Communiqués de presse

 Archives 2001

Communiqué de presse 01/80 C4

Devant les représentants des 183 Etats Membres de la FAO JACQUES DIOUF DÉNONCE "LE DRAME DE LA FAIM DANS UN MONDE D'ABONDANCE"


Rome, le 3 novembre 2001. - "Le drame de la faim dans un monde d'abondance et de gaspillage demeure une réalité inquiétante", a souligné aujourd'hui M. Jacques Diouf, Directeur général de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), devant les représentants des 183 Etats Membres de l'Organisation.

"Le nombre de personnes sous-alimentées dans le monde s'élève à 815 millions: 777 millions dans les pays en développement, 27 millions dans les pays en transition et 11 millions dans les pays industrialisés", a indiqué le Directeur général de la FAO, qui a qualifié de "largement insuffisant" le taux moyen annuel de diminution du nombre des personnes sous-alimentées dans les pays en développement. Ce taux n'a été que de 6 millions par an au cours des années 90, selon les estimations de la FAO.

Pour atteindre l'objectif du Sommet mondial de l'alimentation de 1996 consistant à réduire de moitié le nombre de sous-alimentés d'ici à 2015, il faudrait porter la diminution annuelle à 22 millions de personnes. "Au rythme actuel, il faudrait plus de 60 années pour atteindre l'objectif ", a déploré Monsieur Diouf.

Pour lutter efficacement contre la faim et la pauvreté, le Directeur général de la FAO a préconisé de "mener le combat sur deux fronts". En cas de crise, l'aide alimentaire est nécessaire, "mais la seule solution durable", a-t-il fait observer, "est celle qui consiste à aider les communautés rurales pauvres à se passer de l'aide alimentaire en accroissant leur propre production, pour l'autoconsommation d'abord et par la commercialisation ensuite".

A cet égard, Monsieur Diouf a précisé que le Programme spécial pour la sécurité alimentaire (PSAA), qu'il avait lancé dans les pays à faible revenu et à déficit alimentaire au lendemain de son élection en 1993 à la tête de la FAO, continuait à se développer dans 95 Etats. Grâce à ce Programme, les paysans ont adopté des technologies simples et peu coûteuses, les rendements de leurs cultures ont augmenté et leurs revenus se sont accrus, a-t-il fait remarquer.

"Cependant le PSSA n'a été en mesure ni de couvrir tous les pays à faible revenu et à déficit vivrier, ni d'intégrer le nombre recommandé de communautés rurales et d'activités dans chaque pays. Neuf-cent millions de dollars seraient nécessaires pour la mise en oeuvre adéquate du Programme dans l'ensemble de ces pays", a souligné Monsieur Diouf.

Il y a lieu de rappeler que le Directeur général avait lancé il y a quelques mois l'idée d'un Fonds spécial de la FAO pour la sécurité alimentaire, d'un montant initial de 500 millions de dollars devant être alimenté par des contributions volontaires pour aider les agriculteurs des pays en développement à améliorer leur production. Plusieurs pays ont déjà annoncé leur intention de contribuer à ce Fonds.

Evoquant le Programme de travail et budget de la FAO, Monsieur Diouf a déclaré: "Faire toujours plus et toujours mieux, avec toujours moins, tel est le paradoxe auquel est confrontée la FAO depuis six ans." Il a indiqué que des économies de 50 millions de dollars avaient été réalisées depuis 1994 et 650 postes supprimés. "Aucune autre agence des Nations Unies n'a été soumise à des contraintes budgétaires aussi drastiques (...). Mais il y a des limites en toutes choses et il n'est pas possible de poursuivre indéfiniment dans cette voie."

"N'est-il pas grand temps pour certains pays de renoncer à la politique de gel du budget de l'Organisation? N'est-ce pas le moment de faire une lecture courageuse des messages d'un monde en pleine mutation? Ne convient-il pas aujourd'hui et maintenant de faire un geste symbolique, mais combien significatif, pour répondre aux appels désespérés des plus faibles?", s'est exclamé le Directeur général de la FAO tout en déplorant que le budget alloué à l'Organisation pour aider les 815 millions de personnes sous-alimentées "corresponde annuellement à 40 cents par personne concernée".

Au sujet du "Sommet mondial de l'alimentation: cinq ans après", initialement prévu du 5 au 9 novembre 2001, mais reporté en raison de la crise internationale, Monsieur Diouf a rendu hommage au Conseil de la FAO "qui a compris les enjeux éthiques et politiques de cette problématique et qui a donc décidé que le Sommet, au niveau des chefs d'Etat et de gouvernement, se tiendrait l'année prochaine du 10 au 13 juin".

"Pour les 815 millions de personnes qui n'ont pas accès à une nourriture suffisante, dont environ 300 millions d'enfants livrés à leur triste sort, il n'est pas acceptable de surseoir trop longtemps aux initiatives nécessaires pour atteindre l'objectif du Sommet mondial de l'alimentation de 1996", a souligné le Directeur général de la FAO.

*********

Extraits sonores

Nous vous proposons ici quelques extraits de l'allocution d'ouverture du Directeur général de la FAO, devant la Conférence générale de l'Organisation, ce 2 novembre 2001, à Rome.

Dans un contexte international difficile, la FAO appelle à parer au plus pressé: réduire la faim, la malnutrition et la pauvreté dans le monde. Mais a-t-elle les moyens de sa politique?

Le Directeur général de la FAO, M. Jacques Diouf

1. Report du Sommet mondial de l'alimentation: 5 ans après

Durée: 1min31sec

En Realaudio (écoute immédiate, 99Kb)
ftp://ext-ftp.fao.org/Radio/RealAudio/2001/FAO-Confe-Jacques-Diouf-1.ram

En Mp3 (Broadcast quality, 352Kb to be downloaded)
ftp://ext-ftp.fao.org/Radio/MP3/2001/FAO-Confe-Jacques-Diouf-1.mp3

2. Un budget insuffisant pour lutter contre la pauvreté

Durée: 1min41sec

En Realaudio (écoute immédiate, 110Kb)
ftp://ext-ftp.fao.org/Radio/RealAudio/2001/FAO-Conf-Jacques-Diouf-2.ram

En Mp3 (Broadcast quality, 779Kb to be downloaded)
ftp://ext-ftp.fao.org/Radio/MP3/2001/FAO-Conf-Jacques-Diouf-2.mp3

Modalités d'écoute des fichiers audio

Les fichiers RealAudio requièrent le logiciel RealPlayer, voir
http://www.real.com. (RealPlayer 8 Basic is free)

Il faut un logiciel mp3 pour écouter les fichiers mp3:Winamp, Windows Media player, Quicktime 4.0, RealplayerG2, etc...que vous pouvez obtenir gratuitement sur le Web: http://www.winamp.com; http://quicktime.com; http://www.microsoft.com/downloads/

**********************

Pour toute information, prière consulter le site internet http://www.fao.org ou contacter le Service des relations avec les médias de la FAO, tél.: 0039.06.57052232.


>
Page d' accueil de la FAO 
>
 Rechercher notre site 

Suggestions?: Webmaster@fao.org

©FAO, 2001