Communiqués de presse

 Archives 2001

Communiqué de presse 01/35

NOUVELLES INITIATIVES DE LA FAO POUR AMÉLIORER LA QUALITÉ ET LA SÉCURITÉ SANITAIRE DES ALIMENTS


Rome, 1er juin 2001.- Plusieurs initiatives visant à l'amélioration de la qualité et de la sécurité sanitaire des aliments après les récents incidents qui ont perturbé les marchés et suscité l'inquiétude du consommateur ont été annoncées aujourd'hui par Monsieur Hartwig de Haen, Sous-Directeur général de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).

Monsieur de Haen, qui représentait la FAO aux travaux du Comité de la sécurité alimentaire mondiale réuni à Rome du 28 mai au 1er juin 2001, a déclaré: "La qualité et la sécurité sanitaire des aliments sont devenus des sujets de préoccupation croissante pour les consommateurs, les producteurs et les décideurs à travers le monde."

En collaboration avec l'Organisation mondiale de la santé (OMS), la FAO s'apprête à convoquer en octobre 2001 un Forum mondial des responsables de la réglementation en matière de sécurité sanitaire des aliments. "Ce Forum aura pour objet principal de promouvoir l'échange d'informations et d'expériences sur les moyens de régler les problèmes de sécurité sanitaire des aliments qui pourraient avoir un impact sur la santé publique et le commerce international des denrées alimentaires", a indiqué Monsieur de Haen.

L'expérience acquise en matière de limitation des maladies transmises par les aliments, d'établissement de réglementations sur la sécurité sanitaire des aliments et les procédures de gestion des risques, de nouveaux modèles d'inspection, d'application des normes et directives du Codex Alimentarius et les conséquences transfrontalières des crises liées à la sécurité sanitaire des aliments figureront parmi les principaux points à l'ordre du jour du Forum mondial sur la sécurité sanitaire des aliments prévu pour octobre prochain.

Ce Forum mondial ne sera pas un organe de prise de décisions et ne fera pas double emploi avec les travaux de la Commission du Codex Alimentarius. Il réunira - le lieu de la réunion n'a pas encore été décidé - les responsables de la réglementation en matière de sécurité sanitaire et de gestion des risques liés aux aliments de divers pays. Outre les organisations internationales seront notamment présentes des ONG représentant les consommateurs, les producteurs, l'industrie agro-alimentaire et le secteur du commerce des produits alimentaires, indique-t-on à la FAO.

En attendant, une consultation technique mixte sur l'encéphalopathie spongiforme bovine (ESB ou maladie de la vache folle) se tiendra prochainement à Paris (11-14 juin 2001) pour passer en revue les informations scientifiques disponibles et se pencher sur les questions en suspens relatives à cette maladies animale et à sa transmission aux êtres humains sous la forme de la variante de la maladie de Creutzfeldt-Jacob. Cette consultation technique mixte, organisée par l'OMS, la FAO et l'Office International des Epizooties (OIE), sera axée sur la prévention de la propagation de la maladie et sur la protection des populations humaines et animales.

Autre initiative lancée par la FAO et l'OMS: l'organisation du 18 au 21 février 2002 à Budapest d'une Conférence paneuropéenne sur la sécurité sanitaire et la qualité des aliments. Le principal objectif de cette conférence est de promouvoir la création d'une plate-forme commune pour une meilleure compréhension des problèmes de sécurité sanitaire et de qualité des aliments, grâce à la coopération institutionnelle et à l'échange d'informations entre pays européens, selon la FAO.

La Conférence paneuropéenne examinera la création éventuelle d'un système d'information et de communication sur la sécurité sanitaire des aliments et la santé des animaux et des plantes incluant un mécanisme d'alerte rapide.

L'idée de convoquer à une telle conférence tous les pays de l'Europe avait été avancée par les Pays-Bas lors de la Conférence régionale de la FAO pour l'Europe (Porto, juillet 2000). Des conférences similaires sont envisagées par la FAO pour d'autres régions du monde.

La qualité et la sécurité des aliments sont des questions tout aussi importantes pour les pays en développement. A cet égard, la FAO a récemment proposé la création d'un mécanisme financier pour aider les pays les moins avancés à mettre en place les cadres institutionnels et l'infrastructure nécessaires à l'amélioration de la qualité et de la sécurité sanitaire de leur production alimentaire tout en participant plus activement aux travaux des organismes internationaux en matière de normes alimentaires, notamment la Commission du Codex Alimentarius.

Cette proposition faite lors de la troisième Conférence des Nations Unies sur les PMA (Bruxelles, 14-20 mai 2001) inclut la constitution d'un fonds fiduciaire de 98 millions de dollars. Outre l'amélioration de la qualité et de la sécurité sanitaire des aliments, ce fonds aiderait les pays pauvres à se conformer aux normes et directives du Codex Alimentarius.

"Améliorer la qualité et la sécurité sanitaire des produits alimentaires des pays en développement permettrait de renforcer leur capacité d'exportation tout en protégeant les consommateurs aussi bien dans les pays développés que dans les pays en développement", selon la FAO.

*****

Pour toute information, consulter le site web: http://www.fao.org ou téléphoner au Bureau de la FAO pour les relations avec les médias (tel.: 0039.06.57052232)


>
Page d' accueil de la FAO 
>
 Rechercher notre site 

Suggestions?: Webmaster@fao.org

©FAO, 2001