FAO :: Salle de presse :: Dernières nouvelles :: 2008 :: Signes tangibles d’…
Signes tangibles d’une production record de riz
Les prix fermes en 2008 et la catastrophe au Myanmar une cause aggravante
12 mai 2008, Rome - Selon les prévisions, la production de riz en Asie, Afrique et Amérique latine atteindra un nouveau niveau record en 2008 mais les prix de cet aliment de base resteraient élevés à court terme, la majeure partie de la production devant être récoltée vers la fin de l’année.

“La production mondiale de riz paddy pour 2008 pourrait s’accroître d’environ 2,3 %, atteignant un nouveau niveau record de 666 millions de tonnes d’après nos prévisions préliminaires, indique l’experte en riz de la FAO Concepción Calpe.

La croissance de la production pourrait même s’amplifier si les récents appels et incitations à cultiver davantage de riz devaient se traduire par une augmentation des superficies plantées, selon le Suivi du marché du riz (Rice Market Monitor). Mais la catastrophe provoquée par le cyclone Nargis au Myanmar pourrait bien fausser ces pronostics, selon Mme Calpe.

Le cyclone au Myanmar

La destruction du grenier alimentaire du Myanmar par le cyclone Nargis réduira fortement la production de riz de ce pays et entravera l’accès à cet aliment de base, selon les premières estimations de la FAO. Les dégâts provoqués par le cyclone pourraient même affecter les perspectives de production à l’échelle mondiale.

Le cyclone a frappé au moment où les planteurs récoltaient le riz paddy de la saison sèche qui représente normalement 20 % de la production annuelle. De vastes régions productrices de riz sont inondées alors que plusieurs routes et ponts sont impraticables. De nombreux silos et stocks de riz ont été détruits. Les prix du riz à Rangoon accusent déjà des hausses de près de 50 %.

Le Myanmar aura sans doute besoin d’un coup de main des pays voisins, notamment la Thaïlande et le Vietnam pour ses importations de riz. Cela pourrait entraîner des tensions supplémentaires sur les cours mondiaux du riz.

Des gains de production

“Pour la première fois, la production de riz paddy en Asie pourrait dépasser en 2008 le point de référence de 600 millions de tonnes pour atteindre 605 millions de tonnes”, selon Mme Calpe. “Des augmentations sont prévues dans toute la région, les gains de production les plus importants étant attendus au Bangladesh, en Chine, aux Philippines, en Thaïlande et au Vietnam. Les perspectives sont favorables aussi en Indonésie et au Sri Lanka, malgré de récentes pertes dues aux inondations.”

En Afrique, si les pluies sont au rendez-vous au cours des prochains mois, la production de riz devrait s’accroître de 3,6 % pour atteindre 23,2 millions de tonnes en 2008, d’importantes augmentations étant anticipées en Côte d’Ivoire, en Egypte, au Ghana, en Guinée, au Mali et au Nigéria.

En Amérique latine et dans les Caraïbes, la production de riz paddy devrait rebondir de 7,4 % pour atteindre 26,2 millions de tonnes en 2008. Mais les perspectives de production sont négatives pour l’Australie, les Etats-Unis et l’Europe.

Les prix

Les prix ont flambé. Ils ont enregistré une augmentation d’environ 76 % entre décembre 2007 et avril 2008, selon l’Indice des prix du riz de la FAO. Les cours internationaux devraient se maintenir à des niveaux relativement élevés, les stocks détenus par les exportateurs devant considérablement baisser.

En outre, d’autres grands importateurs de riz devraient probablement se tourner de nouveau vers le marché international pour leur approvisionnement, notamment la République islamique d’Iran, l’Arabie saoudite, le Nigéria et le Sénégal.

“Les cours devraient rester très fermes, au moins jusqu’au troisième trimestre 2008, sauf en cas d’allègement des restrictions sur les exportations au cours des prochains mois”, selon Mme Calpe.

Comme on le sait, les principaux pays exportateurs de riz, pour prévenir des pénuries domestiques, avaient imposé des restrictions (interdiction d’exporter, taxes ou plafonds à ne pas dépasser). Ces mesures devaient réduire les disponibilités sur les marchés internationaux, entraînant les prix à la hausse. A l’heure actuelle, indique Mme Calpe, la Thaïlande, le Pakistan et les Etats-Unis sont, parmi les principaux exportateurs, les seuls à continuer d’exporter sans restrictions. Des appels d’offre par les Philippines pour importer massivement du riz avaient également contribué à une hausse record des cours.

Pour que les prix baissent il faudrait de bonnes conditions climatiques au cours des prochains mois, couplées à la levée des restrictions gouvernementales sur les exportations. Toutefois, il est douteux que les cours retrouvent leur niveau de 2007, les producteurs devant payer plus cher les engrais, les pesticides et le pétrole.

Les restrictions à l’export influenceront le commerce du riz qui devrait atteindre 28,8 millions de tonnes en 2008, soit environ 7 % ou 2,2 millions de tonnes de moins que le niveau record de 2007.

Au niveau mondial, la consommation moyenne de riz par personne devrait augmenter de 0,5 % pour atteindre 57,3 kg par an, contre 57 kg en 2007. Malgré la hausse des cours, les consommateurs se tournent vers le riz pour éviter des aliments encore plus chers comme la viande et ses dérivés.

La flambée des cours des produits alimentaires semble avoir mis en évidence la nécessité d’investir davantage dans l’agriculture tout en accordant plus d’attention à l’irrigation, à la recherche et aux questions d’environnement et d’exode rural. Un Sommet alimentaire se tiendra du 3 au 5 juin 2008 au siège de la FAO, à Rome, pour débattre de la crise alimentaire mondiale. Plusieurs chefs d’Etat et de Gouvernement ont déjà confirmé leur participation.
Contact:
Erwin Northoff
Relations médias, FAO
erwin.northoff@fao.org
(+39) 06 570 53105
(+39) 348 252 3616 (portable)

Contact:

Erwin Northoff
Relations médias, FAO
erwin.northoff@fao.org
(+39) 06 570 53105
(+39) 348 252 3616

©FAO/Giulio Napolitano

Des récoltes abondantes de riz sont prévues pour 2008

envoyer cette page
Signes tangibles d’une production record de riz
Les prix fermes en 2008 et la catastrophe au Myanmar une cause aggravante
12 mai 2008, Rome - Selon les prévisions, la production de riz en Asie, Afrique et Amérique latine atteindra un nouveau niveau record en 2008 mais les prix de cet aliment de base resteraient élevés à court terme, la majeure partie de la production devant être récoltée vers la fin de l’année.
Veuillez insérer une adresse email
Veuillez insérer une adresse email valide
RSS