Communiqués de presse

 Archives 2001

Communiqué de presse 01/23 Conjoint FAO/OMS

Aliments génétiquement modifiés
RECOMMANDATIONS D'UNE CONSULTATION CONJOINTE FAO/OMS : AMÉLIORATION DES TESTS DE RECHERCHE DES ALLERGIES ALIMENTAIRES
SUR LES OGM


Rome/Genève, 12 avril 2001.- L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) viennent de publier des nouvelles recommandations qui renforcent les modalités de protection des consommateurs contre le risque que pourraient poser certains organismes génétiquement modifiés (OGM) chez un petit nombre de personnes atteintes d'allergies alimentaires. On pourra les trouver sur le site Internet de la FAO à l'adresse suivante: http://www.fao.org/es/ESN/gm/biotec-e.htm et sur celui de l'OMS à: http://www.who.int/fsf/GMfood/index.htm.

Pour tenir compte des dernières informations scientifiques concernant les allergènes, une Consultation FAO/OMS d'experts sur les aliments issus des biotechnologies s'est réunie à Rome du 22 au 25 janvier et a formulé des recommandations qui devraient améliorer considérablement la prise de décision et permettre de mettre à jour les bases de données sur les allergènes utilisées pour évaluer le risque de transférer des allergènes provenant d'un organisme existant ou d'en créer de nouveaux dans les aliments fabriqués à partir d'organismes génétiquement modifiés.

La Consultation FAO/OMS a proposé une méthodologie plus développée pour évaluer le pouvoir allergisant des aliments dont la source a une allergénicité connue et de ceux dont la source n'a pas d'allergénicité connue. La méthodologie débute par la comparaison de la séquence d'acides aminés de la protéine et de celle d'allergènes connus, suivie le cas échéant d'investigations plus approfondies par diverses autres techniques scientifiques.

Le pouvoir allergisant est l'une des préoccupations les plus souvent exprimées concernant la sécurité des aliments issus des biotechnologies. D'après le Dr Dean Metcalf, qui a présidé la Consultation d'experts, le processus décisionnel établi en 2001 par la FAO/OMS et mis au point par la Consultation doit renforcer les méthodes qui garantissent aux consommateurs que les aliments génétiquement modifiés n'accroîtront pas le risque de réaction allergique.

Les allergies alimentaires sont des réactions indésirables à un aliment ou un constituant d'un aliment par ailleurs sans danger; elles mettent en jeu une réponse anormale du système immunitaire à une protéine particulière ou à des protéines contenues dans ces aliments. Le type le plus fréquent d'allergie alimentaire est lié à des immunoglobulines E spécifiques de l'allergène (IgE). Ces réactions sont connues sous le nom de réactions d'hypersensibilité immédiate, car les symptômes surviennent dans les minutes ou les heures qui suivent l'ingestion de l'aliment en cause. La gravité des réactions d'hypersensibilité immédiate est variable, et va de la crise d'asthme au choc anaphylactique mortel, rare cependant. Ces réactions allergiques vis-à-vis des aliments touchent un pourcentage important de la population dans le monde.

Traduisant les préoccupations croissantes concernant la sécurité et les caractéristiques nutritionnelles des aliments issus des biotechnologies, la vingt-troisième session de la Commission du Codex Alimentarius a décidé en juillet 1999 de procéder à l'examen des normes, des principes directeurs et des autres recommandations applicables aux aliments issus des biotechnologies ou aux caractéristiques génétiques introduites dans les aliments au moyen de ces techniques. Un groupe spécial intergouvernemental sur les aliments issus des biotechnologies a été créé à cette occasion et pour répondre à ce besoin.

Afin aider le groupe spécial intergouvernemental ainsi que leurs Etats Membres en général, la FAO et l'OMS organisent une série de Consultations conjointes d'experts sur la sécurité des aliments génétiquement modifiés financée par le Japon. Les Consultations FAO/OMS tentent d'établir un consensus parmi les scientifiques qui participent aux consultations en raison de leurs compétences scientifiques. Les recommandations formulées par les Consultations conjointes d'experts sont présentées au Groupe spécial intergouvernemental en vue de formuler un consensus mondial sur la sécurité et les caractéristiques nutritionnelles des aliments issus des biotechnologies.

La Commission du Codex Alimentarius définit des normes internationales, des principes directeurs ou des recommandations diverses connues sous le nom de Codex Alimentarius ; les représentants des Membres du Codex, qui comptent 165 pays, contribuent aux délibérations.

*******

Pour tout complément d'information à la FAO, contacter M. John Riddle, chargé d'information, tél.: 0039.06.57053259 ; e-mail: John.Riddle@fao.org


>
Page d' accueil de la FAO 
>
 Rechercher notre site 

Suggestions?: Webmaster@fao.org

©FAO, 2001