FAO :: Salle de presse :: Dernières nouvelles :: 2008 :: L'Evaluation mondia…
L'Evaluation mondiale des forêts 2010: nouvelle contribution au débat sur le changement climatique
Plus de 200 pays invités à communiquer leurs informations sur les forêts
6 mars 2008, Rome – La FAO a invité les pays à participer activement à la préparation de la prochaine Evaluation mondiale des ressources forestières (FRA), le recueil de données le plus complet sur l’état des forêts du monde.

Lancé il y a plus de 60 ans, le processus de l’Evaluation des ressources forestières mondiales regroupe des informations sur l’étendue et la composition, la gestion et l’évolution des forêts du monde.

Le couvert forestier mondial s’élève tout juste à 4 milliards d’hectares, soit environ 30 pour cent de la surface émergée de la terre. Ces dernières années, le taux de perte nette de forêts a reculé, mais la planète voit disparaître encore quelque 200 km² de forêts chaque jour, selon les données de la FAO.

Le prochain rapport, qui sera achevé en 2010, examinera la situation des forêts dans 235 pays et territoires. 175 pays ont déjà nommé des responsables chargés de veiller à l’envoi d’informations précises et actualisées sur les ressources forestières nationales.

“Grâce à un soutien plus marqué des pays et aux progrès des technologies de communication, la prochaine Evaluation sera la plus complète et fiable jamais réalisée jusqu’ici”, a indiqué M. Jan Heino, Sous-Directeur général de la FAO pour le Département des forêts.

“L’Évaluation de 2010 constituera un outil important pour mesurer l’impact de la déforestation sur le changement climatique ainsi que le rôle des forêts dans l’atténuation de ses effets.”

“Le succès de FRA 2010 dépendra de la rigueur et de l’objectivité des données transmises par les pays”, souligne Mme Mette Wilkie, qui supervise le processus de collecte des données à la FAO.

La dernière enquête a été réalisée avec l’aide de plus de 800 personnes, faisant intervenir des équipes dans 172 pays. Cette fois-ci, on prévoit un nombre encore plus important de correspondants.

Quelque 220 experts sont réunis cette semaine au siège de la FAO pour mettre le processus en branle.

Télédétection

Une des nouvelles techniques ambitieuses utilisées pour recueillir des informations est la télédétection.

A l’aide de données satellitaires obtenues en 1975, 1990, 2000 et 2005, le couvert forestier mondial sera étudié sur quelque 13 500 parcelles, fournissant une intensité d’échantillonnage d’1 pour cent de la surface émergée de la terre, pour obtenir des informations statistiquement valides au niveau régional et mondial.

Cette enquête fournira des informations sans précédent sur la déforestation, le boisement et l’expansion des forêts naturelles. Elle permettra de mieux comprendre les utilisations des terres qui remplacent les forêts et la contribution mondiale des forêts aux émissions de gaz à effet de serre et à leur réduction.

Elle établira également un cadre commun et une méthodologie permettant aux pays en développement d’améliorer le suivi de leurs taux de déforestation actuels et futurs.

En outre, l’évaluation de 2010 élargira nos connaissances sur la diversité biologique des forêts et comprendra une étude spéciale sur les arbres hors forêts, une enquête sur les superficies boisées faisant l’objet d’un aménagement forestier durable, et des données sur les lois, politiques et institutions forestières.
Contact:
Alison Small
Relations médias, FAO
alison.small@fao.org
(+39) 06 570 55292
(+39) 348 870 5221 (portable)

Contact:

Alison Small
Relations médias, FAO
alison.small@fao.org
(+39) 06 570 56292
(+39) 348 870 5221

FAO/J. Ball

Les forêts du Canada: une richesse nationale

Audio

En Afrique de l'Ouest, les produits non-ligneux seront à prendre en compte dans FRA 2010, a affirmé le Sénégalais Mamadou Lamine Bodian, expert forestier, Direction des eaux et forêts, chasses et conservation des sols (3'20") (mp3)

Selon Astère Bararwandika, Directeur des forêts, Ministère de l'environnement, aménagement du territoire et travaux publics du Burundi, le pays doit réajuster ses politiques forestières pour mieux gérer les ressources naturelles (3'33") (mp3)

Pour Jean-Claude Matiba, Chef du Service des études économiques et statistiques, Direction générale des eaux et forêts, Ministère de l'économie forestière, eaux et pêches, les aires protégées font l'objet d'une attention particulière au Gabon (1'51") (mp3)

© FAO/21054/Roberto Faidutti

En Croatie, à Krapina, les arbres sont bien conservés

envoyer cette page
L'Evaluation mondiale des forêts 2010: nouvelle contribution au débat sur le changement climatique
Plus de 200 pays invités à communiquer leurs informations sur les forêts
6 mars 2008 – La FAO a invité les pays à participer activement à la préparation de la prochaine Evaluation mondiale des ressources forestières.
Veuillez insérer une adresse email
Veuillez insérer une adresse email valide
RSS