Communiqués de presse


 Archives 1998


Communiqué de presse 98/39 FIDA/FAO

L'ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L'ALIMENTATION ET L'AGRICULTURE ET LE FONDS INTERNATIONAL DE DÉVELOPPEMENT AGRICOLE SIGNENT UN ACCORD POUR FACILITER LA MISE EN OEUVRE DE LA CONVENTION SUR LA LUTTE CONTRE LA DÉSERTIFICATION

 

  


 

Rome, le 29 mai 1998 - L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et le Fonds international de développement agricole (FIDA) ont annoncé aujourd'hui la signature d'un mémorandum d'accord pour faciliter la mise en oeuvre de la Convention sur la lutte contre la désertification dans les pays gravement touchés par la sécheresse et la désertification, notamment en Afrique.

Selon ce mémorandum, le FIDA et la FAO collaboreront pour appuyer les activités de mise en oeuvre de la Convention en tirant profit de leurs compétences respectives: la FAO en tant qu'organisme d'assistance technique et le FIDA en sa qualité d'institution financière multilatérale directement liée à la Convention.

Cet accord favorisera la coopération dans le processus de réglementation du développement durable des terres arides, à savoir analyses, organisation d'ateliers, publication d'ouvrages et élaboration de directives pour aider à lutter contre la désertification. Le FIDA et la FAO se chargeront de préparer les bases de données, la cartographie de référence et les systèmes d'information à l'échelon local, national, régional et mondial, de renforcer les capacités des organisations non gouvernementales (ONG) et des organisations paysannes et d'encourager leur participation au Programme d'action de la Convention.

La FAO coopérera avec le FIDA à la mobilisation des ressources et à d'autres activités liées au financement de la Convention, parmi lesquelles le suivi de l'efficacité des procédures et de l'efficience du transfert des ressources vers les zones arides, la recherche de sources financières nouvelles et la création de coalitions de financement avec les ONG, le secteur privé et d'autres institutions.

La première Conférence des Parties à la Convention qui s'est tenue au siège de la FAO en octobre 1997 a choisi le FIDA pour accueillir le "Mécanisme mondial" de la Convention, organe chargé de diriger le processus de mobilisation, transfert et affectation des ressources destinées à réaliser des programmes d'action et des activités de lutte contre la désertification, et à atténuer les effets de la sécheresse dans les pays en développement, notamment en Afrique. Le Mécanisme mondial poursuivra son mandat dans le cadre d'un accord de collaboration institutionnelle entre le Fonds - institution chef de file - le Programme des Nations Unies pour le développement et la Banque mondiale.

La plupart des pays à faible revenu et à déficit vivrier appuyés en priorité par le FIDA et le Programme spécial pour la sécurité alimentaire de la FAO sont situés dans des zones arides et sont donc bénéficiaires de la Convention sur la lutte contre la désertification. Le succès de sa mise en oeuvre dépendra de la pratique d'une agriculture écologiquement viable et de la réduction de la pauvreté rurale, deux terrains d'action où le FIDA et la FAO ont de longues années d'expérience et pour lesquels ils se sont déjà forgé des liens de coopération à l'occasion d'un accord conclu en mars 1978.

Le présent accord FAO-FIDA a été signé par le Directeur général de la FAO, M. Jacques Diouf, et le Président du FIDA, M. Fawzi H. Al-Sultan.

 

****************

 

 

 

 


>

 FAO Home 

>

 Rechercher notre site 

Suggestions?: Webmaster@fao.org

©FAO, 1998