Communiqués de presse

 Archives 2001

Communiqué de presse 01/50

DECLARATION DU DIRECTEUR GÉNÉRAL


Rome, le 7 septembre 2001 - Le Directeur général de la FAO est surpris de certaines réactions et des propos d'un membre du gouvernement italien tels qu'ils ont été rapportés dans l'édition du Corriere della Sera du 7 septembre 2001.

Le Directeur général a un respect total pour la souveraineté nationale italienne comme pour celle de chacun des 178 autres Etats membres de la FAO. Il a été sensible aux préoccupations exprimées par le Président du Conseil des ministres du gouvernement italien en tant que pays hôte, et a accepté de saisir le Conseil de la FAO, conformément aux dispositions de l'article XXV du Règlement général de l'Organisation. Le jour même de sa rencontre avec les autorités italiennes, il a désigné les experts de la FAO qui ont commencé à participer avec les agents du gouvernement italien à l'étude de sites alternatifs en Italie susceptibles de permettre de réunir avec succès le Sommet mondial de l'alimentation: cinq ans après.

A une question d'un journaliste relative au lieu où se tiendra le Sommet mondial de l'alimentation: cinq ans après en novembre 2001: "Est-ce-que vous excluez Rome?", le Directeur général a répondu "Je n'exclue pas Rome". En effet, il n'a pas le pouvoir de changer la décision que la Conférence de la FAO a prise le 23 novembre 1999, à l'unanimité de convoquer sa 31ème session à Rome du 2 au 13 novembre 2001 au cours de laquelle doit se dérouler le Sommet du 5 au 9 novembre. En vertu des dispositions de l'Acte constitutif de la FAO (ratifié par l'Italie le 10 juillet 1947 suite à la loi N. 546 du 16 mai 1947), seul le Conseil de la FAO pourra changer la décision qu'a prise la Conférence de se réunir à Rome.

*********


>
Page d' accueil de la FAO 
>
 Rechercher notre site 

Suggestions?: Webmaster@fao.org

©FAO, 2001