FAO :: Salle de presse :: Dernières nouvelles :: 2008 :: 14 millions d’euros…
14 millions d’euros de l’Italie à la lutte contre la faim et la pauvreté
Une contribution au Fonds fiduciaire de la FAO pour la sécurité alimentaire
17 juillet 2008, Rome - La Coopération italienne au développement vient d'annoncer une contribution supplémentaire de 14 millions d’euros au Fonds fiduciaire de la FAO pour la sécurité alimentaire et la sécurité sanitaire des aliments. Ce montant est une contribution aux efforts déployés dans le prolongement du récent Sommet de l'alimentation de Rome pour tenter de résoudre la crise alimentaire actuelle, indique-t-on de source gouvernementale italienne.

“Je suis particulièrement reconnaissant au Gouvernement italien pour cette contribution”, a déclaré le Directeur général de la FAO, M. Jacques Diouf.

“Elle fait ressortir une vision de buts et de priorités communs entre l’Italie et la FAO à une époque où la flambée mondiale des prix alimentaires menace les moyens d’existence de millions de pauvres des pays en développement. Mais elle atteste aussi de l’engagement renouvelé et de l’approche novatrice de l’Italie pour atteindre la sécurité alimentaire mondiale, une initiative dont nous nous félicitons.”

Au Sommet de la FAO de juin 2008, et à la dernière réunion du G8 qui s’est tenue au Japon, le gouvernement italien a confirmé son intention de veiller à ce que les questions de sécurité alimentaire, de lutte contre la pauvreté et de développement agricole durable demeurent en tête de l’agenda politique international.

La sécurité alimentaire sera une priorité de la présidence italienne du G8 en 2009, avec un accent particulier sur l’Afrique.

Investir dans l’agriculture pour accroître la production vivrière

Les contributions italiennes au Fonds spécial de la FAO pour la sécurité alimentaire ont jusqu’à présent aidé à financer 29 projets de développement rural, dont près de la moitié (14) en Afrique, et le reste au Moyen-Orient, en Asie centrale, en Europe de l’Est et dans la région Caraïbes-Pacifique.

Ces projets sont tous centrés sur l’agriculture et le développement rural afin de réduire la pauvreté et garantir la sécurité alimentaire. Ils offrent également des initiatives de formation pour la conservation de la biodiversité et aident les associations de producteurs locaux à trouver des débouchés pour leurs produits, en mettant l’accent sur le renforcement des marchés locaux.

Une partie des nouveaux fonds servira à étendre plusieurs projets en cours, tels que le programme en Afrique de l’Ouest qui couvre désormais sept pays, y compris certains des plus pauvres du monde.

Dans le cadre de cette initiative, un lien avec l’organisation internationale sans but lucratif Slow Food aide à sauvegarder la biodiversité agricole et à développer les marchés locaux et d’exportation dans quatre pays d’Afrique de l’Ouest: Guinée-Bissau, Mali, Sénégal et Sierra Leone.

Plusieurs nouveaux projets sont en cours de planification et étendront la portée des activités à d’autres régions: l’un améliorera les normes de sécurité sanitaire des aliments et harmonisera la filière alimentaire dans 4 pays de l'Amérique centrale (Guatemala, Honduras, Nicaragua et El Salvador); un autre, au Bangladesh, vise à atteindre la sécurité alimentaire en améliorant la commercialisation des produits et l’accès aux marchés pour les petits producteurs.

Le Fonds fiduciaire pour la sécurité alimentaire a été lancé en 2002 par le Directeur général de la FAO à l’occasion du Sommet mondial de l’alimentation, afin de donner un nouvel élan à la lutte contre la faim. L’Italie a été un des premiers États membres à répondre à l’appel, avec une promesse de fonds de 100 millions d’euros.

* Slow Food est une organisation internationale à but non lucratif fondée en 1986 en Italie et désormais présente dans 130 pays.

Contact:
Luisa Guarneri
Relations presse, FAO
luisa.guarneri@fao.org
(+39) 06 570 56350
(+39) 348 870 5979 (portable)

Contact:

Luisa Guarneri
Relations médias, FAO
luisa.guarneri@fao.org
(+39) 06 570 56350
(+39) 348 870 5979

©FAO/Alessandra Benedetti

29 projets, dont la moitié en Afrique, ont été réalisés grâce à la contribution italienne

©FAO/Alessandra Benedetti

La sécurité alimentaire en tête de liste des priorités de la présidence italienne du G8 en 2009

envoyer cette page
14 millions d’euros de l’Italie à la lutte contre la faim et la pauvreté
Une contribution au Fonds fiduciaire de la FAO pour la sécurité alimentaire
17 juillet 2008 - La Coopération italienne au développement vient d'annoncer une contribution supplémentaire de 14 millions d’euros au Fonds fiduciaire de la FAO pour la sécurité alimentaire et la sécurité sanitaire des aliments.
Veuillez insérer une adresse email
Veuillez insérer une adresse email valide
RSS