Communiqués de presse 98/70
Communiqués de presse

 Archives 1998

Communiqué de presse 98/70

NUTRITION: L'ECART EN DISPONIBILITES ALIMENTAIRES SE CREUSE ENTRE RICHES ET PAUVRES, SELON LA FAO L'organisation publie une nouvelle carte mondiale de la nutrition


Rome, 9 décembre 1998 . - L'écart en disponibilités énergétiques alimentaires (DEA) se creuse entre pays industriels et pays moins avancés, indique la nouvelle "Carte mondiale de la nutrition et de la malnutrition" diffusée aujourd'hui par l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).

La répartition par pays des moyennes journalières individuelles des disponibilités énergétiques alimentaires pour la période 1994-1996 montre le Danemark, le Portugal, l'Irlande, les Etats-Unis et la Grèce en tête de liste alors que la lanterne rouge va au Mozambique, au Burundi, à l'Afghanistan, à l'Erithrée et à la Somalie. La carte, établie sur la base des chiffres obtenus dans 177 pays, ne tient cependant pas compte des effets des récents désastres naturels, crises économiques et conflits armés.

Au niveau mondial, les disponibilités énergétiques alimentaires moyennes par personne sont estimées à 2 720 kilocalories par jour (kcal/jour): 66 pour cent sont fournies par les glucides, 23 pour cent par les lipides et 11 pour cent par les protéines, selon la FAO. Les pays industriels viennent en tête avec 3 340 kcal/jour, contre 2 060 kcal/jour pour les pays les plus pauvres. Les pays en transition sont autour de 2 850 kcal/jour.

Un régime alimentaire varié et équilibré procure les quantités de glucides, lipides, protéines, vitamines et minéraux nécessaires à la conservation d'une bonne santé, à la croissance et à la prévention des infections et des désordres nutritionnels. Dans les pays les moins avancés, l'alimentation n'est ni variée ni équilibrée: les céréales procurent 62 pour cent des DEA, contre 27 pour cent dans les pays industriels; les protéines fournissent moins de 10 pour cent des DEA, contre plus de 12 pour cent dans les pays riches; et, pour les lipides, cette proportion est d'à peine 15 pour cent dans les pays pauvres, contre 35 pour cent dans les pays industriels.

"La planète produit assez d'aliments pour satisfaire les besoins énergétiques de tous ses habitants, mais la nourriture est inégalement répartie et beaucoup de personnes n'ont pas les moyens de l'acheter", a déclaré M. Hartwig de Haen, Sous-Directeur général de la FAO responsable du Département économique et social. "L"accès aux aliments reste un problème sérieux dans de nombreux pays , même dans ceux où les disponibilités alimentaires sont suffisantes au niveau national. Dans les pays, et même à l'intérieur des ménages, les aliments ne sont pas toujours distribués équitablement en fonction des besoins. Pour atteindre un bon état nutritionnel, chaque individu doit avoir accès en permanence à des disponibilités suffisantes d'aliments sains et de bonne qualité", a-t-il ajouté.

Selon la FAO, plus de 800 millions de personnes vivant dans les pays en développement sont chroniquement sous-alimentées. En plus, les carences en micro-nutriments (vitamine A, fer, iode) affectent quelque 2 milliards de personnes dans le monde.

Dans les pays industriels, les DEA moyennes sont estimées à 3 340 kcal. Le record est détenu par le Danemark (3 780 kcal), suivi du: Portugal (3 650), de l'Irlande (3 620), des Etats-Unis (3 620), de la Grèce (3 600), de la Belgique et du Luxembourg (3 570), de la France (3 550), de l'Italie (3 480), de la Nouvelle Zélande (3 410), de l'Autriche (3 380), de Malte (3 370), de la Norvège (3 320), de l'Allemagne (3 300), de l'Espagne (3 290), de la Suisse (3 260), d'Israël (3 250), du Royaume Uni (3 210), des Pays-Bas (3 190), de la Suède (3 170), de l'Islande (3 120), du Canada (3 100), de la Finlande (2 990), de l'Australie (2 980), du Japon (2 900) et de l'Afrique du Sud (2 880).

Dans ces pays, un peu plus du quart des DEA est procuré par les céréales, un autre quart par la viande, le poisson, les oeufs, le lait et le fromage. Le pourcentage élevé de lipides est responsable des cas de plus en plus fréquents d'obésité, de maladies cardio-vasculaires et d'hypertension, véritables problèmes de santé publique dans la plupart des pays riches. Il convient toutefois de tenir compte du gaspillage de la nourriture dans ces pays, estimé à plus de 5 pour cent dans certains cas; le chiffre élevé des DEA ne réflète donc pas nécessairement les quantités réelles de nourriture consommées.

