La FAO participe au lancement mondial des appels de fonds de l'ONU


k

Projet de potager communautaire financé par l'Appel commun 2000 des Nations Unies dans un camp de réfugiés à Mtabila (Tanzanie)
Tanzanie/22213/E. Eliah

pj

Cliquer ci-dessous pour plus d'information sur deux projets réussis financés par les appels de l'an dernier:

p

Cliquer ici pour l'interview vidéo (en anglais) de M. Sergio Vieira de Mello, Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires (ONU), et des séquences de la Somalie, de l'Angola et du Tadjikistan

p

Les Appels communs interorganismes de l'ONU pour 2001 seront lancés le 29 novembre, sous l'égide du Secrétaire général de l'ONU, dans six capitales de pays donateurs, ainsi qu'à New York et à Genève. Au siège de la FAO à Rome, un des sites choisis pour l'occasion, la manifestation sera inaugurée en présence du Ministre italien des affaires étrangères, M Lamberto Dini, et du Directeur général de la FAO, Dr Jacques Diouf. Les appels de cette année porteront sur le thème "Les femmes et la guerre".

Chaque année, le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA) lance des appels aux gouvernements donateurs pour une aide en faveur des populations les plus vulnérables dans les zones de crise. Les appels de 2001 se concentrent sur les opérations de secours menées par les organismes de l'ONU en réponse à 19 crises humanitaires. A Rome, les activités souligneront les besoins humanitaires de l'Angola, de la Somalie et du Tadjikistan, pays dont l'histoire récente a été marquée par les conflits civils, aggravés, dans les cas des la Somalie et du Tadjikistan, par des périodes d'extrême sécheresse.

Aider la relève de l'agriculture

Pour l'année 2001, la FAO lance un appel pour une valeur de 150 millions de dollars destinés à aider les populations vulnérables dans les pays et régions nécessitant une assistance d'urgence, à savoir: Afghanistan, Angola, Burundi, République démocratique du Congo, République du Congo, Erythrée, Ethiopie, Democratic République démocratique populaire de Corée, îles Moluques en Indonésie, Ouganda, Sierra Leone, Somalie, Soudan, Tadjikistan, de même que la région du Caucase septentrional de la Fédération de Russie et la région des Grands Lacs en Afrique.

"Le rôle de la FAO est d'aider les agriculteurs frappés par les catastrophes à relever la production vivrière le plus rapidement possible", déclare Anne M. Bauer, Chef du Service des Opérations spéciales de secours de la FAO.

Dans le cadre de son Service des Opérations spéciales de secours, la FAO fournit des secours immédiats en réponse aux demandes d'assistance agricole d'urgence, en distribuant semences, outils, engrais, matériel agricole, fournitures vétérinaires et aliments pour le bétail, ainsi que des animaux pour la reproduction. La FAO aide également à remettre en état les systèmes d'irrigation et offre des conseils techniques, coordonnant tous les programmes d'aide d'urgence liés à l'agriculture.

En l'an 2000, la FAO avait demandé 145 millions de dollars E.-U. pour financer les activités d'urgence menées dans plus de 14 pays et régions.

Mettre l'accent sur les femmes et la guerre

En 2001, les appels et les stratégies d'aide d'urgence des organismes des Nations Unies mettent l'accent sur les difficultés rencontrées par les femmes dans les situations de conflit et leur rôle déterminant dans les efforts de secours et dans la réalisation et le maintien de la paix.

"La perte de semences, de bétail et d'outils durant les conflits armés menace la capacité des femmes de nourrir leur famille", affirme Sissel Ekaas, Directrice de la Division des femmes et de la population à la FAO. "La crainte de violences sexuelles et de traumatismes physiques aggrave les effets de la guerre sur les femmes. Ceci est particulièrement vrai dans les zones rurales reculées où les médias n'arrivent pas, et où ces violations sont, en général, soit méconnues soit passées sous silence."

La FAO a entrepris une collaboration avec le Programme alimentaire mondial pour rédiger une série de directives de formation à l'intention des agents d'opérations de secours afin de faciliter l'évaluation et la planification des besoins tenant compte des sexospécificités. Le projet de directives sera achevé fin 2000 et testé sur le terrain au début de l'an prochain.

En octobre, le Conseil de sécurité des Nations Unies a adopté à l'unanimité sa première résolution sur les femmes, la paix et la sécurité, un autre signe que le thème des Femmes et de la guerre est une des priorités à l'ordre du jour. La résolution demande d'engager des poursuites judiciaires en cas de crime contre les femmes, sollicite en outre une protection accrue des femmes et des filles en situation de guerre, davantage de membres féminins dans les opérations de maintien de la paix et des missions de terrain des Nations Unies, et une participation accrue des femmes dans les processus décisionnels au niveau national, régional et international. Le but est de considérer les femmes non pas uniquement comme des victimes dans les situations de conflits armés, mais comme des partenaires essentiels dans le processus de paix.

27 novembre 2000

Excerpt from FAO Director-General Jacques Diouf''s address regarding the UN Consolidated Appeals. 3min 02sec, in Mp3, in Realaudio (en anglais seulement)

Cliquer ici pour l'interview vidéo (en anglais) de M. Sergio Vieira de Mello, Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires (ONU), et des séquences de la Somalie, de l'Angola et du Tadjikistan (en anglais seulement)

Communiqué de presse

 

Pour plus ample information


 


Page d'accueil de la FAO

Cherchez  

Suggestions?: [email protected]

©FAO, 2000