Communiqués de presse

 Archives 2001

Communiqué de presse 01/81 C5

UN TRAITÉ INTERNATIONAL SUR LES RESSOURCES PHYTOGÉNÉTIQUES POUR L'ALIMENTATION ET L'AGRICULTURE APPROUVÉ PAR LA CONFÉRENCE DE LA FAO


Rome, 3 novembre 2001. - Un traité international sur les ressources phytogénétiques pour l'alimentation et l'agriculture, approuvé aujourd'hui par la Conférence de la FAO, permettra une meilleure utilisation de la diversité génétique en vue de relever le défi de l'éradication de la faim dans le monde.

Le traité a été approuvé par 116 voix et deux abstentions. Il n'y a eu aucun vote contraire.

Le traité international sur les ressources phytogénétiques pour l'alimentation et l'agriculture est un accord international exhaustif unique en son genre. Elle prend en considération les besoins spécifiques des agriculteurs et des sélectionneurs et garantit la disponibilité de la diversité des ressources phytogénétiques pour l'alimentation et l'agriculture dont dépendent les agriculteurs, ainsi que le partage juste et équitable des avantages qui en découlent, selon les experts de la FAO.

Ce traité international est en harmonie avec la Convention sur la diversité biologique, adopté en 1992 et qui constitue le premier accord contraignant sur la biodiversité.

En 1994, la FAO avait lancé un processus de négociations intergouvernementales pour la révision de l'Engagement international sur les ressources phytogénétiques pour l'alimentation et l'agriculture en vue de l'adoption d'un accord juridiquement contraignant, en harmonie avec la Convention sur la diversité biologique. Les parties à cette Convention avaient reconnu les caractéristiques distinctes et les problèmes de la diversité agrobiologique ainsi que la nécessité de solutions spécifiques qui devraient être développées par la FAO.

Longues et laborieuses, les négociations qui ont débouché sur le traité international ont été conduites par M. Fernando Gerbasi, Ambassadeur du Vénézuéla et Président de la Commission des ressources génétiques de la FAO pour l'alimentation et l'agriculture.

Ce nouvel accord international juridiquement contraignant - qui entrera en vigueur dès qu'il aura été ratifié par au moins 40 Etats - fournit une plateforme d'accès aux ressources phytogénétiques, aux connaissances scientifiques y relatives, aux technologies et aux financements internationaux. Il fournit également au secteur agricole un outil multilatéral pour la collaboration et la synergie avec d'autres secteurs comme le commerce et l'environnement.

"Le traité international sur les ressources phytogénétiques pour l'alimentation et l'agriculture est à la croisée des chemins entre l'agriculture, l'environnement et le commerce. C'est un instrument international pour l'accès aux ressources phytogénétiques pour l'alimentation et l'agriculture et le partage des avantages qui en dérivent, dans le cadre d'une utilisation durable de ces ressources", souligne M. Jacques Diouf, Directeur général de la FAO.

"L'approbation par la Conférence de la FAO d'un traité international sur les ressources phytogénétiques pour l'alimentation et l'agriculture est une étape fondamentale au plan de la coopération internationale. C'est l'aboutissement heureux de longues négociations commencées en novembre 1994 entre les Etats Membres de la FAO", a indiqué M. Diouf.

Le traité est une révision de l'Engagement international sur les ressources phytogénétiques pour l'alimentation et l'agriculture qui avait été adopté en 1983 par la Conférence de la FAO pour promouvoir l'harmonie internationale en matière d'accès aux ressources phytogénétiques pour l'alimentation et l'agriculture. L'Engagement reconnaissait que les droits des agriculteurs et ceux des sélectionneurs étaient complémentaires.

Cent treize pays avaient adhéré à l'Engagement international dont l'objectif était de "faire en sorte que les ressources phytogénétiques présentant un intérêt économique et/ou social, notamment pour l'agriculture, soient prospectées, évaluées et mises à la disposition des sélectionneurs et de la recherche scientifique".

L'Engagement international relève de la responsabilité de la Commission des ressources génétiques pour l'alimentation et l'agriculture, un forum permanent créé par la FAO en 1983 et qui compte, à l'heure actuelle, 160 pays membres. Cette Commission assurera dorénavant la fonction de Comité intérimaire du  nouveau traité international en attendant son entrée en vigueur.

M. José Esquinas-Alcázar, Secrétaire de la Commission, a souligné l'importance "des questions techniques, sociales, économiques et d'éthique relatives à la conservation et à l'utilisation durable des ressources génétiques". Il a indiqué qu'en dépit de l'approbation du traité international, "il restait encore beaucoup à faire pour en appliquer les dispositions, notamment pour faire en sorte que les ressources génétiques et les technologies locales développées par plusieurs générations d'agriculteurs soit complétées et renforcées par les biotechnologies et non menacées ou remplacées par elles".

La longue durée des négociations s'explique par la difficulté à trouver facilement un accord sur les droits de propriété intellectuelle et sur la liste des cultures qui doivent être couvertes par le traité. Quoi qu'il en soit, cet accord international est révélateur de la détermination de la communauté internationale à mettre les technologies aussi bien traditionnelles que modernes au service de l'humanité, plus particulièrement pour lutter plus efficacement contre la faim tout en favorisant le développement durable.

*****

Extrait en français de la Conférence de presse du Directeur général, 5 nov. 01, Rome

Le Président allemand a appelé à une 'Alliance mondiale contre la faim et la pauvreté; la FAO adopte un nouveau Traité sur les Ressources phytogénétiques. Quel lien peut-on établir entre les deux ? Ecoutez M. Jacques Diouf.

Durée: 1min27sec

En Realaudio (écoute instantannée, 96Kb)
ftp://ext-ftp.fao.org/Radio/RealAudio/2001/DG-Press-Conf-fr.ram

En Mp3 (qualité Broadcast, 673Kb à télécharger)
ftp://ext-ftp.fao.org/Radio/mp3/2001/DG-Press-Conf-fr.mp3

Modalités d'écoute des fichiers audio

Les fichiers RealAudio requièrent le logiciel RealPlayer, voir http://www.real.com. (RealPlayer 8 Basic is free)

Il faut un logiciel mp3 pour écouter les fichiers mp3:Winamp, Windows Media player, Quicktime 4.0, RealplayerG2, etc...que vous pouvez obtenir gratuitement sur le Web: http://www.winamp.com; http://quicktime.com; http://www.microsoft.com/downloads/

Contactez le studio radio de la FAO pour recevoir le son en Numéris ou par téléphone:
(39 06 57 05 68 63 - 3749)

**********

Pour toute information, consulter: http://www.fao.org/ag/cgrfa/French/Default.htm ou contacter le Professeur José Esquinas-Alcázar, Secrétaire de la Commission des ressources génétiques de la FAO pour l'alimentation et l'agriculture (tél.: 0039.06.57054986; email: jose.esquinas@fao.org) ou bien consulter le site:

Ressources phytogénétiques accessibles à tous
http://www.fao.org/nouvelle/2001/011005-f.htm


>
Page d' accueil de la FAO 
>
 Rechercher notre site 

Suggestions?: Webmaster@fao.org

©FAO, 2001