Communiqués de presse

 Archives 2001

Communiqué de presse 01/36

LA FAO MET EN GARDE CONTRE LA MALNUTRITION CROISSANTE EN MILIEU URBAIN


Rome, 4 juin 2001 - La plupart des villes des pays en développement sont confrontées à des perspectives d'accroissement de la malnutrition et des risques sanitaires si elles n'améliorent pas l'accès de leurs habitants à une nourriture saine et suffisante, a déclaré aujourd'hui l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).

"Nourrir les villes signifie qu'il faut produire davantage de nourriture, la transporter et la distribuer dans les villes tentaculaires. Tout ceci implique à son tour plus de camions, un plus grand encombrement des marchés, toujours plus d'immondices, et de plus grands risques de contamination alimentaire et de pollution des sols, de l'eau et de l'air. De nombreuses villes voient disparaître rapidement leurs terres urbaines et périurbaines adaptées à la production vivrière, et ont des structures de transports, des marchés et des abattoirs insuffisants et inefficaces", a indiqué Olivio Argenti, expert à la FAO.

"Les aménageurs et les gestionnaires urbains tiennent rarement compte de ces questions," a-t-il ajouté. "Les Gouvernements, les maires, les urbanistes et le secteur privé doivent attacher une plus grande attention aux problèmes de l'insécurité alimentaire et de la malnutrition croissante dans les villes".

La FAO organisera un séminaire sur L'alimentation des villes, urbanisation, insécurité alimentaire et gestion urbaine conjointement avec le Centre des Nations Unies pour les établissements humains (Habitat), le mercredi 6 juin 2001 à New York, dans le cadre des manifestations de la Session spéciale de l'Assemblée générale de l'ONU à l'occasion de Istanbul+5.

La concentration et le nombre croissant de pauvres amassés dans les villes fait de l'insécurité alimentaire un problème social et politique extrêmement pressant, a indiqué la FAO. Le nombre de chômeurs, de femmes sans ressources, de personnes âgées et d'enfants délaissés dans les villes augmente rapidement. "Ces personnes n'ont pas de logement, vivent dans des zones à risque où l'accès à une nourriture saine devient de plus en plus critique et coûteux".

Environ 50 pour cent de la population urbaine d'Afrique vit dans la pauvreté.

En Amérique latine, quelque 40 pour cent des ménages urbains sont pauvres. La population vivant en-deçà du seuil de pauvreté à Sao Paulo est estimée entre 60 et 70 pour cent de la population totale. La proportion de citadins qui vivent dans la pauvreté tourne autour de 70 pour cent à Calcutta, et de 45 pour cent à Karachi".

"Nourrir les villes signifie estimer combien de nourriture sera consommée par les citadins demain et faciliter l'approvisionnement des villes et la distribution de vivres là où vivent les ménages pauvres, au moindre coût possible et dans des conditions hygiéniques", dit Argenti. "Cela signifie également améliorer l'accès des ménages pauvres à la nourriture. Il faut considérablement améliorer sans tarder l'efficacité des systèmes d'approvisionnement et de distribution des produits alimentaires pour abaisser les prix et améliorer les conditions environnementales et sanitaires".

En particulier, la FAO a exprimé sa préoccupation sur la situation alarmante des marchés alimentaires de gros et de détail dans de nombreux pays en développement. "Ils sont mal entretenus et mal gérés et sont souvent trop vieux et trop petits pour satisfaire les besoins alimentaires de la population croissante". Dans de nombreuses villes, les marchés sont chaotiques, encombrés et insalubres. Ils sont rarement équipés d'installations adéquates d'eau, d'électricité ou d'assainissement.

La FAO a invité les gouvernements, les autorités municipales et locales ainsi que le secteur privé à améliorer l'accès des pauvres des villes à une nourriture sûre et abordable. "Il faut améliorer les systèmes d'approvisionnement et de distribution alimentaires des villes en adoptant des politiques et programmes appropriés couvrant les zones régionales, métropolitaines, urbaines et locales. L'accès à une nourriture saine et nutritive sera une question toujours plus importante dans les métropoles du monde, à mesure qu'elles continuent de connaître une forte croissance démographique. Il est essentiel d'améliorer la sécurité alimentaire urbaine pour instaurer un climat social plus sûr et plus stable dans les pays en développement".

*****

Pour tout complément d'information, veuillez contacter:

- le Bureau des Relations avec les médias de la FAO. Tel: 0039-06-5705 2232

- or M. Michael Hage, Attaché de presse au Bureau de la FAO à Washington.

Tel: 001-202-6530011, cellulaire:703.8626075, e-mail: michael.hage@fao.org,

- ou encore contacter le Bureau de la FAO à New York, Tel :001-212-963 6036

Pour plus d'information, visitez les sites Web suivants:
- http://www.fao.org/ag/ags/AGSM/SADA/SADA.HTM
- http://www.unchs.org/istanbul+5/


>
Page d' accueil de la FAO 
>
 Rechercher notre site 

Suggestions?: Webmaster@fao.org

©FAO, 2001