FAO :: Salle de presse :: Dernières nouvelles :: 2008 :: Visite de Miriam Ma…
Visite de Miriam Makeba aux victimes de viols en RDC
L’Ambassadrice de bonne volonté de la FAO: "L’aide aux femmes est cruciale"
13 mars 2008, Kinshasa/République démocratique du Congo - Selon la star mondiale de la chanson Miriam Makeba, les femmes victimes de viols en République démocratique du Congo (RDC) sont confrontées à une “triple tragédie” physique, psychologique et sociale, qui torpille les tentatives visant à améliorer les conditions de vie dans ce pays.

Miriam Makeba, qui effectue une visite de quatre jours à Kinshasa en sa qualité d’Ambassadrice de bonne volonté de la FAO, devrait se rendre notamment sur les sites de micro-projets agricoles destinés à aider les femmes victimes de viols à nourrir leurs familles et à les rendre plus autonomes.

Ces femmes ont réussi à remonter la pente en tirant profit des semences, des outils agricoles et de la formation prodigués par la FAO.

Mme Makeba sera accompagnée du Ministre de la condition féminine, de la famille et des enfants, Philomène Omatuku.

La chanteuse, lauréate du Prix Dag Hammarskjöld pour la Paix 1986, a affirmé que le viol systématique des femmes ces dernières années était “l’aspect le plus horrible de l’urgence complexe” en RDC, troisième plus grand pays d’Afrique.

“Les femmes assurent la survie de 80 pour cent des ménages en RDC. Et pourtant, malgré leur rôle vital pour le bien-être de la famille, elles sont fréquemment victimes de viols et d’agressions sexuelles”, a déploré Miriam Makeba. “Rien que dans la province du Nord-Kivu, 27 000 cas de violence sexuelle ont été recensés en 2006.”

Un vaste potentiel

La RDC possède “un vaste potentiel de croissance économique”, selon la chanteuse sud-africaine qui a constamment été à la pointe du combat mené par la FAO contre la faim et la sous-alimentation et ce, depuis sa nomination en qualité d’Ambassadrice de bonne volonté de la FAO en 1999.

“Malheureusement, 70 pour cent de la population éprouvent des difficultés à se procurer de la nourriture en quantité suffisante alors que les taux de malnutrition sont en hausse et que 3,5 millions de personnes ont péri du fait de la violence, de la famine ou de maladies au cours des 20 dernières années.”

La Division des Opérations d’urgence et de la réhabilitation de la FAO, en coopération avec d’autres agences de l’ONU, des organisations non gouvernementales et les autorités locales, a déjà aidé 500 000 ménages en RDC, soit plus de 2 millions de personnes. La FAO compte étendre son assistance à 800 000 ménages cette année.

Dans le cadre de ses projets d’assistance à la RDC, la FAO a fourni notamment des outils et équipements pour l’agriculture et la pêche, des semences améliorées et des plants de qualité d’un point de vue phytosanitaire. Elle a également contribué à la remise en état des routes pour améliorer l’accès aux marchés. L’Organisation a accordé la priorité aux groupes vulnérables, notamment les personnes déplacées, les enfants malnutris et les combattants démobilisés.

Tout en exhortant la communauté internationale à ne pas se désintéresser de la crise en cours en RDC, Miriam Makeba a souligné: “Je souhaite que ma visite en ce pays soit une occasion de renouveler et de renforcer notre engagement à assurer aux victimes innocentes souffrant de la faim un accès aux ressources nécessaires pour espérer en une vie meilleure.”

L’Ambassadrice de bonne volonté de la FAO doit également visiter un projet d’aide aux familles affectées par le VIH/Sida et rencontrer des responsables de l’Etat et des représentants d’autres agences de l’ONU et d’organisations non gouvernementales.
Contact:
Bureau Relations médias, FAO
FAO-Newsroom@fao.org
(+39) 06 570 53625

Contact:

Bureau des relations avec les médias, FAO
FAO-Newsroom@fao.org
(+39) 06 570 53625

FAO/G. Naopolitano

Miriam Makeba à son arrivée à l'aéroport de Kinshasa

Audio

Reportage Radio Okapi/Radio des Nations Unies: L'Ambassadrice de bonne volonté de la FAO se dit très préoccupée par les problèmes qui touchent la RDC (2'46") (mp3)

envoyer cette page
Visite de Miriam Makeba aux victimes de viols en RDC
L’Ambassadrice de bonne volonté de la FAO: "L’aide aux femmes est cruciale"
13 mars 2008 - Selon l'Ambassadrice de la FAO, les femmes victimes de viols en RDC sont confrontées à une “triple tragédie” - physique, psychologique et sociale - qui torpille les tentatives visant à améliorer les conditions de vie dans le pays.
Veuillez insérer une adresse email
Veuillez insérer une adresse email valide
RSS