Communiqués de presse

 Archives 2001

Communiqué de presse 01/96

CONTRIBUTION ACCRUE DE L'AQUACULTURE A LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE MONDIALE, SELON LA FAO


Rome, 6 décembre 2001 . - Au cours des vingt prochaines années, l'aquaculture contribuera davantage aux approvisionnements mondiaux de poisson pour la consommation et aidera davantage à réduire la pauvreté et l'insécurité alimentaire mondiales, selon la nouvelle publication de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) "L'aquaculture dans le troisième millénaire" parue aujourd'hui.

L'aquaculture contribuera de plus en plus aux prises de poisson mondiales (31,3% en 1999) et continuera à dominer tous les autres secteurs de production alimentaire animale. La production totale aquicole en 1999 était d'environ 42,77 millions de tonnes, soit 53,56 milliards de dollars.

Depuis la Conférence technique de l'ONU sur l'aquaculture, (Kyoto, 1976), l'aquaculture a connu une évolution importante, allant des petites activités au niveau de la ferme aux exploitations commerciales.

Au cours des trente dernières années, le secteur s'est développé, diversifié, intensifié et a accompli de grandes avancées technologiques, d'où le fort accroissement de sa contribution à la production alimentaire aquatique. Une grande part de la production mondiale est le fait des petits producteurs des pays en développement et des pays à faible revenu et à déficit vivrier (PFRDV). Elle contribue sensiblement à la sécurité alimentaire, à la réduction de la pauvreté et au bien-être social dans de nombreux pays. Les contributions de l'aquaculture au commerce, aussi bien local qu'international, ont également progressé au cours des récentes décennies, et sa part dans la création de revenus et d'emplois pour l'essor économique national a également augmenté.

Le rapport "Aquaculture in the Third Millennium" est le résultat de la Conférence sur l'aquaculture tenue en février dernier à Bangkok - organisée conjointement par la FAO, le Réseau de centres d'aquaculture pour la région Asie et Pacifique (RCAAP) et le Gouvernement thaïlandais - et elle représente l'examen le plus complet et autorisé sur l 'état du développement de l'aquaculture dans le monde à ce jour. Elle reconnaît clairement que l'utilisation durable des ressources aquatiques ne peut être atteinte que par les efforts vigoureux et conjugués de tous les secteurs concernés: les coopératives et organisations d'agriculteurs, les législateurs, les responsables politiques et les planificateurs, les scientifiques, les ONG et autres utilisateurs de ressources aquatiques.

La FAO reconnaît depuis longtemps l'importance de l'aquaculture pour atteindre la sécurité alimentaire mondiale et aide les gouvernements et les individus qui dépendent de l'aquaculture pour vivre, à atteindre les buts de durabilité sociale, économique et environnementale formulés dans la Déclaration et Stratégie de Bangkok.

La publication "L'Aquaculture dans le troisième millénaire" confirme l'optimisme de la FAO en soulignant que ces buts sont réalistes et accessibles, en particulier avec la nouvelle vague de collaboration internationale qui a clairement émergé lors de la dernière Conférence sur l'aquaculture.

*******

Pour tout complément d' information, veuillez contacter le Service des relations avec les médias, tel. 0039.06.57053625 ou consulter http://www.fao.org.

Des séquences vidéo Betacam SP sont disponibles sur l'aquaculture. Veuillez contacter le Service Vidéo, tél: 0039 06 5705 2062.

«Aquaculture in the Third Millennium » est disponible en anglais sur le site web de la FAO:
http://www.fao.org/fi/meetings/aq2000/tech_proc/third_mill.asp


>
Page d' accueil de la FAO 
>
 Rechercher notre site 

Suggestions?: Webmaster@fao.org

©FAO, 2001