FAO :: Salle de presse :: Dernières nouvelles :: 2008 :: M. Diouf accueille …
M. Diouf accueille avec satisfaction l'engagement des Etats-Unis
Déclaration de M. Jacques Diouf, Directeur général de la FAO, à la suite de l’annonce par le Président George W. Bush d’une demande au Congrès pour approuver un montant supplémentaire de 770 millions de dollars E.-U. sous forme d’aide alimentaire et d’assistance à l’agriculture afin de faire face à la crise des prix des produits alimentaires.


5 mai 2008, Rome - “Je suis très heureux de voir que les démarches que nous avons entreprises auprès du Gouvernement américain pour obtenir son soutien afin de remédier à la crise provoquée par l’envolée des prix alimentaires ainsi que ses conséquences sociales et politiques ont suscité une réponse très favorable du Président George W. Bush.

Lors de la conférence de presse commune qui s’est tenue à Berne le mardi 29 avril 2008 à la suite d’une réunion des Chefs de Secrétariat, organismes, fonds et programmes, le Secrétaire général de l’ONU et le Directeur général de la FAO, qui nomment conjointement le Directeur exécutif du Programme alimentaire mondial, se sont acquittés de leurs obligations en soutenant avec force le financement intégral du montant de 755 millions de dollars E.-U. dont le Programme alimentaire mondial a besoin pour ses opérations de secours d’urgence.

Pour ma part, j’ai aussi lancé un appel lors d’une précédente conférence de presse au Siège de la FAO, le 11 avril 2008, afin que des fonds soient mobilisés pour permettre au PAM de s’acquitter de ses responsabilités en fournissant l’aide alimentaire dont les pauvres du monde ont besoin de toute urgence, et faisant ainsi face à la crise humanitaire immédiate.

Le niveau du financement que le Président des États-Unis d’Amérique a demandé au Congrès, ainsi que les ressources attendues d’autres donateurs, devraient permettre aux pays touchés de lever les contraintes résultant de la hausse des prix sur les marchés.

Conformément à son mandat, la FAO se concentrera sur la production alimentaire dans les pays à faible revenu et à déficit vivrier, en particulier sur l’accroissement de la productivité. Cela implique que les intrants adéquats (semences, engrais, aliments pour animaux, etc.), dont les prix ont aussi fortement augmenté, parviennent à temps aux agriculteurs pour une bonne production en 2008 et en 2009. À cet effet, la FAO utilisera ses connaissances techniques et son expertise pour apporter son assistance aux États membres afin que ces intrants soient convenables pour les différents types de cultures et d’animaux mais également pour les conditions environnementales (sols, eau, température, etc.). Ces programmes d’assistance devront aussi permettre aux pays concernés de développer leur capacité à accroître leur offre alimentaire de manière durable.

L’annonce du Gouvernement américain accélèrera l’élan pour le Sommet sur la sécurité alimentaire qui se tiendra au Siège de la FAO à Rome du 3 au 5 juin 2008 et auquel participeront de nombreux chefs d’État et de gouvernement. Les États membres sont vivement sollicités pour prendre toutes les mesures pertinentes dans les meilleurs délais afin que la Conférence de haut niveau aboutisse à des résultats concrets pour relever les défis immédiats, à court, moyen et long termes posés, par la sécurité alimentaire mondiale.”
Contact:
Service des relations avec les médias, FAO
FAO-Newsroom@fao.org
(+39) 06 570 53625

Contact:

Bureau des relations avec les médias, FAO
FAO-Newsroom@fao.org
(+39) 06 570 53625

Photo: ©FAO/Giulio Napolitano

Face à la hausse des prix alimentaires, la FAO se concentre sur la production alimentaire dans les pays à faible revenu et à déficit vivrier.

Photo: ©UN Photo/Mark Garten

De gauche à droite: le Directeur général de la FAO Jacques Diouf, le Secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon et le Président de la Banque mondiale Robert Zoellick lors de la conférence de presse du 29 avril.

envoyer cette page
M. Diouf accueille avec satisfaction l'engagement des Etats-Unis
-
5 mai 2008 - Déclaration du Directeur général de la FAO à la suite de l’annonce par le Président George W. Bush d’une demande au Congrès pour approuver un montant supplémentaire de 770 millions de dollars E.-U. sous forme d’aide alimentaire et d’assistance à l’agriculture. Ces fonds et les ressources attendues d'autres donateurs aideront les pays touchés à faire face à la hausse des prix.
Veuillez insérer une adresse email
Veuillez insérer une adresse email valide
RSS