio Napolitano

On note, dans certains pays africains, un accroissement du nombre de jeunes filles scolarisées

envoyer cette page
Education pour les populations rurales: 11 pays africains se liguent pour relever le défi
Des synergies identifiées lors d’une réunion à Rome
5 décembre 2007 - Onze pays africains sont convenus de joindre leurs forces pour relever le défi de l’éducation pour les populations rurales.
Veuillez insérer une adresse email
Veuillez insérer une adresse email valide
RSS