Communiqués de presse

 Archives 2001

Communiqué de presse 01/91 C13

LA 31e SESSION DE LA CONFÉRENCE DE LA FAO A PRIS FIN

POUR LA PREMIÈRE FOIS EN HUIT ANS, LE BUDGET DE LA FAO EST EN AUGMENTATION

La Conférence approuve un traité international sur les ressources phytogénétiques pour l'alimentation et l'agriculture et réalise des progrès en ce qui a trait à la révision du Code de Conduite sur les pesticides


Rome, 14 novembre 2001.- Au cours de la 31e session de la Conférence de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) qui s'est achevée hier, les ministres et autres responsables de l'agriculture des Etats Membres de l'Organisation ont voté le Budget pour l'exercice biennal 2002-2003 qui totalise 651,8 millions de dollars, soit une augmentation nominale de 1,8 million de dollars par rapport à l'exercice précédent. Pour la première fois en huit ans le Budget de la FAO enregistre une augmentation. La Conférence a également approuvé l'utilisation de fonds supplémentaires jusqu'à 50 millions de dollars sur un total de 95 millions de dollars attendus durant les deux prochaines années et provenant du règlement d'arriérés de contribution dus par le principal bailleur de fonds de la FAO.

Dans le même temps, la Conférence a approuvé pour 2002-2003 un nouveau barême des contributions qui tient compte de la réduction du plafond des contributions des Etats Membres. La FAO s'aligne ainsi sur le nouveau barême des contributions adopté par l'assemblée générale des Nations Unies: désormais, la contribution de tout Etat Membre ne pourra pas dépasser 22 pour cent du Budget de la FAO, contre 25 pour cent précédemment.

Succès majeur de cette Conférence: l'approbation d'un Traité international sur les ressources phytogénétiques pour l'alimentation et l'agriculture qui assure l'accès à la diversité de ces ressources et prend en considération les besoins des agriculteurs et des sélectionneurs. Le traité est une étape importante vers la garantie de la disponibilité future de la diversité des ressources phytogénétiques pour l'alimentation et l'agriculture dont dépendent les les agriculteurs et les sélectionneurs. Il vise aussi à garantir le partage équitable des avantages qui en dérivent.

Des progrès ont été accomplis par la Conférence en ce qui a trait à la révision du Code international de conduite pour la distribution et l'utilisation des pesticides et ce, afin de mieux traduire les préoccupations liées à la santé et à la protection de l'environnement. Les Etats Membres de la FAO ont appuyé le texte révisé à l'exception de quelques clauses relatives aux droits de propriété intellectuelle et à la protection des données. Cela nécessitera des discussions ultérieures.

Par ailleurs, quatre nouveaux pays ont été admis à la qualité d'Etat Membre, ce qui porte à 183 le nombre des Etats Membres de la FAO. Les nouveaux membres sont la Principauté de Monaco, la République de Nauru, la République d'Ouzbékistan et la République fédérale de Yougoslavie.

La Conférence a élu M. Aziz Mekouar (Maroc) à la fonction de Président indépendant du Conseil pour les deux prochaines années. Elle a également élu les membres du Conseil qui comprend 49 Etats et constitue l'organe directeur de la FAO entre les sessions de la Conférence.

La Conférence a adopté à l'unanimité le nouveau Plan d'action de la FAO parité hommes-femmes et développement, 2002-2007 et indiqué que ses quatre domaines prioritaires (alimentation et nutrition, ressources naturelles, systèmes de soutien à l'agriculture et politiques et planification du développement agricole et rural) devraient être liés à la santé, à l'hygiène, à l'éducation et au problème du VIH/SIDA et des jeunes.

Parallèlement à la Conférence, une réunion ministérielle sur la fièvre aphteuse s'est tenue au siège de la FAO pour discuter des répercussions de l'épizootie de fièvre aphteuse survenue cette année en Europe et, plus généralement, de l'impact des épizooties sur le développement agricole, le commerce et la sécurité alimentaire. La FAO a mis en garde contre la propagation des maladies transfrontalières et souligné la nécessité d'une lutte à l'échelle mondiale contre les épizooties.

Au cours d'une réunion tenue juste avant la Conférence, le Conseil de la FAO a décidé par consensus que le "Sommet mondial de l'alimentation cinq ans après" se tiendra à Rome du 10 au 13 juin 2002. Ce "Sommet" aurait dû se tenir dans le cadre des travaux de la Conférence qui vient de s'achever, mais il devait être reporté en raison des événements du 11 septembre dernier.

***

Pour toute information, contacter le service relations médias, tél.: 0039.06.57053625 ou consulter le site internet: http://www.fao.org


>
Page d' accueil de la FAO 
>
 Rechercher notre site 

Suggestions?: Webmaster@fao.org

©FAO, 2001