Parmi les pays en transition (DEA moyennes 2 850 kcal) la Hongrie (3 360) vient en tête. Elle est suivie des pays suivants: Pologne (3 310), Kazakhstan (3 120), Bélarus (3 110), Slovénie (3 090), République tchèque(3 080), Yougoslavie (3 040), Slovaquie (3 020), Roumanie (2 930), Ukraine (2 880), Estonie (2 860), Bulgarie (2 830), Fédération de Russie (2 810), Latvie (2 800), Lithuanie (2 800), Rép. de Moldova (2 620), Turkménistan (2 580), Ouzbékistan (2 570), Albanie (2 520), Croatie (2 400), Kyrgyzistan (2 400), l'ancienne Rép. Yougoslave de Macédoine (2 370), Tadjikistan (2 230), Bosnie et Herzégovine (2 200), Géorgie (2 200), Arménie (2 180), Azerbaidjan (2 130).

En Amérique latine et les Caraïbes ( DEA moyennes 2 780 kcal) les chiffres sont les suivants: Barbades (3 170 kcal), Mexique (3 140), Argentine (3 120), Dominique (3 070), Brésil (2 880), Belize (2 840), Costa Rica (2 810), Sainte Lucie (2 810), Uruguay (2 800), Chili (2 770), Colombie (2 740), Grenade (2 700), Antilles néerl. (2 670), Trinité et Tobago (2 660), Jamaïque (2 620), Suriname (2 560), El Salvador (2 540), Equateur (2 530), Panama (2 530), Paraguay (2 510), Bahamas (2 480), St. Vincent et Grenadines (2 430), Guyane (2 410), Vénézuéla (2 400), Antigua et Barbuda (2 390), Cuba (2 350), Honduras (2 340), Rép. Dominicaine (2 320), Nicaragua (2 310), Pérou (2 260), Guatemala (2 250), Kitts et Nevis (2 240), Bolivie (2 160) et Haïti (1 830).

En Afrique sub-saharienne, les DEA sont fournies essentiellement par les céréales (46 pour cent) et les racines et tubercules (20 pour cent). Les DEA moyennes sont estimées à 2 150 kcal, mais plus de la moitié des pays sont en-deçà. Le Cap-Vert (3 160 kcal) vient en tête, suivi des pays suivants: Maurice (2 970), Mauritanie (2 630), Ghana (2 560), Nigeria (2 550), Swaziland (2 530), Gabon (2 500), Guinée Bissau (2 430), Seychelles (2 410), Sénégal (2 390), Côte-d'Ivoire (2 380), Soudan (2 360), Bénin (2 360), Gambie (2 270), Botswana (2 250), Burkina Faso (2 250), Cameroun (2 200), Ouganda (2 190), Lesotho (2 170), Namibie (2 160), Sao Tomé et Principe (2 160), Rép. du Congo (2 130), Guinée (2 130), Mali (2 100), Libéria (2 100), Togo (2 100), Niger (2 090), Rwanda (2 060), Malawi (2 050), Zimbabwe (2 040), Sierra Leone (2 020), Tanzanie (2 020), Kenya (1 990), Madagascar (1 990), Zambie (1 940), Rép. Centrafricaine (1 930), Angola (1 930), Tchad (1 920), Djibouti (1 890), Rép. Dém. du Congo (1 880), Comores (1 830), Ethiopie (1 780), Mozambique (1 720), Burundi (1 710), Erythrée (1 640) et Somalie (1 580).

Au Proche-Orient et en Afrique du Nord , les DEA sont estimées en moyenne à 2 990 kcal. La Turquie vient en tête (3 560), suivie des pays suivants: Chypre (3 370), Emirats arabes unis (3 330), Syrie (3 300), Egypte (3 280), Liban (3 280), Tunisie (3 190), Maroc (3 180), Libye (3 140), Algérie (3 020), Kowait (3 020), Iran (2 880), Jordanie (2 730), Arabie saoudite (2 730), Irak (2 260), Yémen (2 030) et Afghanistan (1 710).

En Asie de l'est et du sud-est ( DEA moyennes 2 740 kcal), la première place est occupée par la Corée du Sud (3 300), suivie des pays suivants: Hongkong (3 260), Indonésie (2 880), Brunei (2 870), Macao (2 860), Malaisie (2 850), Chine (2 770), Myanmar (2 710), Vietnam (2 450), Corée du Nord (2 390), Philippines (2 370), Thaïlande (2 330), Laos (2 100), Mongolie (2 010) et Cambodge (1 980).

En Asie du Sud (DEA moyennes 2 360 kcal) les chiffres sont: Maldives (2 470), Inde (2 390), Pakistan (2 390), Népal (2 270), Sri Lanka (2 260), Bangladesh (2 060).

En Océania, Fidji (3 010 kcal) vient en tête, suivi par les pays suivants: Polynésie française (2 890), Nouvelle-Calédonie (2 870), Kiribati (2 730), Vanuatu (2 640), Papouasie-Nouvelle Guinée (2 270), Iles Solomon (2 100).

*****

Pour toute information complémentaire contacter:

Erwin Northoff,
Chargé d'information
tél: 0039-06-5705 3105,
e-mail: Erwin.Northoff@FAO.Org


>
Page d' accueil de la FAO 
>
 Rechercher notre site 

Suggestions?: Webmaster@fao.org

©FAO, 1998