FAO :: Salle de presse :: Dernières nouvelles :: 2008 :: Des semences pour l…
Des semences pour les Haïtiens affamés
La FAO vient en aide à 500 000 ménages
4 août 2008, Rome/Port-au-Prince - La FAO a entamé une distribution de semences et d’outils faisant cruellement défaut aux agriculteurs les plus vulnérables d’Haïti pour les aider à supporter la flambée des coûts de l’alimentation, du carburant et des engrais.

Quelque 600 tonnes de semences, notamment de haricots, de maïs et de sorgho, ainsi que des outils tels que binettes et machettes sont en cours de distribution pour la campagne de semis de juillet/août pour venir en aide à environ 70 000 ménages agricoles des zones les plus pauvres d’Haïti, dans le cadre de l’Initiative internationale de la FAO contre la flambée des prix alimentaires (ISFP).

L’opération de 4 millions de dollars est financée par le Gouvernement espagnol, le Fonds central d’intervention d’urgence des Nations Unies (CERF) et la FAO. Si des fonds suffisants sont débloqués, d’autres distributions sont prévues pour les deux prochaines campagnes (octobre/novembre 2008 et février/mars 2009) qui cibleront 400 000 autres familles.

Intervention prioritaire

Haïti est une priorité pour la FAO dans sa réponse d’urgence à la crise alimentaire mondiale. Lancée en décembre 2007, l’ISFP couvre désormais 57 des pays à déficit vivrier les plus vulnérables à la hausse des prix. En collaboration avec ses partenaires, la FAO a identifié les zones d’intervention prioritaires à Haïti pour soutenir un plan d’action gouvernemental.

La crise alimentaire mondiale a porté un rude coup à Haïti, le pays le plus pauvre des Amériques. Un enfant sur cinq y souffre de sous-alimentation chronique. Plus de la moitié de la population vit avec moins de 1 dollar par jour, soit un demi-repas aux prix en vigueur. Après que des émeutes aient éclaté en avril, le Gouvernement haïtien a été contraint à faire marche arrière.

“Les émeutes n’ont surpris personne”, explique Javier Escobedo, Coordonnateur des urgences de la FAO pour l’Amérique latine et les Caraïbes. “Haïti vivait déjà une crise profonde lorsque les agriculteurs ont été durement frappés par les inondations l’an dernier. L’envolée des prix internationaux n’a fait qu’aggraver les choses”.

Opportunité

Répondre aux besoins urgents ne suffit pas, souligne le Représentant de la FAO à Haïti, Ari Toubo Ibrahim. Il faut remettre sur pied la production agricole. Et ce pourrait être le bon moment, selon lui. “Cette crise pourrait constituer une occasion unique d’inverser la tendance et de remédier à l’état d’abandon de l’agriculture dans ce pays.”

A long terme, Haïti devra se concentrer sur l’augmentation de la production de cultures locales comme le maïs, le sorgho ou le manioc, ajoute M. Ibrahim. Ils ont non seulement le potentiel de nourrir beaucoup plus de monde, mais ils peuvent en plus engendrer des surplus et des revenus.

En outre, si le pays veut protéger ses sols des inondations de plus en plus dévastatrices, il doit mettre un terme au rythme de déforestation alarmant. Avec moins de 4 pour cent (soit 105 000 ha) de ses terres émergées couvertes de forêts, Haïti voit disparaître près de 1 pour cent de son couvert forestier chaque année, selon la Situation des Forêts du monde de la FAO, 2007.

La FAO travaille aussi à un programme de 10 millions de dollars financé par le Fonds international pour le développement agricole (FIDA) pour la campagne d’ensemencement d’octobre/novembre.

Néanmoins, d’autres fonds doivent être mobilisés. Pour couvrir les besoins de près de 500 000 familles vulnérables pour les trois prochaines campagnes agricoles, il faut au total 64 millions de dollars. “Elles ont besoin d’une aide d’urgence pour produire”, insiste M. Ibrahim.
Contact:
Maarten Roest
Relations presse, FAO
maarten.roest@fao.org
(+ 39) 06 570 56524
(+ 39) 346 501 0574 (portable)

Contact:

Maarten Roest
Relations presse, FAO
maarten.roest@fao.org
(+ 39) 06 570 56524

©FAO/Giulio Napolitano

Aider les agriculteurs haïtiens les plus vulnérables à produire

Documents

Le rapport d’intervention sur la crise alimentaire en Haïti (pdf, en anglais)

©FAO/Giulio Napolitano

Semences et outils pour les paysans les plus vulnérables d’Haïti

envoyer cette page
Des semences pour les Haïtiens affamés
La FAO vient en aide à 500 000 ménages
4 août 2008 - La FAO a entamé une distribution de semences et d’outils qui font cruellement défaut aux agriculteurs les plus vulnérables d’Haïti afin de les aider à supporter la flambée des coûts de l’alimentation, du carburant et des engrais.
Veuillez insérer une adresse email
Veuillez insérer une adresse email valide
RSS